Première étude à montrer des bienfaits sur l'athérosclérose chez les personnes qui présentent des signes précoces d'atteinte des artères



    L'essai METEOR montre que CRESTOR a ralenti l'évolution de
    l'athérosclérose comparativement au valeurs initiales chez des personnes
    ayant un faible risque de coronaropathie (risque de Framingham sur 10 ans
    (less than) 10 %)

    TORONTO, le 26 mars /CNW/ - L'étude METEOR est la première à montrer un
effet positif sur l'athérosclérose chez des personnes qui présentent des
signes précoces de maladie carotidienne et un faible risque de coronaropathie.
L'étude METEOR a en effet révélé qu'en présence de CRESTOR(MC) (rosuvastatine)
à 40 mg, l'évolution de l'athérosclérose était ralentie comparativement aux
valeurs initiales et, dans les cas où il y avait progression, celle-ci était
significativement plus lente par rapport au placebo pendant les deux années
qu'a duré l'étude.
    Bien que 75 % de la population soit considéré comme ayant un risque
faible à modéré (selon les critères de risque de Framingham), plus de 60 % des
événements cardiovasculaires se produisent dans ce groupe, et des morts
subites d'origine coronarienne peuvent souvent survenir chez les personnes
asymptomatiques(1).
    Les données présentées à la 56e séance scientifique annuelle de
l'American College of Cardiology (ACC) ont montré que chez les patients qui
prenaient CRESTOR à 40 mg, dont le taux de cholestérol LDL ("mauvais
cholestérol") était élevé (moyenne de 4 mmol/L) et sans athérosclérose
établie, l'épaisseur intima-média maximale moyenne de la carotide, un marqueur
du fardeau athéroscléreux(2), s'était amincie de 0,0014 mm/année
comparativement à un épaississement de 0,0131 mm/année chez les sujets sous
placebo.
    Dans un programme d'essais cliniques portant sur les effets de
l'athérosclérose, l'étude METEOR, menée chez des sujets aux stades précoces de
la maladie ayant un faible risque de coronaropathie (risque de Framingham sur
10 ans (less than) 10 %) et l'étude ASTEROID, portant sur des patients
présentant une coronaropathie établie et un risque élevé d'événements
coronariens ont associé CRESTOR à un impact important sur l'athérosclérose,
aux différents stades de la maladie.
    "Il est excitant de constater qu'à l'emploi de la rosuvastatine, nous
pouvons potentiellement ralentir, voire stopper l'évolution de la maladie chez
les personnes présentant une athérosclérose relativement peu avancée",
soutient le principal investigateur, John R. Crouse, III, M.D., professeur de
médecine et de santé publique et codirecteur du centre général de recherche
clinique de la Wake Forest University School of Medicine (WFUSM). "L'étude
METEOR démontre que l'effet de la rosuvastatine sur la dyslipidémie se traduit
par des effets bénéfiques sur l'évolution de l'athérosclérose."
    L'athérosclérose est le processus d'accumulation de dépôts graisseux ou
fibreux formant des zones appelées plaques dans la paroi des artères.
L'accumulation de plaques cause un rétrécissement des artères, ce qui peut
réduire l'irrigation sanguine des organes vitaux comme le coeur et le cerveau
et entraîner des symptômes tels que l'angine de poitrine ou des accidents
ischémiques transitoires. Il peut également se produire une rupture de la
plaque, un thrombus, qui peut obstruer une artère de façon soudaine et
complète. Dans le coeur, le résultat est une crise cardiaque et dans le
cerveau, un accident vasculaire cérébral. L'athérosclérose est une maladie
évolutive et la principale cause des maladies cardiovasculaires, elle se
classe au premier rang des causes de mortalité à l'échelle mondiale(3).
    Une analyse a posteriori indépendante récemment publiée, portant sur les
données groupées de quatre essais prospectifs, dont l'étude ASTEROID, a montré
qu'en augmentant le C-HDL de plus de 7,5 % et en réduisant substantiellement
le C-LDL, il était possible d'obtenir un effet favorable sur
l'athérosclérose4. Dans l'étude METEOR, CRESTOR a été associé à une réduction
du C-LDL de 48,8 % et à une hausse du C-HDL de 8,0 % (p (less than) 0,0001 vs
placebo, dans les deux cas). Ces résultats concordent avec les observations
ci-dessus et viennent confirmer que la réduction du C-LDL et l'augmentation du
C-HDL produites par CRESTOR se traduisent par des effets bénéfiques sur
l'athérosclérose.
    L'étude METEOR (Measuring Effects on intima media Thickness: an
Evaluation Of Rosuvastatin) est une étude internationale de 24 mois,
randomisée, à double insu et contrôlée par placebo visant à évaluer l'effet de
CRESTOR à 40 mg chez 984 patients hypercholestérolémiques et asymptomatiques
ayant un faible risque de coronaropathie (risque de Framingham sur 10 ans
(less than) 10 %) et présentant une athérosclérose subclinique démontrée par
un épaississement de la paroi de la carotide (épaisseur intima-média (EIM)
maximale (greater than or equal to) 1,2 mm et (less than) 3,5 mm). L'étude
METEOR a eu recours à l'imagerie par échographie en mode B pour évaluer et
mesurer la variation de l'EIM maximale moyenne à 12 endroits dans la carotide.

