Prix Egalité 2009: Dix-huit finalistes reconnus pour leur apport à l'atteinte de l'égalité femmes-hommes



    QUEBEC, le 9 févr. /CNW Telbec/ - La ministre de la Culture, des
Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, est
heureuse de dévoiler la liste des projets favorisant l'égalité entre les
femmes et les hommes au Québec qui sont finalistes dans le cadre de la
deuxième édition du Prix Egalité.
    "Encore cette année, j'ai été agréablement surprise par la variété et
l'aspect novateur des moyens mis en oeuvre partout au Québec pour atteindre
l'égalité entre les sexes. Je tiens à féliciter particulièrement les équipes
qui soutiennent les dix-huit projets finalistes qui ont su se distinguer parmi
toutes les candidatures soumises au concours. Elles sont désormais des sources
d'inspiration pour celles et ceux qui voudront faire à leur tour le pari
exigeant, mais motivant, de l'égalité", de mentionner la ministre Christine
St-Pierre.
    Les dossiers soumis, provenant d'organismes de différents milieux, ont
été analysés par six comités mixtes composés de personnes reconnues pour leur
expertise dans les différents domaines couverts par le Prix Egalité. Ce sont
les trois initiatives retenues comme finalistes dans chacune des six
catégories du concours qui sont présentées aujourd'hui.
    La ministre St-Pierre dévoilera les projets gagnants au cours du deuxième
gala du Prix Egalité qui aura lieu le mardi 3 mars prochain, à 18 h, à l'hôtel
Château Laurier à Québec, en présence des finalistes, des partenaires et des
médias.
    Rappelons que le Prix Egalité s'inscrit parmi les engagements de la
politique gouvernementale pour l'égalité entre les femmes et les hommes Pour
que l'égalité de droit devienne une égalité de fait lancée en décembre 2006.
Pour toute information concernant le Prix Egalité, consultez le site Web du
Secrétariat à la condition féminine du ministère de la Culture, des
Communications et de la Condition féminine au www.scf.gouv.qc.ca. Vous
trouverez en annexe la liste des projets finalistes.

    
                                                                       Annexe

                              Prix Egalité 2009
                         Liste des projets finalistes
    

    Catégorie : Modèles et comportements égalitaires

    Empreintes d'elles
    YWCA Québec, Québec

    Le 400e anniversaire de Québec était l'occasion toute désignée pour
mettre en évidence la contribution majeure, mais trop souvent méconnue, des
femmes à l'évolution de la ville et à l'avancement des rapports égalitaires.
Sur une période de sept mois, neuf cocktails thématiques ont réuni plus de 2
300 personnes en différents lieux, sous différents thèmes et formats. De la
reconstitution d'un procès à celle d'une salle de classe, de la table ronde à
la conférence à relais, de l'Assemblée nationale au laboratoire de foresterie,
les Empreintes d'elles, d'hier et d'aujourd'hui, se sont révélées en droit,
politique, santé, arts et culture, affaires, sport, sciences et génie,
éducation. Un hommage à 400 de ces femmes inspirantes, lu par un choeur
d'hommes et immortalisé par une brochure, a clôturé cette série qui fut pour
la YWCA une occasion exceptionnelle de partenariat.

    Hypersexualisation, sexualisation précoce et agressions sexuelles :
    impacts et pistes d'action
    Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel
    (CALACS) de Rimouski, Rimouski

    Afin de contrer les effets néfastes de l'hypersexualisation véhiculée par
les magazines, les vidéos, les jouets, les sites Internet, les chansons ou la
publicité, le CALACS de Rimouski mène une offensive de taille depuis 2005. Par
des activités de recherche, la mise sur pied d'un comité local d'action,
l'organisation d'un forum régional et d'une campagne d'action ainsi que la
publication prochaine d'un guide d'information et d'action, le CALACS a réussi
à sensibiliser une bonne partie de la population bas-laurentienne. Mais il y a
plus. A la fin de 2008, une cinquantaine d'organismes et d'individus avaient
fait des gestes concrets pour réagir contre le phénomène de
l'hypersexualisation : demande de retrait de produits offensants, signature de
pétition, ateliers, réglementation municipale, etc. Une note trimestrielle
informe tous ces partenaires des actions entreprises, dans la région ou
ailleurs, et de leur suivi. Effet d'entraînement garanti!

