Prévention de la toxicomanie - 1,9 milliard de dollars d'économies à la portée de Québec

MONTRÉAL, le 22 nov. 2011 /CNW Telbec/ - Une étude menée par SECOR pour le compte de Portage, un organisme à but non lucratif voué à la réinsertion sociale des toxicomanes, conclue que les investissements gouvernementaux en matière de lutte à la toxicomanie ont des effets structurants à long terme. En effet, si le gouvernement ne finance pas adéquatement les centres de réadaptation, il est permis de croire que sur un horizon de 10 ans, les coûts supplémentaires cumulatifs pour le Québec seront de 1,9 milliard $ avec des coûts directs en soins de santé de 260 millions $.

En 2002, les coûts liés à la toxicomanie s'élevaient à 1,6 milliard $ au Québec. La majorité de ces coûts proviennent de la perte de productivité (57%), des frais d'application de la loi (28%) et de soins de santé (14%). La prévention et la recherche ne représentent que 1% du total.

« Un toxicomane non traité est un adulte à la santé hypothéquée. Tous les efforts qui seront mis de l'avant pour accompagner cette personne dans sa thérapie et en faire une personne qui participe activement à la société auront des répercussions significatives sur les budgets de l'État », affirme François Bourdon, directeur du centre de réadaptation en toxicomanie de Portage pour adultes et adolescents à Prévost, près du Lac Écho.

Fondé il y a près de 40 ans, Portage a développé des programmes de réadaptation multiples et spécifiques pour servir une clientèle variée dans cinq régions du Québec, en Ontario, en Colombie-Britannique et au Nouveau-Brunswick.

« Notre expertise et notre expérience nous permettent d'affirmer que l'approche personnalisée basée sur la communauté thérapeutique offre d'excellents résultats. Nous misons sur la psychologie positive pour accompagner les toxicomanes dans leur thérapie à partir des forces de ces derniers », explique M. Bourdon.

Une étude menée sur les services de Portage1 entre 2003 et 2008 conclue que 66% des adolescents ayant fréquenté nos centres pendant six mois ou plus sont toujours abstinents plus d'un an après avoir quitté notre programme. Cette proportion est de 70% chez les adultes. « Suivant la conclusion que 57% des coûts liés à la toxicomanie proviennent de la perte de productivité due à la maladie et aux décès prématurés, on voit toute la pertinence d'investir en amont plutôt qu'en aval pour lutter contre ce fléau », déclare M. Bourdon.

Par ailleurs, selon un sondage Léger Marketing, plus de huit Québécois sur dix estiment que les problèmes de dépendance aux drogues et à l'alcool sont des enjeux préoccupants de santé publique. La moitié d'entre eux se disent affectés par des problèmes reliés à la toxicomanie dans leur entourage et 95 % affirment qu'il est facile de se procurer des drogues, peu importe le groupe d'âge ou le lieu de résidence.

« Alors que les études démontrent clairement l'importance d'investir davantage dans la lutte à la toxicomanie et surtout l'impact significatif de ce financement sur les dépenses du gouvernement, nous croyons que le message est clair : il faut investir aujourd'hui dans la prévention de la toxicomanie pour éviter une escalade dans les coûts des soins de santé demain », conclu François Bourdon.

À propos de Portage
Portage est un organisme à but non lucratif et l'un des principaux fournisseurs de services d'aide aux toxicomanes en Amérique du Nord. L'organisme aide les personnes à vaincre leurs problèmes de dépendance depuis plus de 38 ans. On trouve au Québec sept centres de réadaptation en toxicomanie Portage, dont à Montréal, à Beaconsfield, à Québec, à Prévost (Laurentides) et à Saint-Malachie. Trois autres centres offrent des services aux adolescents en Ontario, au Canada atlantique, et en Colombie Britannique

Pour de plus amples renseignements : www.portage.ca

___________________________________
1 Synthèse du Rapport de recherche IGT. Janvier 2003-2008. Département de recherche. Novembre 2009.
Disponible sur le site web : http://portage.ca/recherche-traitement-toxicomanie


SOURCE PORTAGE

Renseignements :

Seychelle Harding
Directrice des communications
Portage
Téléphone : 514 939-0202, poste 118
sharding@portage.ca

Profil de l'entreprise

PORTAGE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.