Pour que cessent l'impunité et l'insalubrité: la Ville doit prendre ses responsabilités!



    MONTREAL, le 25 fév. /CNW Telbec/ - L'Association des locataires de
Villeray, Action dignité St-Léonard et le Comité logement
Ahuntsic-Cartierville expriment aujourd'hui leur insatisfaction face aux
interventions de la Ville de Montréal en rapport avec la situation des taudis
sur le territoire de Montréal.
    "Pour des milliers de locataires, vivre avec de la vermine, des
moisissures et d'autres problèmes graves de salubrité est une réalité
quotidienne. Cette situation inacceptable perdure malgré le plan
d'intervention annoncé par la Ville de Montréal en juin 2007", s'indigne
Sylvie Dalpé, coordonnatrice d'Action-dignité, un groupe de défense des droits
des locataires.
    En effet, le 27 novembre 2007, la Ville de Montréal faisait un suivi
quant à son plan d'intervention de 3 millions de dollars qui toucheraient
10 000 logements insalubres sur 3 ans, et rendu public en juin dernier. Ce
plan prévoit la mise en place d'une équipe spéciale d'inspection et vient
compléter le travail des arrondissements en matière de salubrité des logements
lorsque la situation est devenue hors de contrôle. Parmi les logements ciblés
par le plan d'intervention, on compte notamment les immeubles de Place Jarry
et de Renaissance dans St-Léonard, les immeubles du boulevard
Christophe-Colomb dans Villeray et les Places l'Acadie et Henri-Bourassa dans
Cartierville. Lors de ce suivi, M. Cosmo Maciocia, responsable de l'habitation
à la Ville de Montréal avait annoncé que les problèmes de salubrité seraient
réglés à l'intérieur de 3 mois. "Evidemment, trois mois plus tard, les
problèmes perdurent et nous croyons que les interventions prévues par la Ville
ne changent rien, concrètement, aux situations vécues par les locataires"
renchérit Sylvie Dalpé.
    Les trois groupes de défense des droits des locataires dénoncent
aujourd'hui l'impunité dont profitent ces propriétaires reconnus comme
délinquants. "Le plan prévoit que les constats d'infraction soient émis aux
propriétaires récalcitrants. Or, ces simples constats sont clairement
insuffisants pour améliorer, les conditions de vies des locataires et punir
ces propriétaires" dénonce Bénédicte Guillard, coordonnatrice à l'Association
des locataires de Villeray.
    "Pour nous, une des solutions aux graves problèmes d'insalubrité, c'est
l'expropriation de ces immeubles à des fins de logement social. La Ville a le
pouvoir d'exproprier les propriétaires délinquants il ne manque que la volonté
politique de le faire!" renchérit Mme Guillard.




Renseignements :

Renseignements: Bénédicte Guillard, (514) 270-3500, (514)823-7494
(cellulaire)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.