Présentation du mémoire de la CSQ sur le développement des jeunes enfants - Le gouvernement ne doit pas abdiquer ses responsabilités en échange de financement privé



    MONTREAL, le 2 avr. /CNW Telbec/ - Après le fonds sur les saines
habitudes de vie, le fonds sur les proches aidants, voilà que l'on voit
apparaître le fonds pour le développement des jeunes enfants, tous
généreusement financés par la Fondation Lucie et André Chagnon. "Nous
considérons qu'il revient à l'Etat de soutenir le développement global des
enfants âgés de cinq ans et moins en situation de pauvreté afin de favoriser
la réussite de leur entrée scolaire et la poursuite de leur scolarité. Nous
déplorons toutefois que, pour atteindre un objectif aussi important, le
gouvernement décide d'attendre que se manifeste la générosité des mécènes
milliardaires pour intervenir. N'eût été cette générosité, le gouvernement du
Québec aurait-il continué à ignorer le sort de ces enfants ?"
    C'est ainsi qu'a réagi M. Réjean Parent, président de la Centrale des
syndicats du Québec (CSQ), à l'occasion de la présentation du mémoire de la
Centrale intitulé Pour le développement global des jeunes enfants par des
services publics bien organisés, devant les membres de la Commission des
affaires sociales sur le projet de loi no 7, Loi instituant le fonds pour le
développement des jeunes enfants.

    De louables intentions

    La CSQ est très heureuse que la Fondation Lucie et André Chagnon se
montre aussi charitable et contribue, par le financement de projets, au
développement des enfants âgés de cinq ans et moins vivant en situation de
pauvreté. La Centrale est également d'accord pour que la Fondation Chagnon
obtienne de l'aide gouvernementale pour la gestion de sa contribution dans le
but de choisir les meilleurs projets.
    Pour le président de la CSQ, l'objectif de ce projet de loi est certes
louable. "Nous sommes tout à fait d'accord avec l'importance d'intervenir
auprès de la petite enfance, et nous trouvons excellente l'idée de financer
des projets qui ont un impact sur les déterminants de la santé et du bien-être
des enfants de moins de cinq ans en situation de pauvreté afin de les préparer
à la scolarisation." A Montréal, par exemple, un enfant sur trois fait son
entrée à la maternelle dans un état de vulnérabilité qui pourrait compromettre
son développement scolaire, mais aussi sa santé et son bien-être futurs, selon
une grande enquête menée par la Direction de la santé publique.

    Des services publics bien organisés

    Toutefois, la CSQ ne croit pas que le gouvernement doive investir 150
millions de dollars dans ce fonds, mais plutôt dans des services publics qui
sont plus justes et profitables à long terme à l'ensemble des populations que
des dons à la pièce. Il faut privilégier une vision à long terme plutôt qu'une
gestion à la petite semaine.
    "C'est pourquoi nous demandons au gouvernement de ne pas abdiquer ses
responsabilités en échange de financement et de ne pas céder à cette nouvelle
forme de gouvernance des services de l'Etat par le privé. Par conséquent, nous
ne pouvons pas adhérer à la création d'un tel fonds créé en partenariat avec
une fondation privée qui en dicterait les orientations. Le soutien au
développement des jeunes enfants, afin de favoriser la réussite de leur entrée
scolaire et la poursuite de leur scolarité, est une responsabilité étatique et
ne doit pas être tributaire de la générosité passagère."
    Vous pouvez consulter le mémoire de la CSQ, Pour le développement global
des jeunes enfants par des services publics bien organisés, présenté à la
Commission des affaires sociales, sur le site de la CSQ, www.csq.qc.net.

    Profil de la CSQ

    La CSQ représente près de 170 000 membres, dont près de 100 000 font
partie du personnel de l'éducation. La CSQ est également présente dans les
secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du
municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse, CSQ, Cell.:
(514) 235-5082, perreault.marjolaine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.