PPU du Quartier des spectacles - Le maire de Ville-Marie doit respecter la loi sur la consultation publique



    MONTREAL, le 9 juin /CNW Telbec/ - M. Sammy Forcillo, conseiller du
district de Sainte-Marie-Saint-Jacques demande au maire de l'arrondissement de
Ville-Marie Benoit Labonté de respecter ses engagements à l'égard du Programme
particulier d'urbanisme (PPU) du Quartier des spectacles et d'arrêter de
demander deux consultations sur un même sujet. Le recours à l'Office de
consultation publique est inutile, car de l'aveu même du président du Comité
consultatif d'urbanisme de l'arrondissement, Karim Boulos, la consultation
publique sur le PPU est de la responsabilité de l'arrondissement.
    Monsieur Forcillo, qui est aussi membre du comité exécutif de la Ville de
Montréal, ne comprend pas pourquoi le maire de l'arrondissement a encore une
fois changé d'idée et annonce son intention d'ajouter une deuxième
consultation publique sur le même projet alors qu'aucun changement n'est
intervenu dans le Plan particulier d'urbanisme du Quartier du spectacle.
    "Le cadre juridique actuel prévoit que l'arrondissement est la seule
instance habilitée à mener une consultation publique dans le processus
d'adoption d'un PPU. Tel que présenté, le projet de Plan particulier
d'urbanisme du Quartier des spectacles doit obligatoirement faire l'objet
d'une consultation en arrondissement, comme l'avait lui-même affirmé
M. Labonté en mars 2007, quand il déclarait dans un quotidien montréalais que
ce PPU était la "prérogative de l'arrondissement". M. Labonté réaffirmait
cette position le 4 avril dernier dans un autre quotidien, en disant que,
"C'est la procédure normale suivie dans tous les PPU et elle est appropriée
dans la mesure où on ne modifie pas le document complémentaire du plan
d'urbanisme". Qu'est-ce qui explique que M. Labonté change encore d'idée", de
demander M. Forcillo.
    M. Forcillo a précisé que le projet actuel de PPU a été dépouillé de deux
éléments qui auraient nécessité de recourir à l'Office de consultation
publique de Montréal : toutes les questions relatives à la hauteur des
immeubles et toutes celles relatives à l'affichage. "Ces deux volets ont été
retirés du projet de PPU par le conseil d'arrondissement lui-même en avril
dernier. Cette décision avait rendu inutile le recours à l'Office. Pourquoi
avoir empêché l'Office d'agir à ce moment-là, et lui demander d'intervenir
maintenant? Monsieur Labonté serait-il en train de faire de la petite
politique au détriment de la réalisation du Quartier des spectacles"?
    Le conseiller du district de Sainte-Marie-Saint-Jacques a ajouté que
l'administration du maire Tremblay est actuellement en demande auprès du
gouvernement du Québec, afin de clarifier le processus de consultation sur les
projets d'envergure. Selon la demande, le conseil municipal aurait aussi le
pouvoir d'initier des PPU qui seraient automatiquement déférés à l'Office de
consultation publique.
    M. Forcillo estime que le maire Labonté doit respecter le cadre juridique
actuel, car il n'a pas les pouvoirs de modifier les lois. "Nous favorisons la
consultation la plus large des citoyens, mais dans le respect des lois", de
conclure monsieur Forcillo.




Renseignements :

Renseignements: Bernard Larin, Cabinet du maire et du comité exécutif,
(514) 872-9998


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.