Ports méthaniers : A la Régie de l'énergie de dénouer l'impasse



    MONTREAL, le 21 sept. /CNW Telbec/ - Dans le contexte de la marche prévue
demain à Montréal pour dénoncer les projets de ports méthaniers au Québec, le
Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec
(RNCREQ) réitère la nécessité de confier à la Régie de l'énergie le mandat
d'une évaluation globale des projets gaziers dans le contexte du marché
québécois et continental du gaz naturel.
    Selon le RNCREQ, de nombreux arguments militent en faveur d'une telle
proposition, laquelle permettrait sans aucun doute de faciliter la prise de
décision dans cet épineux dossier. "Dans le dossier du Suroît, le travail
réalisé par la Régie de l'énergie a véritablement permis de dénouer l'impasse.
Ce travail a été vanté par plusieurs, notamment par le premier ministre,
M. Charest" a mentionné Philippe Bourke, directeur du RNCREQ.
    Le RNCREQ rappelle qu'il est en faveur d'une sécurité énergétique accrue
et qu'il ne s'oppose pas à l'utilisation du gaz naturel en tant que tel
puisque celui-ci peut constituer une énergie de remplacement pour des sources
d'énergies plus polluantes telles que le mazout, le charbon ou le pétrole par
exemple. Toutefois, rien n'indique encore avec assurance que les projets de
ports méthaniers permettraient de rencontrer ces objectifs.
    Le RNCREQ propose ainsi au gouvernement de confier à la Régie de
l'énergie le mandat suivant :

    
    1- Etablir clairement dans quelle mesure les sources d'approvisionnement
       actuelles de gaz naturel peuvent permettre de répondre de façon
       sécuritaire aux besoins du Québec d'ici 2030 ;

    2- Dans le cas où une (ou des) source(s) d'approvisionnement
       supplémentaire(s) s'avère(nt) nécessaire(s) pour assurer la sécurité
       énergétique des consommateurs québécois, établir l'importance des
       apports requis à cette fin (volume annuel de GNL). Le cas échéant,
       proposer des critères de sélection qui permettront de choisir le
       (ou les) meilleur(s) emplacement(s) pour un (des) terminal(aux)
       méthanier (s) en considérant les aspects sociaux, économiques et
       environnementaux ;

    3- Proposer des mesures qui permettront de s'assurer que l'utilisation
       future du gaz naturel au Québec entraînera des réductions d'émissions
       de gaz à effet de serre permettant non seulement de compenser les
       émissions attribuables aux activités d'importation de GNL, le cas
       échéant, mais de contribuer positivement aux objectifs de réduction
       des émissions de gaz à effet de serre du gouvernement du Québec.
    

    De l'avis du RNCREQ, seule une telle évaluation permettra de prendre une
décision s'appuyant sur les principes du développement durable et sur une
saine gestion des ressources naturelles.

    Le RNCREQ a pour principal mandat d'être le porte-parole des orientations
communes des régions du Québec, d'assumer un rôle de concertation, d'animation
et d'information et d'offrir des ressources et un soutien aux seize conseils
régionaux de l'environnement. Il s'agit d'un réseau unique au Québec de
protection de l'environnement et de promotion du développement durable
puisqu'il dispose d'une structure dans chacune des régions du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Chantal Rainville, responsable des communications, (418)
522-0006, poste 2222, cell.: (418) 254-6938

Profil de l'entreprise

Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.