Prévention de la violence et du harcèlement dans les écoles



    Le gouvernement McGuinty rend les écoles de l'Ontario plus sûres

    TORONTO, le 21 fév. /CNW/ - L'Ontario s'attaque au harcèlement et à la
violence dans les écoles en faisant de nouveau appel à une équipe de
spécialistes de la sécurité et de l'éducation.
    L'équipe mettra l'accent sur l'amélioration de la sécurité dans les
écoles en faisant des recommandations visant à prévenir des comportements
comme :

    
    -  le harcèlement sexuel
    -  l'homophobie
    -  la violence fondée sur le sexe de la victime.

    "Un incident d'homophobie ou de violence fondée sur le sexe de la victime
dans nos écoles est un incident de trop. Nous avons le devoir collectif
d'intervenir", a déclaré la ministre de l'Education Kathleen Wynne.
    Les études indiquent que la violence fondée sur le sexe est un problème
grave qui a de profondes conséquences sur les personnes concernées, leurs
familles, leurs pairs et la communauté générale. L'équipe examinera les causes
de ces comportements, et fournira des recommandations sur les moyens de
prévenir ce genre de comportements inappropriés parmi les élèves et de
faciliter le signalement de ces incidents.
    L'équipe, appelée Equipe d'action pour la sécurité dans les écoles, a été
créée en 2004 pour examiner la sécurité dans les écoles et les anciennes
dispositions législatives à cet égard. Elle sera présidée par Liz Sandals,
adjointe parlementaire à la ministre de l'Education. Leeanna Pendergast,
l'adjointe parlementaire à la ministre déléguée à la Condition féminine, se
joindra à l'équipe.
    "Nous formons une équipe solide et je suis sûre que nous formulerons, une
fois de plus, des recommandations qui conduiront à des changements positifs",
a déclaré Mme Sandals.
    Les études démontrent qu'il existe un lien entre l'amélioration du climat
à l'école et l'amélioration des résultats scolaires.
    Cette initiative fait partie de la Stratégie pour la sécurité dans les
écoles du gouvernement de l'Ontario. Elle répond à plusieurs questions
soulevées dans le rapport sur le harcèlement sexuel du Centre de toxicomanie
et de santé mentale et par le School Community Safety Advisory Panel du
Toronto District School Board.

    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                             ontario.ca/progress


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

       RENDRE LES ECOLES ET LES COLLECTIVITES DE L'ONTARIO PLUS SURES

    Un environnement d'apprentissage sain et sécuritaire est indispensable à
la réussite des élèves. Le gouvernement McGuinty a pris l'engagement d'aider
nos enfants à réaliser leur plein potentiel et a pris un certain nombre de
mesures importantes destinées non seulement à rendre les écoles plus sûres,
mais également à faire baisser le nombre des incidents liés à la violence chez
les jeunes.

    STRATEGIE POUR LA SECURITE DANS LES ECOLES

    Pour veiller à ce que les élèves se sentent en sécurité dans les écoles et
sur les lieux scolaires, le gouvernement de l'Ontario a adopté une stratégie
globale pour la sécurité dans les écoles qui inclut la Stratégie de prévention
de l'intimidation.

    -  Modifications apportées à la Loi sur l'éducation - En juin 2007, le
       gouvernement a adopté des modifications aux dispositions sur la
       sécurité dans les écoles de la Loi sur l'éducation qui combinent de
       façon plus efficace la discipline aux possibilités offertes aux élèves
       de poursuivre leurs études. Par ailleurs, l'intimidation a été ajoutée
       à la liste des infractions pour lesquelles il faut envisager une
       suspension. Une formation a été offerte aux équipes des conseils
       scolaires sur les modifications apportées à la Loi sur l'éducation.
       D'autres initiatives de formation sont également prévues, parmi
       lesquelles la sensibilisation au racisme et à la discrimination ainsi
       que la sensibilisation aux cultures. Les modifications sont entrées en
       vigueur le 1er février 2008.

