Pour une laicité ouverte - La Faculté de théologie et de sciences des religions de l'UdeM présente son mémoire à la Commission Bouchard-Taylor



    MONTREAL, le 30 nov. /CNW Telbec/ - Dans son mémoire déposé ce matin à la
Commission Bouchard-Taylor, la Faculté de théologie et de sciences des
religions de l'Université de Montréal (UdeM) prend position en faveur d'une
"laicité ouverte" qui permette, tout en la balisant, l'expression publique de
la diversité religieuse du Québec. La Faculté lance également un appel à la
prudence et au réalisme, notamment dans le choix des mots désignant la
pratique religieuse et elle affirme aussi avec vigueur son appui au programme
d'enseignement en éthique et culture religieuse qui sera implanté dans
l'ensemble du réseau scolaire primaire et secondaire l'an prochain.
    "Au cours des derniers mois, dans les débats sur les accommodements
raisonnables, nous avons noté une certaine inflation du langage à propos de la
religion, explique le doyen de la Faculté, M. Jean Duhaime. Les termes
radicaux, ultrareligieux, fanatiques, fondamentalistes, extrémistes et
orthodoxes sont souvent utilisés à tort et à travers, sans distinction aucune.
Ce faisant, on tend à disqualifier la pratique religieuse. On devrait plutôt
privilégier le terme "orthodoxe" pour désigner de façon respectueuse les gens
qui tendent à une pratique religieuse plus proche de la norme originelle. Et
il n'est pas inutile de rappeler aujourd'hui que l'orthodoxie n'est pas un
problème en soi ! "
    D'autre part, la Faculté demande que le caractère non négociable du
principe de l'égalité entre les hommes et les femmes soit clairement
réaffirmé. Tout comme devrait être maintenu le caractère ouvert de la laicité
québécoise. Cette laicité est d'autant plus nécessaire que la diversification
des appartenances religieuses est une tendance durable. Pour la Faculté, cette
laicité est entendue comme étant la neutralité des institutions, mais celle-ci
n'exige pas la neutralité des personnes qui fréquentent ces institutions.
    La dimension juridique des accommodements à caractère religieux a dominé
le débat récent. Pourtant, la majorité d'entre eux se règlent sans recours aux
tribunaux. La Faculté propose de mieux outiller les institutions qui font face
à des demandes afin qu'elles puissent compter sur de l'information fiable et
de l'expertise en médiation religieuse. Ces ressources permettraient de
solutionner harmonieusement la plupart des demandes d'accommodements.
    Enfin, la Faculté appuie le programme de formation en éthique et culture
religieuse qui sera implanté l'an prochain dans l'ensemble des écoles
primaires et secondaires. Elle contribue déjà à la formation des enseignants
de ce programme. "Une meilleure compréhension des différentes religions et un
dialogue ouvert entre les différentes communautés ne pourra qu'être salutaire,
conclut le doyen Duhaime. Les expériences de dialogue entre les religions et
les cultures que nous faisons à la Faculté nous convainquent que la société
québécoise doit privilégier cette voie pour élaborer des solutions aux
problèmes soulevés."

    Le mémoire complet de la Faculté est disponible à l'adresse :
http://www.cerum.umontreal.ca/religion/documents/FTSR_accommodements.pdf




Renseignements :

Renseignements: Julie Gazaille, Attachée de presse, Université de
Montréal, (514) 343-6796, www.umontreal.ca/medias; Source: Faculté de
théologie et de sciences des religions de l'Université de Montréal

Profil de l'entreprise

Université de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.