    Programme Mentors actives
    Egale Action, Montréal

    "Egale Action encourage les filles et les femmes à descendre des gradins,
à franchir la ligne de touche pour entrer sur les terrains, les patinoires,
dans les piscines et dans les salles de réunion au Québec", explique le
dépliant promotionnel de l'organisme. Par le programme Mentors actives, entre
autres, l'organisme fait bouger les filles pour augmenter leur niveau de
participation au sport et à l'activité physique tout en leur insufflant les
qualités essentielles pour exercer maintenant et plus tard leur plein pouvoir
de décision. Au cours d'un atelier de six heures, les participantes, âgées
entre 15 et 17 ans, sont initiées aux rudiments de la communication efficace
et de la résolution de conflits. Elles ont par la suite à organiser de A à Z
une activité physique ou sportive pour leur école, disposant pour cela d'un
regain de confiance et d'une boîte à outils des plus complètes. En moins de
deux ans, Egale Action a formé plus de 200 mentors étudiantes.

    Catégorie : Egalité économique

    Atlas Emploi Centre-du-Québec
    Emploi-Québec, Direction régionale Centre-du-Québec, Drummondville

    Il n'est plus nécessaire de s'abreuver à plusieurs sources pour connaître
les caractéristiques du marché de l'emploi dans la région centricoise :
l'Atlas Emploi Centre-du-Québec fournit rapidement et gratuitement toutes les
données nécessaires aux intervenantes et intervenants du milieu économique
pour mieux cibler leurs actions. Comme la Direction régionale d'Emploi-Québec
a fait le choix de présenter des données sexuées, le
www.atlas-emploi-centreduquebec.com et ses 90 cartes interactives sont un
outil précieux, particulièrement pour les organismes qui travaillent en
employabilité des femmes. Sachant exactement où se concentrent les emplois
prometteurs, quels sont les secteurs d'activité en croissance, quel niveau de
compétence est exigé, ces organismes peuvent ainsi mieux orienter et former
leur clientèle féminine. La pertinence, l'originalité et la convivialité de
l'atlas - un outil déterminant pour l'analyse différenciée selon les sexes
(ADS) - ont incité d'autres régions à emboîter le pas.

    Je fais la différence - Carnet d'inspiration pour audacieuses seulement
    Comité consultatif régional pour les femmes au travail des Laurentides,
    Saint-Jérôme

    Etudier dans un métier traditionnellement masculin et se trouver un
emploi est une chose, se maintenir dans cet emploi en est une autre. Le Comité
consultatif régional pour les femmes au travail des Laurentides a constaté la
difficulté de joindre ces audacieuses une fois leur formation terminée et
aussi le manque d'outils, de soutien et de réseau une fois qu'elles évoluent
dans leur nouveau métier. Il a donc conçu un document utile dans la vie de
tous les jours, à portée de poche ou de sac à main. Ce carnet d'inspiration,
sous forme de carnet d'adresses, comporte un thème pour chacune des lettres de
l'alphabet. S'y greffent des pensées, des références à des ressources, des
conseils pour négocier son salaire, réagir au harcèlement ou conserver sa
motivation. Le carnet est complété par le site www.lesaudacieuses.com qui mène
à un forum de discussion, un réseau de mentors, une infolettre et une boîte à
outils. Bref, le Comité consultatif prend bien soin des femmes qu'il a
encouragées à emprunter des sentiers moins fréquentés.

    Jeu Parcours extrême
    Femmes et production industrielle, Bécancour

    Au Centre-du-Québec et en Mauricie, les emplois les plus en demande sont
encore considérés comme traditionnellement masculins. Pensons à la conduite de
camion et à la soudure, par exemple. Pour pallier ce manque flagrant de
main-d'oeuvre féminine, Femmes et production industrielle a imaginé une façon
différente et innovatrice de mieux faire connaître les différents choix de
carrière les plus prometteurs. S'adressant aux jeunes de 3e secondaire, les 92
questions du jeu Parcours extrême font une incursion dans les possibilités
d'emplois locales et régionales, abordent les réalités des métiers à
prédominance masculine et corrigent les perceptions erronées à leur sujet.
Avec l'aide d'une animatrice, filles et garçons réfléchissent, questionnent,
discutent et tentent à travers tout cela d'arriver les premiers au bout du
parcours. Facilement adaptable, le jeu pourrait franchir d'ici peu les
frontières des deux régions : la demande est là.