    -  Investissement dans des écoles plus sécuritaires et la prévention de
       l'intimidation - En plus des 28,7 millions de dollars déjà investis,
       le gouvernement de l'Ontario affectera la somme supplémentaire de
       43,7 millions de dollars en 2007-2008. Ce montant comprend :
         -  10,5 millions de dollars par an aux conseils scolaires pour le
            financement de 170 psychologues, travailleurs sociaux,
            travailleurs auprès des enfants et des jeunes, conseillers en
            assiduité et autres professionnels;
         -  1,7 million de dollars en financement ponctuel pour 18 agents de
            police qui travailleront avec les conseils scolaires de Toronto,
            London et Hamilton à améliorer la sécurité dans les écoles en
            bâtissant des relations positives entre la police et la jeunesse;
         -  23 millions de dollars par an pour des programmes et des soutiens
            permettant de répondre aux comportements inappropriés et pour des
            programmes destinés à tous les élèves renvoyés et à ceux qui font
            l'objet d'une suspension à long terme;
         -  5 millions de dollars par an consacrés à d'autres projets de
            sécurité dans les écoles, notamment des programmes de formation
            destinés aux équipes des conseils scolaires, dont les directions
            d'école, les directions adjointes et le personnel enseignant, sur
            les modifications apportées à la Loi et les méthodes
            d'application de la discipline de façon non discriminatoire, de
            même que d'autres soutiens aux conseils scolaires;
         -  Un investissement ponctuel de 500 000 $ destiné au Conseil
            ontarien des directrices et directeurs de l'éducation pour
            l'élaboration d'un programme d'apprentissage en ligne sur la
            gestion du comportement à l'intention des directions d'école et
            des directions adjointes, et qui fait partie de la Stratégie de
            prévention de l'intimidation du Ministère;
         -  3 millions de dollars par an pendant les trois prochaines années
            pour aider les conseils scolaires à renforcer leurs partenariats
            avec les organismes communautaires locaux, comme ceux qui offrent
            des services régionaux à l'enfance et à la famille, afin d'aider
            les écoles à proposer un plus grand nombre de services aux
            élèves, tels que les services de counseling en santé mentale.

    -  Jeunesse J'écoute - D'ici avril 2008, le partenariat entre le
       gouvernement de l'Ontario et Jeunesse J'écoute, d'un montant de
       3 millions de dollars, lui aura permis d'apporter un soutien anonyme à
       plus de 40 000 victimes d'intimidation, spectateurs de tels actes ou
       auteurs d'intimidation.

    -  Code de conduite des écoles - Le gouvernement de l'Ontario a procédé à
       la révision du Code provincial de conduite des écoles afin de préciser
       que la propagande haineuse et les autres formes de comportement
       motivées par la haine ou les préjugés ne seront pas tolérées dans les
       écoles de l'Ontario.

    -  Prévention de l'intimidation - Pour aider à diminuer l'intimidation,
       le gouvernement de l'Ontario a préparé une brochure sur la prévention
       de l'intimidation destinée aux parents et disponible en plusieurs
       langues. De plus, le gouvernement propose un registre des programmes
       de prévention de l'intimidation affiché sur le site Web du ministère
       de l'Education et a conçu des questionnaires sur le climat scolaire
       pour aider le personnel scolaire à déterminer les besoins de son
       établissement et à prendre des décisions en matière de programmes de
       prévention de l'intimidation.

    -  Passeport pour ma réussite - Le gouvernement investit 2,3 millions de
       dollars en 2007-2008 dans Passeport pour ma réussite Canada, un
       organisme de bienfaisance oeuvrant en faveur de la réduction de la
       pauvreté en faisant baisser le taux de décrochage scolaire et en
       améliorant l'accès aux études postsecondaires des jeunes gens
       désavantagés.

    -  Forum sur le respect et la responsabilité en ligne - En mai 2007, la
       ministre de l'Education a tenu un forum dont l'objet était de mieux
       comprendre la manière dont les élèves utilisent Internet, les
       téléphones cellulaires et d'autres technologies en ligne. Le document
       Branché et averti! Le respect et la responsabilité en ligne contient
       un résumé des discussions du forum avec les élèves. Il est disponible
       sur le site Web du ministère de l'Education.

