Position de l'Association des obstétriciens et gynécologues du Québec sur le VPH



    MONTREAL, le 30 avril /CNW Telbec/ - L'Association des obstétriciens et
gynécologues du Québec (AOGQ) endosse la récente position du Comité
consultatif national de l'immunisation (CCNI) recommandant la vaccination des
jeunes filles et des femmes de 9 à 26 ans par un vaccin visant à protéger
contre certains types de virus du papillome humain (VPH). La position de
l'AOGQ vient appuyer les prises de position de la Société des obstétriciens et
gynécologues du Canada (SOGC), de la Société des gynécologues oncologues du
Canada (GOC) et de la Fédération des femmes médecins du Canada (FFMC).
    Le VPH est responsable de la majorité des cancers du col de l'utérus et
est aussi lié aux cancers du vagin, de la vulve et de l'anus de même qu'aux
verrues génitales. Le cancer du col de l'utérus vient au deuxième rang des
cancers les plus fréquents chez les femmes canadiennes de 20 à 44 ans après le
cancer du sein(1). En 2006, le cancer du col de l'utérus a été détecté chez
plus de 1 350 canadiennes, en plus de causer 390 décès(2), ce qui le place au
19e rang des cancers les plus fréquents au pays, et au 15e rang des cancers
les plus mortels.
    L'AOGQ se réjouit de l'annonce faite par le ministre fédéral des Finances
lors de la présentation de son dernier budget décrétant que le gouvernement du
Canada a créé une réserve de 300 millions de dollars sur trois ans afin que
les provinces adoptent un programme de vaccination universelle contre le virus
du papillome humain (VPH).
    Au Canada, il appartient aux provinces de décider si un vaccin doit être
intégré à un programme de vaccination gratuite. Au Québec, un comité de
l'Institut national de santé publique (INSPQ) devrait d'ailleurs soumettre un
avis au ministre de la Santé, au cours de l'automne 2007, au sujet d'un
programme de vaccination contre le VPH.
    L'AOGQ souhaite que le gouvernement du Québec adopte rapidement une
stratégie d'immunisation collective contre le VPH en plus d'établir un
programme structuré de dépistage contre le cancer du col de l'utérus.

    L'Association des obstétriciens et gynécologues du Québec a été fondée en
1966. Elle regroupe 410 médecins détenant un certificat de spécialiste en
obstétrique, en gynécologie et en obstétrique gynécologie du Collège des
médecins du Québec.

    
    ----------------------------------------------------------------------

    (1.) Loraine D. Marrtt, Jennifer Frood, Diane Nishri et Anne-Marie Ugnat.
         Incidence du canceer chez les jeunes adultes au Canada : Résultats
         préliminaires d'un projet de surveillance du cancer. Maladies
         chroniques au Canada. Printemps 2002. Volume 23, numéro 2
        (http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/cdic-mcc/23-2/b_f.html ).

    (2.) Agence de santé publique du Canada, Dépistage du cancer du col de
         l'utérus au Canada. Rapport de surveillance 1998, Sommaire.
        (http//www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccsic-dccuac/exec_f.html )
    




Renseignements :

Renseignements: Docteur Michel Fortier, Membre du comité exécutif,
Association des obstétriciens et gynécologues du Québec, (418) 266-1616

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES OBSTETRICIENS ET GYNECOLOGUES DU QUEBEC (AOGQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.