    Catégorie : Conciliation travail-famille

    La conciliation travail-famille-études-maternité : tout le monde y gagne!
    Table employabilité femmes des Basses-Laurentides, Sainte-Thérèse

    La Table employabilité femmes des Basses-Laurentides a d'abord consulté :
entreprises, groupes communautaires, municipalités, établissements
d'enseignement, parents sur le marché du travail ou aux études, ont
abondamment discuté de conciliation travail-famille-études-maternité (CTFEM).
De là est né un projet-pilote pouvant aider les entreprises et leur personnel
à résoudre les difficultés éprouvées. Six entreprises se sont prêtées à
l'exercice. Dans chacune, un comité CTFEM a choisi et implanté deux mesures de
conciliation, comme la possibilité d'accumuler des heures dans un compte
épargne-temps pour utilisation au besoin. Les six entreprises comptent
maintenir leurs comités CTFEM, preuve de leur pertinence. De son côté, la
Table employabilité femmes dispose désormais d'une vision réaliste des besoins
de part et d'autre; elle diffusera une trousse de sensibilisation et
d'implantation de mesures de conciliation auprès de toutes les entreprises de
la région.

    Femmes d'inspiration
    Réseau investissement femmes, Alma

    Le Réseau investissement femmes (RIF) cherchait un moyen valorisant de
reconnaître et de récompenser les entrepreneures qui réussissent à maintenir
l'équilibre entre leur vie sociale, familiale et personnelle. C'est ainsi
qu'est né le projet Femmes d'inspiration, en mars 2008. D'abord, recherche de
candidates potentielles dans neuf catégories, entrevue de fond avec chacune,
évaluation par un comité, contact de validation avec une personne de
l'entourage. Puis, chaque mois, dévoilement-surprise sur les lieux mêmes de
travail d'une finaliste, en présence des médias. Comme aboutissement de la
démarche, le RIF s'est joint à la Corporation des femmes d'affaires du
Saguenay et au Rendez-vous des gens d'affaires du Saguenay-Lac-St-Jean pour
présenter un gala unifié l'automne dernier. On a ainsi coiffé d'une triple
couronne la finaliste la plus inspirante.

    Gagner sa vie, gagner en qualité de vie
    Conciliation travail-famille Commodus, Montréal

    Une entreprise souhaite attirer, fidéliser et avantager sa main-d'oeuvre?
Ses employés ont besoin d'harmoniser leurs tâches professionnelles, familiales
et domestiques? Des fournisseurs ont des services pertinents à offrir? Par son
projet Gagner sa vie, gagner en qualité de vie!, Commodus se propose comme
intermédiaire de manière intégrée et novatrice. Commodus vend d'abord une
banque de points aux employeurs qui les distribuent ensuite aux membres de
leur personnel, en guise de bienvenue par exemple, ou comme marque de
reconnaissance. Ces derniers les échangent contre plus de 300 services
dispensés par une centaine de fournisseurs agréés, que ce soit en santé,
transport, services à la famille, alimentation, etc. Le tout transite par le
site www.commodus.ca. Au projet de Commodus se greffe un volet complémentaire
: conception de politiques en aménagement du temps de travail, conférences et
activités de sensibilisation.

    Catégorie : Santé

    La santé et la sécurité du travail dans les centres de la petite
    enfance : La prévention pas à pas
    Commission de la santé et de la sécurité du travail, Montréal

    Partant du principe que la situation des femmes et celle des hommes en
santé et sécurité au travail présentent des réalités différenciées, la CSST a
voulu raffiner ses connaissances afin de proposer des moyens de prévention
plus appropriés. L'organisme a donc mené un projet-pilote dans des centres de
la petite enfance (CPE) des régions de Québec et du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
En appliquant les principes de l'analyse différenciée selon les sexes, un
profil des lésions professionnelles a été dressé. Ces études indiquent une
augmentation du nombre de lésions ainsi que de leur fréquence et de leur
gravité chez les travailleuses. Sur la base de ces résultats, la CSST a
produit un guide d'animation à l'intention du personnel et des gestionnaires
des CPE. Des fiches présentent les différentes situations à risques, les
moyens de prévention adéquats et une grille d'évaluation de leur mise en
oeuvre. La CSST souhaite ainsi la prise en charge de la santé et de la
sécurité par le milieu de travail.

