Première chaire du genre en Amérique du Nord - Vers des technologies d'avant-garde dans le secteur pharmaceutique



    SHERBROOKE, QC, le 11 juin /CNW Telbec/ - L'Université de Sherbrooke
annonce qu'elle renforce sa collaboration avec la compagnie Wyeth afin
d'élaborer et de mettre en oeuvre des technologies d'avant-garde dans le
milieu pharmaceutique manufacturier. Annoncé aujourd'hui, ce nouveau
partenariat université-industrie prévoit un investissement d'une valeur de 3
M$ dans le domaine des technologies pharmaceutiques innovatrices et ce, pour
une durée de cinq ans.
    Misant sur le transfert technologique harmonieux de la recherche et de
l'innovation, Wyeth investit l'équivalent de 2,2 M$ pour créer une chaire
industrielle novatrice, et la toute première du genre en Amérique du Nord : la
Chaire Wyeth sur les technologies d'analyse des procédés en génie
pharmaceutique. Wyeth, une grande entreprise pharmaceutique mondiale, est
notamment le fabricant de produits de santé en vente libre bien connus du
grand public, dont Advil(R), Centrum(R), Robitussin(R), et Caltrate(R).
    Pour appuyer les travaux du titulaire de la chaire, le professeur Nicolas
Abatzoglou, une subvention de 750 000 $ des programmes université-industrie du
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)
s'ajoute à la participation de Wyeth.
    Le partenariat Wyeth et UdeS s'appuie sur une collaboration de huit ans,
spécifie le professeur Jacques Beauvais, vice-recteur à la recherche à
l'Université de Sherbrooke. "Depuis 2000, Nicolas Abatzoglou a dirigé un
projet de recherche et de développement coopératif subventionné par Wyeth et
le CRSNG, un projet qui a connu un succès retentissant. En posant aujourd'hui
un nouveau jalon à notre association, nous sommes convaincus de propulser
l'UdeS et Wyeth comme leaders mondiaux dans l'optimisation des procédés de
fabrication du secteur manufacturier pharmaceutique."
    "Wyeth vise sans cesse à innover et à être à l'avant-garde dans le
lancement de nouveaux produits ou la mise en oeuvre de nouvelles façons de
faire pour le mieux-être de ses patients, affirme le président
directeur-général de Wyeth Canada, Arnout Ploos van Amstel. Nos efforts de
recherche et de développement pour optimiser les procédés de fabrication
démontrent l'importance que nous accordons à maximiser notre usine de Montréal
pour nous positionner, avec nos partenaires, comme chefs de file. De plus, par
notre investissement dans la Chaire Wyeth sur les technologies d'analyse des
procédés, nous consolidons nos efforts dans des domaines d'importance
stratégique pour le Québec et le Canada : le savoir et la santé."

    Une science émergente appelée à de grandes percées

    Les procédés traditionnels d'analyse de l'industrie pharmaceutique sont
complexes et coûteux, explique le professeur Nicolas Abatzoglou, du
Département de génie chimique de l'UdeS. "Actuellement, la qualité du produit
est évaluée seulement à la toute fin d'une étape, à l'aide d'échantillons.
Grâce aux technologies d'analyse des procédés et aux méthodes statistiques
avancées, l'évaluation du produit se fait en temps réel, de manière à mieux
comprendre et contrôler la fabrication sur une base continue." Ces techniques
d'analyse innovatrices contribuent entre autres à accroître le niveau
d'information sur les produits tout en réduisant les délais d'analyse au
laboratoire et le temps de développement de nouveaux produits. "Comme but
ultime, on parle même d'automatisation des étapes de fabrication", ajoute cet
ingénieur, spécialiste des procédés industriels.
    Les technologies d'analyse des procédés peuvent s'appliquer à tout type
de produits pharmaceutiques : liquides, onguents, crèmes, poudres, solides, ou
autres. Les activités de la Chaire Wyeth sur les technologies d'analyse des
procédés seront orientées principalement vers les procédés de fabrication liés
à la manutention de poudres, de particules ou de granules. Le comportement de
ces matières est habituellement plus complexe que celui des liquides, ce qui
représente un défi des plus intéressants pour les chercheurs.

    Attirer, former et retenir le personnel hautement qualifié

    La Chaire Wyeth sur les technologies d'analyse des procédés contribue à
la formation de personnel hautement qualifié, tant dans le milieu
universitaire qu'industriel. En tout, 17 étudiants et stagiaires ainsi qu'un
technicien seront liés au partenariat, en plus d'une équipe de
huit professeurs. "La politique de Wyeth favorise justement la rétention de ce
personnel hautement qualifié, précise Germain Morin, vice-président à
l'exploitation de Wyeth à Montréal. Au cours des cinq dernières années, nous
avons embauché quatre stagiaires et cinq étudiants à la maîtrise, avant même
la fin officielle de leurs études. Ils proviennent tous de l'Université de
Sherbrooke."
    En plus de compter sur l'expertise de son équipe, le professeur Nicolas
Abatzoglou collabore avec des chercheurs de la Faculté de pharmacie de
l'Université de Montréal ainsi qu'avec des spécialistes en génie chimique de
renommée internationale, rattachés par exemple à l'Ecole Polytechnique
Metsovion d'Athènes (NTUAthens), à la Texas Tech University, à l'Université
Laval et à l'Ecole Polytechnique.

    NOTE AUX DIRECTEURS DE L'INFORMATION : Une photo et un bas de vignette
    seront disponibles à la demande dès midi auprès de Caroline Dubois.




Renseignements :

Renseignements: Caroline Dubois, conseillère en relations médias, UdeS,
(819) 821-8000 (63395), (819) 560-2373, Caroline.Dubois4@USherbrooke.ca;
Isabelle Lavoie, chef, Communication et stratégie, Wyeth Montréal, (514)
748-3865, cel.: (514) 892-2850, lavoieis@wyeth.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.