Prétendre lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale en garantissant l'appauvrissement: une hypocrisie intolérable!



    MONTREAL, le 13 nov. /CNW Telbec/ - En avril 2004, le gouvernement
déposait en toute impunité le Plan d'action gouvernemental en matière de lutte
contre la pauvreté et l'exclusion sociale dans lequel est enchâssé le principe
de l'indexation partielle des prestations pour les personnes assistées
sociales sans contraintes sévères selon les critères de la Loi sur l'aide aux
personnes et aux familles. Nicole Jetté, porte-parole, rappelle que pour le
Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ), "Prétendre
lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale en garantissant
l'appauvrissement est une hypocrisie intolérable". Voilà ce qui justifie, pour
une 4e année consécutive, la poursuite de la Campagne URGENCE INDEXATION!
    Depuis le 17 octobre, par télécopies et par lettres, tous les députés ont
été personnellement interpellés. Plus de 250 organismes ont donné leur appui
aux revendications urgentes formulées par le FCPASQ. Dans le cadre également
de cette campagne, des personnes assistées sociales et leurs porte-parole
rencontreront monsieur Sam Hamad, ministre de la Solidarité sociale et les
porte-parole des partis de l'opposition en matière de solidarité sociale,
madame Lisette Lapointe et monsieur Eric Dorion.
    Rappelant que décembre 2007 marquera le 5e anniversaire de l'adoption à
l'unanimité par l'Assemblée nationale de la Loi visant à lutter contre la
pauvreté et l'exclusion sociale, le FCPASQ interpelle encore tous les
parlementaires pour mettre fin à la demi-indexation qui garantit
l'appauvrissement de plus de 250,000 ménages au Québec. Nicole Jetté précise
"pour que ce geste respecte la volonté de la population du Québec, le calcul
de la pleine indexation à accorder en janvier 2008 doit se baser sur le
montant de la prestation 2003 réajusté avec le taux d'indexation accordé
depuis janvier 2004 aux personnes ayant des contraintes sévères reconnues". En
conséquence, une personne seule sans contraintes reconnues avait droit en 2007
à une prestation mensuelle de 565$ et non de 548$. Le 1er janvier 2008, elle
aura alors droit à une prestation de 565$ plus l'indexation complète accordée
aux personnes avec des contraintes sévères. Elle devra aussi recevoir 384$
comme remboursement du montant dérobé depuis 2005. Ce montant représente un
mois de loyer. En n'accordant que la demi-indexation à l'ensemble des
personnes sans contraintes sévères à l'emploi, le gouvernement a accumulé une
dette de plus de 100M$ sur les dos de ces personnes sous prétexte que le
principe de l'indexation partielle est un dogme inhérent au Plan d'action
gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté. "Il est urgent de
mettre fin à cette hypocrisie" de répéter la porte-parole du FCPASQ.

    Le FCPASQ est un regroupement national d'une trentaine d'organismes
locaux dont la mission première est de faire la promotion des intérêts des
personnes assistées sociales et la défense de leurs droits individuels et
collectifs.




Renseignements :

Renseignements: Nicole Jetté, (514) 987-1989, Cellulaire: (514)
577-3279


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.