Première convention collective des chefs de points de fouille - Un précédent majeur dans cette industrie



    MONTREAL, le 18 déc. /CNW Telbec/ - Les 40 chefs de points de fouille de
l'aéroport international à Dorval ont accepté un contrat de travail qui est
non seulement leur première convention collective mais qui constitue un
précédent qui aura des répercussions sur l'ensemble de l'industrie de la
sécurité dans les aéroports. "Nous avons obtenu des améliorations salariales
et des avantages sociaux comme un régime de retraite qui permettent maintenant
à un travailleur ou une travailleuse d'envisager de faire une carrière comme
chefs de points de fouille", a déclaré Richard Pagé, permanent du Syndicat des
Métallos (FTQ).
    Du côté des salaires, ces nouveaux métallos verront leur salaire horaire
passer de 17,13 $ à 19,95 $ après deux ans. Pour les deux autres années, ils
obtiennent une prime de 12,5 % de l'heure qui s'ajoutera aux augmentations que
négocieront prochainement les agents de contrôle. Ils ont aussi obtenu pour la
première fois une clause d'indexation ainsi qu'une prime liée à la sécurité
dans les aéroports de classe 1. Cela représente un montant supplémentaire de
230,49 $ par mois.

    Avantages sociaux

    Du côté des avantages sociaux, ces métallos ont fait des gains
substantiels. Ils ont négocié un premier régime de retraite. Ils ont amélioré
leur régime d'assurances collectives avec notamment une hausse importante de
la contribution de l'employeur, Sécurité pré-embarquement. Elle passe de
0,35 $ à 1,40 $ l'heure.
    Ils ont également amélioré leur régime de vacances. C'est ainsi par
exemple qu'un membre ayant entre 5 ans et 8 ans d'ancienneté aura droit à
4 semaines de vacances avec un pécule de vacances de 6 %, de 8 ans à 13 ans
d'ancienneté, il aura droit à 4 semaines avec un pécule de 8 % et de 13 ans et
plus d'ancienneté, ce sont cinq semaines de vacances avec un pécule de 10 %. A
partir de 2010, les années seront réduites d'une année. "Nous avons fait une
percée remarquable pour ces travailleurs et ces travailleuses dans cette
industrie. Nous commençons à avoir des conditions qui ont du bon sens pour
intéresser nos gens à y demeurer", a ajouté Richard Pagé.
    Enfin, ils ont amélioré la clause concernant les pauses, un enjeu
important pour ces métallos. En effet, l'employeur pouvait les empêcher de les
prendre. "Aujourd'hui, la convention collective est claire. Nos membres ont le
droit de prendre leurs pauses", a précisé le permanent syndical.
    Les congés de maternité, paternité et parental seront attribués en
fonction du Régime québécois d'assurance parentale (RQAP). Il est intéressant
de noter que la travailleuse pourra prolonger son congé de maternité jusqu'à
70 semaines.




Renseignements :

Renseignements: Richard Pagé, Syndicat des Métallos (FTQ), (514)
894-5563


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.