Portrait des noyades de la dernière décennie

Bilan encourageant, sauf en canot et en kayak

MONTRÉAL, le 18 mai /CNW Telbec/ - Pour le lancement de la Campagne de sécurité nautique 2011, le Conseil québécois du nautisme (CQN) dresse un bilan encourageant des noyades de la dernière décennie1. En effet, on constate que les décès liés aux activités de plaisance ont tendance à diminuer depuis les années 90. La seule ombre au tableau : les noyades liées à la pratique du canot et du kayak ont augmenté quant à elles de près de 40 % en 10 ans. Cette tendance se confirme en 2010, alors que 11 des 25 noyades ont eu lieu à bord de ces types d'embarcations.

« Cette hausse des noyades en canot et en kayak peut notamment s'expliquer par la popularité grandissante de ces activités nautiques. Par conséquent, certains débutants n'en connaissent pas les techniques de base ou s'aventurent dans des endroits dont ils ne connaissent pas le degré de difficulté mettant ainsi leur vie en danger. Le CQN recommande fortement aux nouveaux adeptes de suivre un cours », affirme le président du CQN, M. Guy L'Écuyer.

L'analyse des noyades en activité de plaisance entre 2000 et 2008 permet aussi d'affirmer que, bien qu'il y ait eu une augmentation substantielle du port de la veste de sauvetage comparativement aux années 90, la proportion des victimes qui le portaient correctement n'est que de 20 %. De plus, le tiers des décès ont eu lieu sur les territoires de la Côte-Nord, du Nord-du-Québec et du Saguenay Lac-Saint-Jean. Toutefois, une part importante des victimes n'étaient pas résidents de la région où ils se sont noyés. À titre d'exemple, dans le Nord-du-Québec, moins de 17 % des victimes résidaient dans la région et c'est moins de 10 % dans la région de Lanaudière. Autre constat : plus de 50 % des victimes sont des hommes âgés entre 35 et 64 ans et dans 29 % des cas, la victime était seule à bord de l'embarcation. Finalement, bien qu'il y ait eu une diminution du nombre de victimes au cours des dernières années, la plus grande proportion demeure chez les pêcheurs.

« Étant moi-même un fervent amateur de pêche, je constate avec amertume que je suis dans le groupe le plus à risque, souligne Gabriel Grégoire, porte-parole de la campagne de sensibilisation du CQN pour une deuxième année. "Malheureusement, 2010 a été l'année la plus meurtrière des cinq dernières années. Je lance un appel à tous les plaisanciers afin que 2011 se démarque en étant celle où il y aura eu le moins de victimes.»

Le CQN réitère ses cinq recommandations

En vue de la future saison nautique, le Conseil québécois du nautisme rappelle les règles de sécurité élémentaires à adopter :

  • Portez votre gilet de sauvetage
  • Ne consommez pas d'alcool en bateau
    • Comme sur la route, la consommation d'alcool ou de drogue réduit les facultés de la personne qui en a consommé. D'ailleurs, au moins 20 % des victimes sont sous l'influence de l'alcool ou de la drogue.
  • Suivez un cours de navigation
    • Depuis le 15 septembre 2009, tous les conducteurs d'embarcations motorisées doivent avoir en leur possession une preuve de compétence. Une embarcation motorisée se dit de tout véhicule marin muni d'un moteur de toute taille, même un propulseur électrique.
  • Soyez prêts — vous et votre bateau
    • Plusieurs équipements essentiels doivent se retrouver à bord d'une embarcation. Un VFI approprié par personne, une ligne d'attrape flottante, des dispositifs de signaux lumineux, une écope, un extincteur d'incendie, etc. Voilà des objets qui pourraient vous sauver la vie!
  • Méfiez-vous des dangers de l'immersion en eau froide
    • En 2010, 16 des 25 noyades sont survenues alors que les plans d'eau du Québec sont encore très froids.

Pour en savoir davantage, rendez-vous au www.conseilquebecoisdunautisme.com.

À propos du CQN

Depuis 1989, le Conseil québécois du nautisme (CQN) œuvre à sensibiliser la population à la sécurité lors de leurs activités de plaisance. Il regroupe la majorité des organismes qui interviennent dans le domaine de la sécurité nautique, dont le Bureau de la sécurité nautique de Transports Canada, la Sûreté du Québec (SQ), la Garde côtière auxiliaire canadienne (Québec), le Service de Police de la ville de Montréal (SPVM), les Escadrilles canadiennes de plaisance, le Regroupement des plaisanciers du Québec, le Service hydrographique du Canada, le Conseil canadien de la Sécurité nautique, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, la Société de sauvetage, la Fédération du canot et du kayak, l'Association Maritime du Québec, le Centre de formation en motomarine, le magazine L'Escale Nautique, le magazine Les Plaisanciers, Boater Exam.com et la marina de Sogerive.

La campagne CQN 2011 est rendue possible grâce à l'appui financier du Regroupement des plaisanciers du Québec, de l'Association maritime du Québec et des membres du CQN.

____________________________

1 Données recueillies à partir des Faits saillants sur les noyades et les autres décès liés l'eau au Québec de 2000-2008- Édition 2010 publié par le Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport et de statistiques confirmées par les autorités policières fournies par le Bureau de la sécurité nautique de Transports Canada

SOURCE CONSEIL QUEBECOIS DU NAUTISME

Renseignements :

Source :
Conseil québécois du nautisme (CQN)

Informations : 
Jade St-Jean
Morin Relations Publiques
Tél. : (514) 289-8688, poste 235
Cell. : 514 716-7530
jade@morinrp.com

Profil de l'entreprise

CONSEIL QUEBECOIS DU NAUTISME

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.