    -  Séminaires de sensibilisation aux bandes criminalisées - Au cours de
       l'été 2007, le gouvernement a coparrainé deux séminaires de
       sensibilisation aux bandes criminalisées regroupant plus de 250
       éducatrices et éducateurs et agentes et agents des écoles. Cette
       initiative s'inscrivait dans le cadre d'un partenariat avec le
       Committee of Youth Officers for the Province of Ontario et l'Ontario
       Gang Investigators Association.

    -  Elaboration et amélioration du curriculum - Les programmes-cadres
       existants sont en train d'être révisés pour tous les niveaux du
       système d'éducation élémentaire et secondaire de l'Ontario dans le but
       de s'assurer qu'il est inclusif et antidiscriminatoire et qu'il offre
       aux élèves et au personnel la possibilité de découvrir différentes
       cultures et différentes perspectives. Les connaissances et les
       compétences en matière de règlement des différends, de prévention de
       l'intimidation, de discrimination et de harcèlement font également
       partie du curriculum révisé, selon leur pertinence.

    -  Utilisation communautaire des installations scolaires - Depuis 2004,
       la province fournit chaque année 20 millions de dollars au Programme
       d'utilisation communautaire des installations scolaires. Ce programme
       permet aux conseils scolaires de réduire ou d'éliminer les frais
       qu'ils facturent aux groupes communautaires sans but lucratif qui
       utilisent les locaux scolaires en dehors des heures de classe pour
       encourager la participation à un vaste éventail d'activités
       communautaires.

    -  Accent sur les jeunes - Au cours de l'été 2007, le gouvernement a
       consacré 4 millions de dollars aux conseils scolaires pour mettre en
       place de nouveaux programmes d'été pour les jeunes ou élargir les
       programmes existants dans les écoles de Toronto situées dans des
       quartiers prioritaires.

    -  Développement du caractère - Le gouvernement a mis en place
       l'Initiative de développement du caractère qui favorise la réussite
       scolaire en formant des citoyennes et des citoyens épanouis qui
       contribueront à bâtir une société forte, bienveillante et
       compatissante.

    DIMINUTION DE LA VIOLENCE CHEZ LES JEUNES

    Par ailleurs, le gouvernement de l'Ontario travaille en collaboration avec
les écoles et les collectivités à la prévention de la violence chez les
jeunes.

    -  Examen des causes de la violence chez les jeunes - Le premier ministre
       McGuinty a chargé l'ancien juge en chef Roy McMurtry et l'ancien
       président de l'Assemblée législative Alvin Curling d'examiner les
       causes de la violence chez les jeunes. Ils devront recommander des
       mesures visant, notamment, à faire en sorte que les enfants se sentent
       plus en sécurité et que les écoles et les collectivités soient plus
       sûres, en plus d'aider les jeunes à faire de bons choix. Cet examen ne
       cherche pas seulement à faire rapport de la recherche pédagogique sur
       les causes de la violence chez les jeunes et les solutions proposées,
       mais vise aussi à consulter des spécialistes en la matière et,
       surtout, à consulter les jeunes qui sont les plus touchés par la
       violence au sein de leur collectivité. Les recommandations des
       coprésidents devraient formuler des actions à court terme et à long
       terme qui mèneront à des mesures constructives.

    -  Projet PEACE - Les 270 700 dollars octroyés par le gouvernement au
       Projet PEACE (projet de sensibilisation du public et de lutte contre
       le crime), un programme de prévention, d'information et d'exécution de
       la police de Toronto, ont permis aux agents de police de collaborer
       plus étroitement avec les collectivités, les écoles et les jeunes de
       Toronto en vue d'éloigner les jeunes des armes à feu et des bandes
       criminalisées.

    -  Comités de justice pour la jeunesse - Le programme du Comité de
       justice pour la jeunesse, un programme de déjudiciarisation pour les
       adolescents, qui tient les jeunes contrevenants à faible risque
       responsables de leurs actes et cible les causes de la récidive, est
       étendu à 54 collectivités de la province, soit un par compétence
       juridictionnelle. Plus de 80 pour 100 des participants n'ont eu aucun
       contact avec le système de justice dans l'année qui a suivi la fin du
       programme.

