Poursuivre les améliorations dans les urgences du Québec - L'équipe libérale met de l'avant les bonnes solutions



    MONTREAL, le 22 mars /CNW Telbec/ - "Les solutions qu'appuient les
médecins oeuvrant dans les urgences correspondent en tous points à la vision
libérale et aux actions posées depuis 2003. Désengorger les urgences, c'est un
travail de tout le réseau et c'est pourquoi nous nous engageons à travailler
sur tous les fronts avec l'ajout de 1 500 médecins et de 2 000 infirmières, le
déploiement des groupes de médecine de famille, des cliniques-réseau, des lits
de transition, des lits de convalescence et l'ajout de soins à domicile."
C'est ce qu'ont déclaré le ministre de la Santé et des Services sociaux et
candidat libéral dans Jean-Talon, monsieur Philippe Couillard, et le candidat
dans Lac-Saint-Jean, le docteur Yves Bolduc, en réponse à la demande de la
Table des chefs d'urgence de Montréal (TCUM) de connaître les propositions des
partis politiques sur les urgences.
    "J'ai eu l'occasion récemment d'échanger avec les représentants de la
Table des chefs d'urgence de Montréal sur des enjeux précis. Ce fut l'occasion
de donner mon appui au financement de postes de médecins qui coordonneraient
l'accès des patients de l'urgence aux lits d'hospitalisation, de même qu'à une
meilleure organisation des lits d'urgences dans l'hôpital. Une rencontre de
travail sur ces thèmes a d'ailleurs été offerte à la TCUM cette semaine pour
que nous puissions aller de l'avant rapidement. Un deuxième mandat libéral
sera également marqué par la poursuite de cette collaboration, et sur un
effort conjoint pour que tout le réseau souscrive à l'objectif de faire mieux
dans les urgences", a déclaré monsieur Couillard.
    "Grâce à ma pratique sur le terrain, j'ai eu l'occasion de travailler sur
l'amélioration de la situation des urgences. Les grands constats formulés par
les experts depuis des années trouvent écho dans les gestes que le
gouvernement a posés depuis 2003, qui continueront de porter des fruits au
cours des 4 prochaines années", a pour sa part affirmé le docteur Yves Bolduc,
candidat dans Lac-Saint-Jean.
    "La mise en réseau des établissements, le rehaussement de l'aide à
domicile, le lancement de l'informatisation du réseau, le déploiement des
cliniques-réseau à Montréal, la mise en place de vrais mécanismes de gestion
de l'attente, le tout dans un contexte de réinvestissement massif; autant
d'actions qui rejoignent ma préoccupation pour l'accès et qui m'ont amené à
joindre l'équipe libérale", a précisé le docteur Bolduc.
    La Table des chefs demande la sortie de tous les patients qui occupent un
lit à l'hôpital alors qu'ils devraient recevoir des services mieux adaptés à
leurs besoins. Non seulement nous souscrivons à cet objectif, mais nous avons
travaillé activement à mettre en place les outils pour qu'il soit atteint.
    Nous avons annoncé en décembre dernier un investissement de 16 millions
de dollars pour venir en aide aux urgences les plus durement touchées par la
situation difficile de cette année, causée notamment par la présence conjointe
de virus respiratoires et de la gastro-entérite. A Montréal, ce sont
6,9 millions de dollars qui serviront, en plus des mesures habituelles, à
acheter 91 places en soutien intensif à domicile, 139 lits d'hébergement
transitoire, 32 places en ressource non-institutionnelle et 45 lits de
convalescence. De plus, le budget alloué aux soins et services de
convalescence à domicile et en attente d'hébergement à domicile sera revu à la
hausse.
    La TCUM demande également l'application du Guide de gestion des urgences
pour améliorer la situation des urgences, jusqu'à l'admission, en situation
critique, de patients surnuméraires sur les unités de soins, permettant ainsi
de mieux répartir la charge et de continuer à offrir les soins d'urgence.
    "Un des points du Guide des urgences sur lequel nous continuerons
d'insister, c'est que l'urgence n'est pas la seule responsabilité des gens qui
y travaillent, mais que son fonctionnement dépend de l'implication de tout le
monde, tant à l'hôpital, au CLSC, au CHSLD, qu'en réadaptation. Quant à la
demande de la TCUM de recourir à de nouvelles formules de répartition des lits
dans l'hôpital pour donner des soins de qualité aux patients en période de
pointe, nous avons déjà exprimé aux médecins d'urgence notre ouverture à
examiner avec eux leurs suggestions et de procéder dès que possible avec leur
appui", a déclaré monsieur Couillard.

    Les bons choix et les ressources nécessaires

    Les candidats libéraux ont rappelé que, comme le stipule la plate-forme
électorale S'unir pour réussir le Québec de demain, le désengorgement des
urgences a été une priorité du premier mandat et le demeurera dans le second.
Toutes les actions menées en amont et en aval de l'urgence vont se poursuivre
et entraîner des progrès durables.
    Ils ont en outre mentionné une série d'éléments essentiels au meilleur
fonctionnement des urgences qui se retrouvent dans le programme libéral :
    

    - Poursuivre le développement de nouvelles formules de logement et de
      services à domicile.
    - Dispenser plus d'heures de soins à un plus grand nombre d'aînés à
      domicile.
    - Bonifier à nouveau le crédit d'impôt pour l'hébergement d'un parent
      âgé.
    - Offrir davantage de répit pour les aidants naturels.
    - Rendre accessible par le 811 le service Info-Santé et ajouter un volet
      Info-Médicaments et un volet Info-Social.
    - Poursuivre l'application du Plan d'action en santé mentale afin
      d'assurer des services pour les jeunes et les adultes dans chaque
      centre de santé et de services sociaux.
    

    "Afin de faire face à la forte vague d'épidémies virales à l'automne,
nous avons autorisé 16 millions de dollars additionnels pour accompagner
certaines régions. Le Discours sur le budget 2007-2008 prévoit de nouvelles
sommes récurrentes de 15 millions de dollars et le programme libéral propose
un investissement annuel de 20 millions de dollars. Ces sommes pour les
urgences s'ajoutent aux 700 millions de dollars liés à l'arrivée de 1 500
médecins et de 2 000 infirmières, aux 250 millions de dollars pour faire face
au vieillissement de la population et augmenter les soins à domicile et aux
100 millions de dollars prévus pour garantir l'accès aux chirurgies en 6 mois.
Nous proposons les bonnes actions et prévoyons les ressources nécessaires", a
conclu monsieur Couillard.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Melançon, Directrice des communications, Parti
libéral du Québec, (514) 288-4364


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.