    SARA - Unité mobile de mammographie du Bas-Saint-Laurent
    Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Rimouski

    Dans la région du Bas-Saint-Laurent, le taux de dépistage du cancer du
sein avait tendance à diminuer, en raison notamment des difficultés d'accès
aux centres désignés (éloignement, manque de soutien pour les déplacements).
Rapprocher l'examen de mammographie des femmes s'imposait et c'est en octobre
2007 que SARA (Service Ambulatoire Radiologique Accessible) s'est mis à
sillonner les cinq MRC de la région non desservies par un appareil de
mammographie. Durant la première année d'activité, l'unité mobile a permis de
faire 5 372 examens chez des femmes de 35 ans et plus près de leur domicile.
La conception de SARA, la formation du personnel, la promotion du service et
la logistique des déplacements ont exigé la collaboration de nombreux
partenaires sous la responsabilité de l'Agence de la santé et des services
sociaux. Première région à se doter d'un tel service, le Bas-Saint-Laurent
pourrait éventuellement en faire bénéficier ses voisines.

    Volet périnatal de la Maison Bleue
    La Maison Bleue : Milieu de vie préventif à l'enfance, Montréal

    Située dans le quartier Côte-des-neiges à Montréal, la Maison Bleue est
un exemple éloquent d'adaptation des soins de santé à sa clientèle
majoritairement immigrante ou vulnérable. Par son volet périnatal, elle
accueille, en véritable maison, les femmes enceintes, leurs jeunes enfants
ainsi que les pères, dans un esprit de prévention et de prise en charge. Suivi
de grossesse en groupe, accompagnement de chaque famille, rencontres avec
interprètes axées sur l'information en santé, jumelage avec une femme du pays
d'origine, don de matériel, services à domicile après l'accouchement :
l'équipe multidisciplinaire oeuvrant sous le même toit n'épargne rien pour
soutenir de manière globale la venue d'un nouvel enfant. Ces activités
périnatales permettent également de donner de l'information sur les autres
services communautaires disponibles. Plus de 120 familles sont suivies à la
Maison Bleue et elles y restent attachées.

    Catégorie : Prévention de la violence

    Epris sans mépris
    Cégep de l'Outaouais, Gatineau

    Quelles sont les conditions nécessaires à l'épanouissement d'une relation
amoureuse ou, au contraire, les indices de sa dégradation? Comment détruire
les mythes sur la violence dans les fréquentations? Où trouver de l'aide,
qu'on ait été victime ou agresseur? Autant de questions abordées par Epris
sans mépris, une réalisation de la classe de psychologie sociale, élèves comme
professeure, du cégep de l'Outaouais. Se présentant sous forme d'un clip
vidéo, d'un dépliant d'information et d'un guide pédagogique, cet outil de
sensibilisation vise à contrer la violence dans les relations amoureuses des
jeunes du collégial. Si sa conception a donné lieu à d'intenses discussions et
prises de conscience chez les jeunes, sa diffusion a déjà porté ses fruits. De
son institution d'origine, Epris sans mépris a été transmis à tous les cégeps
du Québec. Le ministère de l'Education, du Loisir et du Sport et le Réseau
intercollégial des activités socioculturelles du Québec ont collaboré
étroitement à ce projet.

    Libérez les mots
    Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, Longueuil

    Intervenantes et intervenants, gestionnaires et autres partenaires ont
participé nombreux à deux forums majeurs sur les agressions sexuelles et les
violences conjugale et familiale l'automne dernier. Poursuivant des objectifs
de relance, de mobilisation et de concertation, ces forums ont réuni plus de
500 personnes oeuvrant au sein d'organismes que concernent les questions de
violence. Par le thème Libérez les mots, on a voulu évoquer les maux
qu'occasionnent les différentes formes de violence et le silence qui entoure
les agressions sexuelles. Pas moins de trente aspects reliés à ces deux
problématiques ont été abordés sous forme d'ateliers et de conférences et six
universités ont livré des résultats de recherche des plus intéressants. Un
taux de satisfaction très élevé a couronné cette initiative de l'Agence de la
santé et des services sociaux de la Montérégie.

    Programme de prévention des agressions sexuelles La Traversée
    Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel
    (CALACS) de Rimouski, Rimouski

    Tout en informant les jeunes sur la problématique des agressions
sexuelles et sur les préjugés qui y sont rattachés, le CALACS de Rimouski mise
sur les changements possibles de comportement et sur le pouvoir qu'ont ces
mêmes jeunes d'influencer positivement leur entourage. L'outil principal du
programme La Traversée est une vidéo constituée de quatre fictions. Mettant en
scène un groupe d'ados de 15 à 17 ans, chacune présente une situation
d'agression sexuelle différente. Une des quatre fictions s'adresse
particulièrement aux adultes. La vidéo est diffusée auprès des élèves de 2e
secondaire et dans les maisons de jeunes - près de 2 000 jusqu'à maintenant -
dans tout l'est du Bas-Saint-Laurent. Son contenu fait ensuite l'objet d'une
rencontre animée par une travailleuse du CALACS selon une formule souple.
Populaire auprès des jeunes, le programme l'est aussi auprès des autres CALACS
du Québec : 24 d'entre eux se le sont procuré.

