"Pointe-à-Callière, un lieu identitaire unique et un privilège pour une ville" - Charles Lapointe appuie le projet d'expansion du Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal



    MONTREAL, le 12 nov. /CNW Telbec/ - Le projet d'expansion de
Pointe-à-Callière a reçu aujourd'hui un appui de taille de la part de Charles
Lapointe, président-directeur général de Tourisme Montréal et président du
conseil d'administration de la Commission canadienne du tourisme lors du
Sommet "Montréal, métropole culturelle - Rendez-vous novembre 2007".
    Seul grand Musée d'archéologie au Québec et au Canada, site historique
classé par les gouvernements du Québec et du Canada, Pointe-à-Callière est un
complexe muséal érigé sur une concentration de sites historiques et
archéologiques qui permettent de retracer de grands pans de l'histoire de
Montréal et du pays.
    Beaucoup plus qu'un simple projet d'agrandissement, le projet d'expansion
de Pointe-à-Callière représente la création d'une institution muséologique de
niveau international sur un site d'une valeur patrimoniale exceptionnelle en
Amérique du Nord.
    "Pointe-à-Callière est un lieu identitaire unique, le seul endroit que je
connaisse où on retrouve une telle concentration de traces authentiques et
majeures de six siècles d'histoire du Canada", a expliqué M. Lapointe tout en
demandant aux gouvernements du Canada et du Québec ainsi qu'à la Ville de
Montréal de prioriser la réalisation de son expansion et lui octroyer un
mandat national en conformité avec son importance.
    Inauguré en 1992 à l'occasion du 350e anniversaire de la fondation de
Montréal, Pointe-à-Callière est un attrait culturel, éducatif et touristique
d'envergure internationale qui contribue au rayonnement de Montréal, du Québec
et du Canada à l'étranger.
    "Grâce à sa qualité et à sa performance, cette institution s'est mérité
60 prix d'excellence dont 9 prix internationaux : pour son innovation dans la
façon de présenter l'histoire au moyen des technologies de pointe, et pour sa
capacité à accueillir 350 000 visiteurs annuellement dont près de 50% de
touristes avec leurs retombées économiques", a résumé M. Lapointe.
    Il a ajouté que Pointe-à-Callière a été reconnu par le musée du Louvre
comme l'un des cinq sites archéologiques les plus importants au monde et que
sa réputation internationale a permis aux Canadiens d'avoir accès à des
oeuvres du patrimoine de l'humanité issues des plus grands musées du monde.
Année après année, plus de 90% des reportages étrangers sur Montréal, ville
touristique et culturelle, recommandent la visite de ce musée, a indiqué
M. Lapointe.
    "Pointe-à-Callière est un privilège pour une ville. Son projet
d'expansion a reçu l'appui des milieux culturels, patrimoniaux, éducatifs et
des secteurs touristiques et privés. Son expansion qui consolidera le quartier
historique du Vieux-Montréal/Vieux-Port doit être priorisée au même titre que
l'aménagement du Quartier des Spectacles", a soutenu M. Lapointe.

    Un complexe muséal et touristique en neuf lieux

    Le projet d'expansion de Pointe-à-Callière consiste à mettre en réseau
souterrain les éléments patrimoniaux et les équipements muséaux en ayant comme
axe principal de circulation le collecteur William qui passe sous la place
D'Youville, entre Pointe-à-Callière et la rue McGill.
    Aux éléments actuels du Musée formés par l'édifice de l'Eperon, la place
Royale, l'Ancienne-Douane et la Station de pompage D'Youville, s'ajouteront la
Maison-des-Marins/Espace Archéo-Jeunes, le site du fort Ville-Marie et du
château de Callière, une crypte, ouverte sur un agora qui met en valeur les
vestiges du marché Sainte-Anne et du parlement du Canada-Uni et l'édifice de
Douanes Canada qui accueillera la salle d'exposition temporaire d'envergure
nationale et internationale.
    De façon plus détaillée, le projet d'expansion prévoit :

    
    1. la préservation et la mise en valeur de la canalisation de la petite
       rivière St-Pierre : épine dorsale du complexe muséal, le collecteur
       Williams (1832) est un ouvrage de génie civil exceptionnel en Amérique
       du Nord. Aménagé sur le lit de l'ancienne rivière qui logeait au nord
       du fort Ville-Marie, il fut le premier collecteur d'eaux usées de
       Montréal. Sur 350 mètres, il sera l'axe de circulation entre les
       différents points d'intérêts du réseau souterrain;

    2. l'aménagement de la Maison-des-Marins nommée l'Espace Archéo-jeunes :
       un lieu consacré aux fonctions d'éducation, à la découverte de
       l'histoire et de l'archéologie (avec un chantier de fouilles simulées,
       l'accueil des groupes scolaires, des enfants, des jeunes et l'accès à
       un auditorium polyvalent);

    3. l'accès, la préservation et la mise en valeur des traces du fort de
       Ville-Marie (1642) (Maisonneuve) et du Château de Callière (1695) : un
       des rares sites dont le sol n'a pas été perturbé depuis le 17e siècle
       et où le musée a créé, avec l'Université de Montréal, une école de
       fouilles archéologiques. On y a découvert les vestiges du fort Ville-
       Marie et du Château de Callière;

    4. la préservation et la mise en valeur des vestiges du Marché Sainte-
       Anne et du Parlement du Canada-Uni : intimement associé à une page
       majeure de l'histoire du pays, le premier parlement permanent du
       Canada-Uni s'installe à l'étage du marché en 1844, là seront votées
       des lois importantes dont celles établissant le "gouvernement
       responsable" (1848). Le public aura le plaisir de circuler dans une
       brèche au travers du marché-collecteur. L'intégrité des vestiges du
       marché Sainte-Anne/Parlement du Canada est remarquable et a été
       démontré à la suite de sondages exploratoires;

    5. l'aménagement d'une salle d'expositions de calibre internationale dans
       le vaste sous-sol de Douanes Canada : plus de 1000 m2 doublée des
       espaces de support requis par les normes muséales. La salle sera en
       lien direct avec le réseau muséal souterrain.
    

    Le projet d'expansion de Pointe-à-Callière vise ainsi à assurer la
sauvegarde et la mise en valeur de témoins exceptionnels du patrimoine
québécois ainsi que les derniers vestiges importants du Vieux-Montréal. Le
Musée a une fréquentation au-delà de ses capacités d'accueil et ce projet
d'expansion augmente aussi l'espace dont il a besoin en fonction de ses
collections et la présentation d'expositions temporaires de plus grande
envergure. Il comble aussi le manque d'espace dédié aux fonctions d'accueil et
d'éducation de la clientèle scolaire et jeune.
    Finalement, ce projet permet d'élargir la mission du Musée et de camper
Montréal au coeur de l'Amérique du Nord. Il vise à compléter le complexe
muséal et touristique pour en faire une institution du 21e siècle et lui
donner une envergure internationale. Ultimement, le projet permet de
réinvestir dans une perspective globale de façon à soutenir le rayonnement
international de Montréal, métropole culturelle.

    Le Musée est subventionné par la Ville de Montréal.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Roberge, Responsable des communications,
Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal, (514)
872-7858, Matériel photographique: croberge@pacmusee.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.