Près d'un travailleur sur cinq arrive en retard au bureau au moins une fois par semaine, selon le nouveau sondage canadien de CareerBuilder

-- Les gestionnaires recruteurs font part des excuses les plus rocambolesques concernant les retards -- 

TORONTO, le 23 févr. /CNW/ - Les travailleurs semblent avoir des problèmes avec leur gestion du temps, au vu de la hausse du nombre d'employés arrivant en retard au bureau. D'après un nouveau sondage de CareerBuilder.ca, 19 pour cent des employés déclarent arriver en retard à leur travail au moins une fois par semaine, en hausse de 17 pour cent par rapport à l'année dernière. Onze pour cent d'entre eux affirment être en retard au moins deux fois par semaine. Ce sondage a été réalisé auprès de 227 employeurs canadiens et 550 employés canadiens, entre le 15 novembre et le 2 décembre 2010.

Les travailleurs donnent des raisons variées pour leur retard, telles que le manque de sommeil (24 pour cent) et la circulation (24 pour cent). Quinze pour cent blâment les transports publics pour leur retard, tandis que douze pour cent incriminent le mauvais temps. Parmi les autres excuses usuelles, citons le fait d'amener les enfants à l'école ou à la garderie, l'utilisation d'Internet ou un problème lié au conjoint.

« Même si leur retard est parfois indépendant de leur volonté, les employés doivent être informés des politiques de leur entreprise concernant les retards », déclare Rosemary Haefner, vice-présidente des ressources humaines chez CareerBuilder. « Quelle que soit la raison, les travailleurs en retard doivent toujours être honnêtes avec leurs supérieurs. » Tandis que certains employeurs affichent une plus grande indulgence envers le retard de leurs employés, d'autres ont des politiques plus strictes. Trois employeurs sur dix (30 pour cent) affirment avoir licencié un employé pour cause de retard.

Concernant les excuses les plus rocambolesques données par les employés arrivés en retard au travail, les gestionnaires recruteurs ont fait part des exemples suivants :

  • Un ours aurait stoppé sa voiture, cassé une vitre et tenté de l'attraper.
  • Une prostituée aurait volé ses clés de voiture.
  • Il/Elle n'arrivait pas à trouver ses vêtements.
  • Son chien aurait mangé son BlackBerry.
  • Il/Elle aurait percuté un camion d'entreprise.
  • Il/Elle aurait joué à un jeu vidéo et ne souhaitait pas abandonner son groupe de jeu.
  • Sa grand-mère aurait disparu.
  • Il/Elle aurait oublié que c'était un jour de travail.

Méthodologie du sondage
Ce sondage a été mené en ligne à l'échelle du Canada par Harris Interactive©, au nom de CareerBuilder.com, auprès de 227 employeurs canadiens et 550 employés canadiens (employés à temps plein ; n'étant pas travailleurs autonomes ; sans emploi administratif) âgés de 18 ans et plus, entre le 15 novembre et le 2 décembre 2010 (les pourcentages pour certaines questions sont basés sur un sous-ensemble, en fonction de leurs réponses à certaines questions). Avec des échantillons aléatoires simples de 227 et 550, on pourrait dire que, dans une probabilité de 95 pour cent, l'ensemble des résultats aurait respectivement une erreur d'échantillonnage de +/- 6,5 et de +/- 4,18 points de pourcentage. L'erreur d'échantillonnage pour les données des sous-échantillons est plus élevée et variable.

À propos de CareerBuilder.ca :
CareerBuilder.ca est l'un des plus importants sites d'emploi du Canada. Détenu par Gannett Co., Inc. (NYSE : GCI), The Tribune Company, The McClatchy Company (NYSE : MNI) et Microsoft Corp. (Nasdaq : MSFT), CareerBuilder.ca fait fonctionner les centres de carrière de plus de 250 partenaires canadiens qui rejoignent un public appartenant à un créneau spécifique ou à l'industrie, et ce, tant à l'échelle nationale que locale. Ces partenaires incluent des portails de premier plan comme MSN.ca et Macleans.ca. Les chercheurs d'emploi consultent CareerBuilder.ca chaque mois pour chercher des emplois en fonction du secteur d'activité, du lieu, de l'entreprise et du type de poste, mais aussi pour s'abonner aux alertes d'emploi par courriel automatisées et pour obtenir des conseils sur la recherche d'emploi et la gestion de carrière. Pour de plus amples renseignements sur les produits et services de CareerBuilder.ca, veuillez visiter http://www.careerbuilder.ca.

SOURCE CareerBuilder.ca

Renseignements :

Contact pour les médias :
CareerBuilder.ca
Michael Erwin
773-527-3637
michael.erwin@careerbuilder.com
http://www.twitter.com/CareerBuilderPR

Profil de l'entreprise

CareerBuilder.ca

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.