    -  Centres d'intervention auprès des jeunes - Depuis avril 2006, le
       gouvernement a créé 32 centres d'intervention auprès des jeunes dans
       la province. Les centres offrent aux jeunes des programmes structurés
       et étroitement supervisés où les jeunes qui ont des démêlés avec la
       justice assument la responsabilité de leurs actes, apprennent à
       maîtriser leur colère, s'instruisent, acquièrent des aptitudes à
       l'emploi et d'autres connaissances pratiques qui les aideront à se
       réinsérer dans la collectivité.

    -  Programme de justice pour les jeunes Afro-Canadiens -- En mai 2006, le
       gouvernement, en partenariat avec l'African Canadian Legal Clinic, a
       lancé un programme inédit destiné à réduire la criminalité des jeunes,
       à aider les jeunes âgés de 12 à 17 ans aux prises avec la loi, et à
       améliorer leur vie en leur proposant des services communautaires et
       culturellement appropriés et l'orientation vers d'autres services.
       Disponible dans quatre tribunaux pour adolescents de Toronto, le
       programme met le personnel des tribunaux et des travailleurs sociaux
       spécialisés dans la réintégration à la disposition des jeunes qui ont
       besoin de soutiens et de ressources communautaires, notamment des
       services de conseils et des possibilités de mentorat.

    -  Stratégie Perspectives Jeunesse - Le gouvernement investit
       28,5 millions de dollars au cours des trois premières années de la
       stratégie pour aider les jeunes des collectivités mal desservies à
       améliorer leur condition. Cette stratégie comprend une variété de
       services et de soutiens communautaires, notamment des initiatives
       d'emploi et de formation, un programme de prévention et de
       déjudiciarisation pour favoriser la réussite scolaire, des
       intervenants auprès des jeunes, ainsi qu'un site Web pour mieux relier
       les jeunes aux services et aux soutiens adaptés -
       www.espacejeunesse.ca.

    -  Programme Down with Guns - Le gouvernement a alloué 3 millions de
       dollars sous forme de subventions à une initiative communautaire menée
       par l'African-Canadian Christian Network en partenariat avec la
       Toronto Community Foundation. Cette stratégie anti-violence axée sur
       les jeunes cible quatre domaines : la famille, l'éducation, l'emploi
       et la prévention du crime.

    -  Formation en apprentissage - Les projets de préapprentissage pour les
       jeunes à risque s'élèvent à environ 2,1 millions de dollars sur une
       période de trois ans. Près de 220 jeunes à risque ont acquis des
       compétences pratiques qui les aideront à être admissibles à des
       programmes d'apprentissage dans des métiers spécialisés.

    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                             ontario.ca/progress



    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

        EQUIPE D'ACTION POUR LA SECURITE DANS LES ECOLES DE L'ONTARIO

    L'Equipe d'action pour la sécurité dans les écoles vise à favoriser un
milieu d'apprentissage et d'enseignement sécuritaire dans les écoles, ainsi
que des relations saines entre les élèves. Le gouvernement fait de nouveau
appel à cette équipe pour déterminer comment améliorer la sécurité des élèves
et répondre aux préoccupations soulevées, entre autres, par le rapport du
School Community Safety Advisory Panel du Toronto District School Board.
    Le nouveau mandat de l'Equipe consiste à trouver des moyens de prévenir
les comportements inappropriés dans les écoles comme :
    -  le harcèlement sexuel
    -  l'homophobie
    -  la violence fondée sur le sexe de la victime

    L'équipe examinera aussi des moyens pour permettre aux élèves de signaler
plus facilement ce genre de comportements inappropriés dans les écoles.
    Leeanna Pendergast, adjointe parlementaire à la ministre déléguée à la
Condition féminine, se joindra à l'Equipe d'action pour la sécurité dans les
écoles dans le cadre de ce nouveau mandat. Cela permettra d'améliorer la
collaboration entre le ministère de l'Education et la Direction générale de la
condition féminine de l'Ontario.

