Pour un système public de santé fort et accessible - LE PARTI QUEBECOIS DEMANDE L'ABROGATION DU REGLEMENT QUI FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CLINIQUES PRIVEES



    MONTREAL, le 19 sept. /CNW Telbec/ - "Depuis que Philippe Couillard a
pavé la voie du privé en santé, à chaque semaine, on apprend l'existence d'un
nouveau projet de cliniques privées, on constate le désengagement de médecins
du réseau public ou encore on apprend qu'un hôpital choisit le privé pour
réaliser ses chirurgies. De précieuses ressources quittent le réseau public
pour le secteur privé. Conséquence : le gouvernement Charest réduit la
capacité du réseau public à offrir des services de qualité. Il faut mettre un
frein à cela."
    C'est ce qu'a déclaré le député de Marie-Victorin et porte-parole du
Parti Québécois en matière de santé, Bernard Drainville, à l'occasion d'un
point de presse devant la clinique de santé Rockland MD à Ville Mont-Royal.
    "Le ministre Yves Bolduc doit mettre fin à cette hémorragie et pour ce
faire, il doit abroger dès maintenant les dispositions règlementaires de la
loi 33 qui favorisent le développement des cliniques privées, des dispositions
adoptées par son prédécesseur, tout juste avant sa démission comme ministre en
juin dernier. Il doit cesser d'émettre de nouveaux permis", a souligné Bernard
Drainville.
    Le Parti Québécois estime nécessaire que le ministre Bolduc balise le
développement du secteur privé en santé et qu'il mette en oeuvre un plan pour
améliorer l'accès aux services de santé public. "Actuellement, il n'y a aucune
balise claire pour encadrer le rôle du privé en santé. Au contraire, on
assiste de plus en plus à un développement d'un réseau privé de remplacement",
a ajouté le député de Marie-Victorin.
    Bernard Drainville a donné en exemple la situation qui prévalait à
l'Hôpital Sacré-coeur. Alors qu'il y a deux salles d'opération inutilisées,
l'hôpital a malgré tout confié son mandat et sa responsabilité d'accomplir des
chirurgies à une clinique privée plutôt que d'utiliser ses propres ressources.
    "S'il croit au réseau public de santé, le ministre Bolduc donnera suite
dès maintenant à notre demande de mettre en oeuvre un plan visant à améliorer
l'accès au réseau public de santé. Les Québécois investissent près de
26 milliards $ pour leur système de santé et de services sociaux, ils ont le
droit d'en avoir pour leur argent", a conclu M. Drainville.
    -%SU: SAN
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.