    Catégorie : Pouvoir et régions

    Gala Reconnaissance Egalité 2008
    Réseau des femmes des Laurentides, Saint-Jérôme

    Le Réseau des femmes des Laurentides a bien préparé le terrain pour le
Gala Reconnaissance Egalité 2008, par ses actions pour accroître le nombre
d'élues municipales. Les maires et les mairesses, les conseillers et les
conseillères de toute la région ont d'abord reçu une affichette présentant la
parité comme un choix d'avenir, avec témoignages à l'appui. Sur le même sujet
et en vue des élections de 2009, une ex-députée provinciale et un ex-maire ont
effectué une tournée des huit MRC, misant sur l'effet d'entraînement du
contact personnel. A leur tour, des élues ont rencontré les groupes de femmes
de la région afin d'intéresser leurs membres à l'action municipale. Point
culminant de cette séquence d'activités, le Gala Reconnaissance Egalité 2008 a
honoré 19 des 76 villes et municipalités qui comptent déjà autant de femmes
que d'hommes dans leur conseil municipal; une plaque de reconnaissance leur a
été remise.

    Lévis s'écrit aux deux genres
    Ville de Lévis, Lévis

    Pour refléter la composition de sa population et son intérêt pour
l'égalité entre les femmes et les hommes, la Ville de Lévis a pris résolument
la voie de la rédaction épicène. Une directive demande aux membres du
personnel de rédiger l'ensemble de leurs textes de façon non sexiste. A cet
effet, un Guide de rédaction épicène est mis à leur disposition et des
formations sont données par une spécialiste en la matière. Tous les textes
officiels de la Ville sont soumis à la même règle : politiques, journal
municipal, offres d'emploi, communiqués, allocutions et, progressivement,
jusqu'aux ententes de travail. Quand Lévis écrit, les substantifs sont au
féminin et au masculin, les titres de fonction sont féminisés; des termes
génériques ou des tournures neutres sont employés ainsi que divers procédés
pour que les textes demeurent lisibles tout en étant paritaires. Ce geste de
gouvernance suscite de l'intérêt d'autres milieux municipaux.

    Manifeste pour la parité dans la gouvernance en Estrie
    Promotion des Estriennes pour initier une nouvelle équité sociale
    (PEPINES), Sherbrooke

    Portant depuis longtemps le discours de la présence paritaire des femmes
dans les lieux décisionnels, l'organisme PEPINES a voulu associer étroitement
les leaders sociaux à sa cause afin d'en accélérer la progression. Un
manifeste, qui est tout à la fois un portrait de la situation et un énoncé de
valeurs, a d'abord été rédigé. En le signant, 25 leaders de tous les milieux
se sont engagés publiquement à atteindre la parité de représentation dans leur
conseil d'administration et à inscrire ce principe dans la gouvernance de leur
organisme dans les cinq ans suivant leur adhésion. A titre d'exemple, le
principe d'équité pourra se retrouver dans les règlements généraux et les
politiques d'une organisation ou dans les processus de nomination. Auprès de
ses nouveaux partenaires, le groupe reste actif : soutien individualisé, guide
d'application de la parité dans les lieux décisionnels, activités de
réseautage, échanges collectifs sur les obstacles et les avancées. Et les
membres des PEPINES poursuivent le recrutement.

    Information :

    Mireille Pelchat
    Agente d'information
    Secrétariat à la condition féminine
    Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine
    Tél. : 418 644-4409
    -%SU: SOC,CLT,EDU,LBR,SAN
    -%RE: 37,35,69,67,38,36,40,41,68,39




Renseignements :

Renseignements: Mireille Pelchat, Agente d'information, Secrétariat à la
condition féminine, Ministère de la Culture, des Communications et de la
Condition féminine, (418) 644-4409; Source: Valérie Rodrigue, Attachée de
presse, Cabinet de la ministre de la Culture, des Communications et de la
Condition féminine, (418) 380-2310

Profil de l'entreprise

CABINET DE LA MINISTRE DE LA CULTURE, DES COMMUNICATIONS ET DE LA CONDITION FEMININE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.