Préparation du nouveau budget québécois - le FRAPRU interpelle le nouveau gouvernement minoritaire et l'opposition : 1260 organismes réclament la construction de nouveaux HLM



    MONTREAL, le 28 mars /CNW Telbec/ - Plus de 200 membres du Front d'action
populaire en réaménagement urbain ont manifesté ce matin à Montréal pour
réclamer la construction de nouveaux logements sociaux et plus
particulièrement de HLM. "On tenait à interpeller rapidement les chefs du
gouvernement et de l'opposition avant la fin de leurs tractations sur la
composition du cabinet et des amendements au budget" indique Marie-José
Corriveau, porte-parole du FRAPRU. L'organisme a remis à chacun une copie de
1260 déclarations d'appui à la construction de HLM.
    Pour bien faire comprendre leur message, les membres du FRAPRU ont
apporté leurs appuis dans des boîtes confectionnées avec des pancartes
électorales recyclées au bureau de Jean Charest, à la permanence du PQ pour
André Boisclair et au bureau du Ministère des affaires municipales et des
régions pour qu'elles soient remises au prochain ministre responsable. Pendant
que ces événements se dérouleraient à Montréal, une délégation de mal-logéEs
de Rimouski se rendaient au bureau de comté de Monsieur Mario Dumont, à
Rivière-du-Loup, pour lui remettre également les appuis réclamant construction
de nouveaux HLM.
    "Ca fait plus de treize ans qu'il ne s'est pas construit un HLM au
Québec; il est plus que temps de s'y remettre" affirme la porte-parole du
FRAPRU. L'organisme rappelle que c'est en 1994 qu'a cessé la construction de
HLM suite au retrait du gouvernement fédéral. Si le gouvernement québécois a
pris depuis le relais pour les coopératives et les organismes sans but
lucratif d'habitation, il n'en est pas de même pour les HLM. Selon la FRAPRU,
on a aussi besoin de ce type de logements sociaux où tous les ménages payent
un loyer équivalent à 25 % de leur revenu. "On vient de traverser la pire
crise du logement en 25 ans; 35 000 ménages très mal-logés sont en attente
d'un HLM, 24 000 dans la seule ville de Montréal." insiste Madame Corriveau.
Elle ajoute que plusieurs de ces ménages doivent attendre jusqu'à 10 ans.
    Selon le FRAPRU, le gouvernement québécois a les moyens de se doter d'un
programme ambitieux de construction de HLM tout en poursuivant le
développement des coops et des OSBL d'habitation comme se sont engagés à le
faire les péquistes et les adéquistes durant la campagne électorale. Outre les
investissements propres que Québec devrait y consentir, le FRAPRU rappelle à
messieurs Charest, Dumont et Boisclair que la province dispose également pour
cela de 187,4 millions $ versés l'automne dernier par le gouvernement fédéral
pour des initiatives en habitation, sans compter les ajustements à la
péréquation et au Transfert canadien pour les programmes sociaux récemment
annoncées par le ministre fédéral des finances, Jim Flaherty. "Québec n'a plus
d'excuses; le gouvernement ne peut plus faire abstraction des besoins criants
des familles et des personnes mal-logées" conclut la porte-parole du
regroupement.
    Le FRAPRU indique que la pénurie de logements n'est toujours pas réglée
pour les locataires les plus mal pris puisque les logements vacants à meilleur
marché qu'ils peuvent se payer sont toujours extrêmement rares, voire
inexistants. C'est le cas en particulier pour les logements familiaux de
3 chambres à coucher et plus dont le loyer est de 500 $ et moins par mois;
leur taux d'inoccupation est de 0,0 % à Montréal, à Québec et à Gatineau.
"Quand les gens à faible revenu accèdent à un HLM, ils peuvent enfin se
nourrir, se soigner, se vêtir et se transporter sans crever leur budget"
précise madame Corriveau.
    Parmi les signataires des déclarations d'appui, on remarque des
organisations de personnes âgées, comme la Fédération de l'âge d'or du Québec,
plusieurs syndicats du secteur de l'enseignement supérieur, les Conseils
centraux CSN de l'Estrie et du Bas St-Laurent et le Syndical national des
employés d'aluminerie d'Arvida - TCA, de même que plusieurs commerçants, des
groupes de femmes, ainsi que de nombreuses paroisses et communautés
religieuses.




Renseignements :

Renseignements: Français: Marie-José Corriveau, (514) 522-1010, (514)
919-2843 (cellulaire); Anglais: Véronique Laflamme, (514) 522-1010, (514)
231-2309 (cellulaire); www.frapru.qc.ca

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.