Pour vraiment contrer l'exode des familles : L'accès à une première propriété
doit devenir encore plus réalisable à Montréal

    
    "Une annonce qui manque d'audace pour retenir les 10 000 familles qui
quittent Montréal pour la banlieue chaque année." - Louise Harel
    

MONTRÉAL, le 21 mars /CNW Telbec/ - "Même si cette annonce comprend des mesures intéressantes pour les familles montréalaises, la réalité est qu'en moyenne 10 000 familles quittent chaque année Montréal pour s'installer en banlieue. Il est urgent de renverser cette tendance en offrant des avantages compétitifs et attrayants pour les familles", a déclaré la chef de l'Opposition officielle, Louise Harel. "Les mesures pour favoriser l'accès à la propriété annoncées aujourd'hui sont insuffisantes et beaucoup trop timides", a-t-elle poursuivi.

Programme d'accession à la propriété peu audacieux

Le prix d'achat maximum (taxes et options incluses), qui constitue une condition pour pouvoir profiter des avantages du programme d'accession à la propriété, ne correspond pas à la réalité du marché de l'immobilier à Montréal. Fixé à 265 000 $ pour l'ensemble des propriétés neuves et à 295 000 $ pour les propriétés neuves de 3 chambres et plus, pour les ménages avec enfants, ce prix d'achat maximum restreint beaucoup la capacité des familles à trouver une propriété pouvant faire partie du programme. En effet, d'après les données de la Société canadienne d'hypothèque et logement pour la Ville de Montréal, on prévoyait que le prix moyen, avant taxes, des maisons individuelles neuves en 2009 s'élèverait à 351 684 $, et à 265 287 $ pour les maisons jumelées neuves.

"Il faut corriger rapidement cette incongruité pour éviter que ne se poursuive l'exode des familles vers les banlieues. Dorénavant, pour que la propriété soit véritablement accessible, le prix d'achat maximum du programme d'accession à la propriété doit être fixé en fonction du prix moyen, afin d'encourager les familles à s'y installer", a déclaré Étienne Brunet, conseiller de ville du district de Sault-au-Récollet dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville et porte-parole de l'Opposition officielle en matière d'habitation.

Favoriser l'accès à la propriété et hausser le taux de taxes?

"Par ailleurs, il nous apparaît paradoxal que, il y a à peine trois mois, l'administration Tremblay ait introduit des hausses du taux de taxe et des tarifs dans le budget 2010. N'est-ce pas contradictoire de vouloir retenir les familles à Montréal mais de leur imposer une augmentation du compte de taxes ?" s'est interrogée Louise Harel.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements : Renseignements: Marie-Hélène d'Entremont, Attachée de presse, Cabinet de la chef de l'Opposition officielle, (514) 872-2934, Cell. : (514) 247-0446

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme

Communiqués Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.