Pour les responsables de la sélection d'actions, la douleur se transforme en gains selon le Rapport des gestionnaires de placements Russell

Faits saillants du Rapport de Russell sur la gestion active

Les gestionnaires de placements canadiens à grande capitalisation ont eu de la difficulté à surclasser l'Indice composé S&P/TSX au troisième trimestre, mais s'attendent à un meilleur climat au quatrième trimestre.

Seulement 12 pour cent des gestionnaires de croissance et 30 pour cent des gestionnaires de valeur ont obtenu des rendements supérieurs au troisième trimestre.

TORONTO, le 2 nov. 2011 /CNW/ - Au troisième trimestre de 2011, le contexte pour la gestion active a été l'un des plus difficiles jusqu'à présent, souligne le Rapport de Russell sur la gestion active. Ce rapport est produit trimestriellement et se fonde sur les données les plus récentes provenant de plus de 140 produits de gestionnaires. Seulement 40 pour cent des gestionnaires d'actions canadiennes à grande capitalisation ont surpassé l'indice de référence, soit une baisse substantielle par rapport à 68 pour cent au deuxième trimestre.

«Les facteurs fondamentaux ascendants des actions n'ont pas semblé faire une différence pendant le trimestre, les craintes macroéconomiques comme la crise persistante de la dette souveraine en Europe ayant pris le dessus», affirme Kathleen Wylie, analyste principale en recherche pour Investissements Russell. «De plus, nous avons observé une flambée importante des niveaux de corrélation des actions ; or, lorsque cela se produit, il est très difficile pour les gestionnaires d'offrir une plus-value. Il y avait peu d'endroits où se cacher, 74 pour cent des actions se repliant au cours du trimestre. Pour plusieurs gestionnaires de placements, la performance trimestrielle relative à l'indice était la pire de leur histoire.»

Kathleen Wylie, qui a rencontré des centaines de gestionnaires au cours de sa carrière, a ajouté que le quatrième trimestre s'amorçait sur une note positive. «Un grand nombre des actions les plus durement touchées au troisième trimestre se sont redressées fortement en octobre, ce qui se traduit déjà par une performance nettement plus vigoureuse pour plusieurs de ces gestionnaires qui ont connu des difficultés au troisième trimestre.»

«Au nombre des actions qui remontent, notons Suncor Energy Inc. : ce titre était en baisse de 29 pour cent et représentait l'action au rendement le plus négatif au troisième trimestre, pour ensuite grimper de 19 pour cent en octobre. Puisque presque 80 pour cent des gestionnaires de placements détiennent ce titre, son rendement exerce un impact important sur la performance de leurs portefeuilles», déclare Madame Wylie. D'autres sociétés qui ont nui à la performance des portefeuilles des gestionnaires au troisième trimestre mais qui remontent maintenant incluent les suivantes : Canadian Natural Resources, en baisse de 24 pour cent pour ensuite se redresser de 14 pour cent au quatrième trimestre ; Financière Manuvie, repli de 29 pour cent au troisième trimestre suivi d'une hausse de 10 pour cent jusqu'à présent au quatrième trimestre ; Teck Resources, qui a reculé de 37 pour cent au troisième trimestre pour ensuite grimper de 29 pour cent jusqu'à présent ce trimestre.

Madame Wylie a également remarqué que les aurifères ont affiché des résultats inférieurs en octobre, après une solide performance au troisième trimestre. Les gestionnaires de titres à grande capitalisation au Canada sous-pondèrent les aurifères de presque 5 pour cent, en moyenne.

Soixante-quatorze pour cent des gestionnaires axés sur les dividendes ont surclassé l'Indice composé S&P/TSX au troisième trimestre, comparativement à 100 pour cent des gestionnaires au deuxième trimestre. «Les télécommunications et les services publics étaient les deux seuls secteurs ayant affiché des rendements positifs au troisième trimestre ; or, les gestionnaires axés sur les dividendes surpondèrent ces deux secteurs», affirme Kathleen Wylie. Dans l'ensemble, les gestionnaires axés sur les dividendes détenaient une position favorable dans sept des dix secteurs.

«Ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant c'est la performance nettement supérieure des gestionnaires axés sur les dividendes, au troisième trimestre, malgré la vigueur des aurifères.» Au cours du trimestre, six des dix actions vedettes étaient des aurifères. En moyenne, les gestionnaires axés sur les dividendes détenaient des sous-pondérations de presque 8 pour cent en aurifères au début du troisième trimestre, mais ces positions ont été contrebalancées, dans une certaine mesure, par les surpondérations substantielles dans BCE et Enbridge, qui se classaient aussi parmi les titres les plus performants.»

Ce sont les gestionnaires de croissance qui éprouvent le plus de difficultés au troisième trimestre

Les gestionnaires de croissance ont été les plus durement touchés au troisième trimestre, avec seulement 12 pour cent (faiblesse record) d'entre eux parvenant à devancer l'indice, par rapport à 67 pour cent au deuxième trimestre. Les gestionnaires de valeur se sont légèrement mieux débrouillés, avec 30 pour cent d'entre eux surpassant l'indice, contre 66 pour cent au deuxième trimestre.

«Les gestionnaires de croissance ont sous-pondéré les cinq secteurs les plus performants et surpondéré les cinq secteurs les plus faibles. Par conséquent, le positionnement sectoriel n'a pas fonctionné pour ces gestionnaires», a déclaré Madame Wylie. «De plus, la répartition d'actions n'était pas favorable, les titres nettement négatifs comme Banque Royale, Potash Corp, Teck Resources et Suncor Energy étant plus populaires auprès des gestionnaires de croissance qui ont surpondéré ces titres. Sur une note positive, les gestionnaires de croissance ont eu tendance à détenir des positions plus importantes en actions vedettes comme Barrick et Goldcorp que leurs homologues de valeur.»

Jusqu'à présent au quatrième trimestre, les rendements semblent favoriser les gestionnaires de croissance qui sont mieux positionnés dans huit des dix secteurs comparativement aux gestionnaires de valeur. Le secteur de l'énergie se classe parmi ceux qui offrent les meilleurs résultats et apporte la plus grande contribution au rendement de l'Indice composé S&P/TSX. Les gestionnaires de croissance surpondèrent légèrement les titres de l'énergie, tandis que les gestionnaires de valeur les sous-pondèrent. De plus, les actions qui se sont redressées le plus en octobre ont tendance à être largement détenues par les gestionnaires de croissance.

«Avec seulement trois secteurs affichant des rendements supérieurs jusqu'à présent en octobre, il s'agit d'un contexte difficile pour la gestion active. Toutefois, le choix d'actions semblait être le moteur principal, en octobre, selon les rendements constatés jusqu'à présent», déclare Kathleen Wylie. «Bien qu'il soit encore tôt dans le trimestre, le ton s'est certainement amélioré par rapport au troisième trimestre malgré les derniers jours difficiles. En dépit de la volatilité persistante, le marché est de retour en territoire positif, et les entreprises aux facteurs fondamentaux solides, dont les actions affichent de bonnes valorisations, ont été récompensées en octobre.»

Pour obtenir plus de renseignements sur les avantages de la gestion active ou sur Investissements Russell, veuillez communiquer avec nous au 1-888-509-1792. Pour les clients institutionnels, vous pouvez nous rejoindre au 1-866-737-2228.

Au sujet d'Investissements Russell

Fondée en 1936, Investissements Russell est une entreprise mondiale de services financiers qui est au service d'investisseurs institutionnels, de conseillers financiers et de particuliers dans plus de 40 pays. L'entreprise est responsable d'un actif sous gestion de 143.4 milliards $  (au 30 septembre 2011) dans ses fonds communs de placement, ses produits pour la retraite et ses fonds institutionnels.

Russell Canada vient d'être classée au premier rang des gestionnaires de portefeuilles dont la croissance est la plus rapide dans le Rapport Benefits Canada's 2010 Top 40 Money Managers. Pour plus de renseignements sur la façon dont Russell améliore la sécurité financière des gens, visitez-nous en ligne à www.russell.com/ca.

SOURCE Russell Investments Canada Limited

Renseignements :

Personne-ressource pour les médias : 416-825-2125

Personne-ressource - Russell : Catherine Winchell

Pour des mises à jour en temps réel, suivez-nous @Russell_News sur Twitter.

Profil de l'entreprise

Russell Investments Canada Limited

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.