Premier plan stratégique de développement durable de la collectivité montréalaise - Utilisation de peinture à base d'eau pour les véhicules



    MONTREAL, le 14 nov. /CNW Telbec/ - L'atelier de carrosserie-peinture du
Centre de services partagés - Matériel roulant et ateliers (CSP-MRA) de la
Ville de Montréal a converti son équipement et ses chambres de peinture, le
printemps dernier, pour utiliser des produits hydrosolubles (à base d'eau)
pour les revêtements de finition des véhicules. Il s'agit d'une technologie
moins polluante très répandue en Europe et en Californie. Cela a permis de
réduire les émissions de polluant atmosphérique et de composés organiques
volatiles (COV) de l'atelier de carrosserie-peinture du CSP-MRA de quelque
90 %.
    Les matériaux traditionnels utilisés dans les ateliers de
carrosserie-peinture émettent dans l'atmosphère des COV, un ensemble de
composés chimiques présents dans les couches de finition et les produits de
base et nettoyants.
    "L'utilisation d'un produit à base d'eau pour les revêtements de finition
des véhicules permet de réduire de façon significative l'émission des COV.
C'est un pas de plus vers l'amélioration de la qualité de l'air à Montréal", a
déclaré M. Alan DeSousa, responsable du développement durable, du
développement économique et de Montréal 2025.
    Les coûts globaux des travaux de peinture sont essentiellement les mêmes
qu'avec les anciens produits à base de solvant puisque la haute teneur en
pigments de la peinture à base d'eau augmente son pouvoir couvrant. Ainsi, une
plus petite quantité de peinture est requise pour un même travail et le temps
de séchage est plus rapide d'environ 30 %.
    L'atelier de carrosserie-peinture du CSP-MRA avait acquis, en 2005,
quatre chambres de peinture à la fine pointe de la technologie, rendant ainsi
plus facile leur conversion pour l'utilisation de produits à base d'eau.

    Règlement limitant la teneur en COV des revêtements de finition des
    véhicules

    Cherchant également à réduire ses émissions de polluants atmosphériques,
le gouvernement du Canada a procédé à l'élaboration d'un projet de règlement
visant à fixer des limites obligatoires à la teneur en COV des revêtements de
finition des automobiles fabriqués, importés et mis en vente au Canada. Ce
règlement pourrait entrer en vigueur dès le 1er janvier 2009.
    "La Ville de Montréal souhaitait entreprendre le virage vert en faisant
la conversion de l'équipement et des chambres de peinture de son atelier de
carrosserie-peinture avant les conclusions du projet de règlement canadien.
Cette pratique s'inscrit dans le volet technologique de la politique verte du
matériel roulant 2007-2011 qui vise à renforcer l'engagement de la Ville de
Montréal à réduire les émissions de GES et de polluants atmosphériques
attribuables aux véhicules en intégrant, entre autres, de nouvelles
technologies telles la peinture hydrosoluble. Cette politique découle du Plan
stratégique de développement durable de la collectivité montréalaise", a
conclu M. DeSousa.

    Peinture à base d'eau pour le mobilier urbain

    L'utilisation de la peinture hydrosoluble pour les véhicules ayant été
éprouvée, un produit industriel à base d'eau de la même famille sera utilisé
prochainement par la Ville de Montréal pour peindre son mobilier urbain
(poubelle, banc de parc, table de pique-nique, etc.).




Renseignements :

Renseignements: Nadia Héroux, chargée de communication, Service des
communications et des relations avec les citoyens, (514) 872-4107; Darren
Becker, attaché de presse, Cabinet du maire et du comité exécutif, (514)
872-6412


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.