    MEMBRES DE L'EQUIPE

    Liz Sandals - Adjointe parlementaire à la ministre de l'Education et
présidente de l'Equipe d'action pour la sécurité dans les écoles. Mme Sandals
a été élue à l'Assemblée législative de l'Ontario en 2003 comme députée de la
circonscription de Guelph. Auparavant, elle avait enseigné l'informatique à
l'Université de Guelph et avait été élue à son conseil scolaire public local.
Elle a été vice-présidente et présidente du conseil scolaire, ainsi que
présidente de l'Ontario Public School Boards' Association de 1998 à 2002. Mme
Sandals a aussi représenté l'Ontario au conseil d'administration de
l'Association canadienne des commissions/conseils scolaires.

    Leeanna Pendergast - Adjointe parlementaire à la ministre déléguée à la
Condition féminine. Mme Pendergast a été élue à l'Assemblée législative de
l'Ontario en 2007. Née et élevée à Kitchener, elle a enseigné dans plusieurs
écoles secondaires de la région, et a été directrice adjointe dans quatre
écoles et conseillère en éducation pour le ministère des Services à l'enfance
et à la jeunesse. Elle a participé à la conception de divers programmes à
l'appui des jeunes dans la région de Waterloo, dont l'initiative pour la
sécurité dans les écoles, le conseil de sécurité communautaire et de
prévention du crime et l'initiative de partenariat communautaire pour les
jeunes à risque. Mme Pendergast a présidé le comité du protocole de sécurité
entre la police et l'école, ainsi que le tournoi de golf visant à recueillir
des fonds pour des initiatives de littératie et de numératie. Elle est
titulaire d'un B.A. de l'Université de Waterloo. Elle a aussi étudié à
l'Université de Toronto et à l'Université d'Oxford en Angleterre, obtenant
plusieurs diplômes dont une M.A., un B.Ed. et une M.Ed. Mme Pendergast et son
mari Richard Upenieks vivent à Conestogo avec leurs trois fils Adam, Alexander
et Benjamin.

    Stu Auty - Président du Canadian Safe School Network et ancien président
du Groupe d'étude sur la sécurité dans les écoles de l'Ontario. M. Auty dirige
un organisme national polyvalent sans but lucratif ayant pour mandat de
réduire la violence dans les écoles et les collectivités du Canada. Depuis de
nombreuses années, M. Auty est conseiller sur les questions touchant la
sécurité dans les écoles auprès des municipalités, des conseils scolaires et
des gouvernements fédéral et provinciaux. Il a été l'administrateur fondateur
de la Vanier School for Young Offenders.

    Inez Elliston - Ancienne directrice de la Fondation canadienne des
relations interraciales. Mme Elliston a été éducatrice et bénévole
communautaire pendant plus de trente ans. Avant de prendre sa retraite, elle
était agente d'éducation au ministère de l'Education et de la Formation de
l'Ontario; elle a travaillé à tous les niveaux du système d'éducation public
au Canada, au Royaume-Uni, à la Jamaique et aux Antilles. Elle a été
conseillère dans le cadre de plusieurs projets provinciaux et nationaux
portant notamment sur l'éducation civique, les besoins des femmes immigrantes,
les programmes de formation en leadership pour les jeunes et les programmes de
transition menant à l'université (admission des groupes spéciaux). Elle
enseigne des programmes de perfectionnement professionnel pour les enseignants
sur l'éducation multiculturelle et interculturelle et l'éducation civique,
ainsi que des formations sur l'éducation antiraciste. Elle a reçu des prix de
reconnaissance de la part de divers gouvernements, instituts et organismes,
dont l'Arbor Award for Volunteerism de l'Université de Toronto en 2003 et
l'Ordre de l'Ontario en 2004.