    
    Principales observations de l'étude METEOR :
    -   Sous CRESTOR, la variation de l'EIM de la carotide à tous les
        emplacements était de -0,0014 mm/année, comparativement à +0,0131
        mm/année sous placebo (p (less than) 0,0001) - critère d'évaluation
        primaire
    -   CRESTOR a produit une régression significative dans la carotide
        commune (-0,0038 mm/année comparativement à +0,0084 mm/année sous
        placebo (p (less than) 0,0001)) - critère d'évaluation secondaire
    -   Sous CRESTOR, la variation de l'EIM de la carotide interne était de -
        0,0039 mm/année comparativement à +0,0145 mm/année sous placebo (p
        = 0,023) - critère d'évaluation secondaire
    -   Sous CRESTOR, la variation de l'EIM de la carotide dans la
        bifurcation carotidienne était de -0,0040 mm/année comparativement à
        +0,0172 mm/année sous placebo (p (less than) 0,0001) - critère
        d'évaluation secondaire
    -   Ces variations ont été associées à une réduction de 48,8 % du C-LDL
        (p (less than) 0,0001) et à une hausse de 8,0 % du C-HDL (p (less
        than) 0,0001)
    -   CRESTOR à 40 mg a été bien toléré pendant les deux ans qu'a duré
        l'étude.
    

    Ces nouveaux résultats de l'étude METEOR s'ajoutent aux nombreuses autres
données sur l'efficacité de CRESTOR provenant du vaste programme d'essais
cliniques GALAXY5, lequel visait à répondre à d'importantes questions non
résolues sur les statines et à étudier l'impact de CRESTOR sur la réduction du
risque cardiovasculaire et la santé des patients. Jusqu'ici, plus de 63 000
patients ont été recrutés dans 55 pays pour participer au Programme GALAXY.
    CRESTOR a maintenant reçu l'approbation des autorités réglementaires de
plus de 90 pays sur cinq continents. CRESTOR a été prescrit à plus de 9
millions de patients dans le monde. Les données des essais cliniques6 et de
l'expérience postcommercialisation7,8 montrent que le profil d'innocuité de
CRESTOR est comparable à celui des autres statines commercialisées.
    La dose de 40 mg est la dose homologuée la plus forte de CRESTOR. CRESTOR
doit être utilisé selon la version canadienne des renseignements
thérapeutiques, lesquels contiennent des recommandations pour instaurer et
ajuster le traitement selon le profil individuel du patient. Au Canada, la
dose de départ habituellement recommandée de CRESTOR est de 10 mg une fois par
jour. La dose de 40 mg une fois par jour ne doit être employée que dans les
cas d'hypercholestérolémie grave si l'objectif thérapeutique n'est pas atteint
avec la dose de 20 mg et si le patient est exempt de facteurs de
prédisposition à la myopathie ou à la rhabdomyolyse.
    CRESTOR n'est pas indiqué pour stopper ou ralentir l'évolution de
l'athérosclérose chez les patients pour qui un traitement hypolipidémiant est
indiqué.

    A propos d'AstraZeneca Canada

    AstraZeneca est un chef de file mondial de l'industrie pharmaceutique,
comme en témoigne son imposante gamme de médicaments dans six domaines
thérapeutiques majeurs : gastro-entérologie, cardiologie, infectiologie,
neurosciences, oncologie et pneumologie. Le siège social canadien de
l'entreprise et les installations de conditionnement sont situés à
Mississauga, en Ontario, tandis que le centre ultramoderne de découverte de
médicaments est situé à Montréal, au Québec. Pour de plus amples
renseignements, visitez le site Web de la société à l'adresse suivante :
www.astrazeneca.ca.

    
    VIDEO PAR SATELLITE

    DATE :          Le lundi 26 mars 2007

    HEURE :         11 h 00 à 11 h 30 HNE

    COORDONNEES :   Anik F2 C Band
                    Transponder 6B
                    Downlink Frequency 3940 vertical
                    Audio subcarrier 6.2 and 6.8

    Références

    (1) Crowse JR et al. Carotid intima-media thickness in low-risk
        individuals with asymptomatic atherosclerosis: baseline data from the
        METEOR study. Current Medical Research and Opinion 2007;
        23(3):641-648.
    (2) Bots ML. Carotid intima-media thickness as a surrogate marker for
        cardiovascular disease in intervention studies. Curr Med Res Opin.
        2006 22:2181-90
    (3) Bonow, R, Smaha, L, Smith, S et al. The International Burden of
        Cardiovascular Disease: Responding to the Emerging Global Epidemic.
        Circulation 2002;106:1602
    (4) Nicholls SJ, Tuzcu EM, Sipahi I et al. Statins, high-density
        lipoprotein cholesterol, and regression of coronary atherosclerosis
        JAMA 2007 297:499-508
    (5) Schuster H. The GALAXY Program: an update on studies investigating
        efficacy and tolerability of rosuvastatin for reducing cardiovascular
        risk. Expert Rev Cardiovasc Ther. 2007 5:177-93.
    (6) Shepherd J, Hunninghake DB, Stein EA et al. Safety of rosuvastatin.
        Am J Cardiol. 2004 94:882-8
    (7) McAfee AT, Ming EE, Seeger JD et al. The comparative safety of
        rosuvastatin: a retrospective matched cohort study in over 48,000
        initiators of statin therapy. Pharmacoepidemiol Drug Saf. 2006
        15:444-53
    (8) Goettsch WG, Heintjes EM, Kastelein JJ et al. Results from a
        rosuvastatin historical cohort study in more than 45,000 Dutch statin
        users, a PHARMO study. Pharmacoepidemiol Drug Saf. 2006 15:435-43.
    




Renseignements :

Renseignements: Sophie Merven, Fleishman-Hillard Canada Inc., (514)
866-6776 poste 240 (bureau), sophie.merven@fleishman.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.