    Ray Hughes - Coordonnateur national de l'éducation, Centre For Prevention
Science, auprès du Centre de toxicomanie et de santé mentale. M. Hughes est
l'ancien coordonnateur de l'apprentissage pour la prévention de la violence au
Thames Valley District School Board, où il a coordonné la mise en oeuvre
de programmes de prévention de la violence pour 190 écoles et 80 000 élèves.
Il anime des présentations sur la prévention de la violence et des initiatives
de sécurité dans les écoles et élabore des programmes en milieu scolaire sur
des sujets divers connexes. Il a mis en oeuvre un programme réussi de
développement interpersonnel, qui constitue une réponse proactive à la
violence dans les écoles.

    Debra Pepler - Professeure distinguée émérite de psychologie à
l'Université York et scientifique agrégée au Hospital for Sick Children. Mme
Pepler dirige PREVNet, un réseau de centres d'excellence visant la promotion
des relations et l'élimination de la violence. Ce réseau national regroupe 42
organisations nationales et 45 chercheurs ayant pour objectif de favoriser des
relations saines pour tous les enfants et les jeunes canadiens. Mme Pepler a
récemment préparé la publication d'un livre sur les programmes de prévention
de l'intimidation au niveau international et a été conseillère auprès de
l'Organisation de coopération et de développement économiques en matière de
violence et d'intimidation à l'école. Elle dirige deux réseaux de recherche et
est récipiendaire de sept subventions de recherche sur la compréhension et la
résolution des problèmes de comportement agressif chez les enfants et les
adolescents.

    Lynn Ziraldo - Directrice exécutive de la Learning Disabilities
Association de la région de York ainsi que conseillère et ancienne présidente
du Conseil consultatif ministériel de l'éducation de l'enfance en difficulté
(CCMEED). En tant que mère de deux fils handicapés, Mme Ziraldo représente
depuis 25 ans, au niveau provincial et national, les intérêts des parents à
l'égard des questions liées à l'éducation de l'enfance en difficulté. Elle a
également animé un grand nombre d'ateliers et de formations sur les
difficultés d'apprentissage à l'intention de parents, de groupes de
professionnels et d'organismes communautaires. Elle a représenté les intérêts
des enfants ayant des difficultés d'apprentissage ou atteints d'hyperactivité
avec déficit de l'attention auprès de plusieurs comités et groupes de travail
sur l'éducation, la santé ainsi que les questions sociales et juridiques, dans
la région de York, en Ontario, au Canada et aux Etats-Unis. Plusieurs prix lui
ont été décernés en reconnaissance de son travail.

    HISTORIQUE DE L'EQUIPE

    Décembre 2004 - Nomination de l'Equipe d'action pour la sécurité dans les
écoles. L'Equipe, composée de spécialistes reconnus de la sécurité et de
l'éducation, s'est rendue dans des collectivités de tout l'Ontario pour
examiner la question de la sécurité dans les écoles et les retombées des
anciennes dispositions législatives sur la sécurité dans les écoles.

    Novembre 2005 - L'Equipe a présenté son premier rapport intitulé un plan
d'action pour la prévention de l'intimidation à l'intention des écoles et des
collectivités.

    De novembre 2005 à février 2006 - Plus de 800 parents, enseignantes et
enseignants, élèves et autres membres des collectivités ont informé l'Equipe
de leur point de vue sur les questions de sécurité dans les écoles.

    Juin 2006 - L'Equipe a publié son rapport sur la sécurité dans les écoles;
celui-ci résume les conclusions de l'Equipe et recommande des mesures à
prendre.

    Juin 2007 - Le gouvernement de l'Ontario a adopté des modifications aux
dispositions sur la sécurité dans les écoles basées sur les recommandations de
l'Equipe d'action pour la sécurité dans les écoles. Les modifications
combinent de façon plus efficace la discipline aux possibilités offertes aux
élèves de poursuivre leurs études. Les changements mettent aussi davantage
l'accent sur la prévention et l'intervention précoce.

    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                             ontario.ca/progress
    




Renseignements :

Renseignements: Michelle Despault, Bureau de la ministre, (416)
212-3747; Patricia MacNeil, Direction des communications, (416) 325-2676;
Renseignements au public: (416) 325-2929 ou 1-800-387-5514, ATS:
1-800-263-2892

Profil de l'entreprise

Ministère de l'Education de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.