Plutôt que 19 quasi-villes dans la ville : - « Les Montréalais méritent enfin une vraie ville ». - Louise Harel

MONTRÉAL, le 5 nov. 2011 /CNW Telbec/ - « Il faut que Montréal et les Montréalais soient faits forts pour réussir à créer, construire et rayonner à l'étranger, malgré les contraintes qui entravent leurs élans », a déclaré la chef de l'Opposition officielle et chef de Vision Montréal, Louise Harel, à l'occasion du 10e anniversaire de l'administration Tremblay.

« Trop d'élus, trop de bureaucratie, trop de structures, trop de taxes : c'est le bilan que les Montréalais font de l'administration Tremblay. Les timides et récents efforts pour réaliser des économies d'échelle grâce à des regroupements de services se butent à une volonté de statu quo, à la fois d'élus de l'équipe du maire Tremblay et du parti Projet Montréal de Richard Bergeron, comme nous le rappelle l'obstruction de ceux-ci contre le centre intégré de l'emploi à la Ville ou encore le regroupement des services d'approvisionnement et contre la réduction du nombre d'élus », a poursuivi Louise Harel.

Deux classes de citoyens

« La désorganisation de la Ville entraîne un écart dans les services de proximité offerts aux Montréalais, (déneigement, entretien, propreté, loisirs, bibliothèques, animation dans les parcs, etc.) en fonction de la capacité de les financer d'un arrondissement à l'autre. L'absence de redistribution de la richesse foncière est confirmée par l'absence d'une fonds de péréquation, pourtant prévu dans la Charte de la Ville. Il en résulte deux classes de citoyens dans la même ville », a soutenu madame Harel.

« Des économies d'échelle s'imposent pour diminuer substantiellement le rythme d'augmentation des taxes : plus de 11 % depuis deux ans, sans mentionner toutes les autres ponctions fiscales, telles le 45$ sur l'immatriculation et les taxes générales locales en sus imposées par une bonne moitié d'arrondissements », a expliqué le porte-parole de Vision Montréal en matière de finances et conseiller de ville du Vieux-Rosemont, Pierre Lampron.

Les Montréalais veulent dorénavant avoir l'heure juste

« Si un sentiment d'immobilisme prévaut, malgré les nombreux chantiers en cours de réalisation, rappelle madame Harel, c'est que de nombreuses annonces sans lendemain se sont succédées au cours des dernières années » :

  • En 2009, l'annonce du maire Tremblay que le boulevard Notre-Dame serait complété en 2014 (reporté sine die).
  • En 2006, l'engagement du maire Tremblay qu'un tramway roulerait sur la rue Saint-Urbain en 2010 (plus aucun échéancier).
  • En 2010, l'annonce du maire Tremblay qu'un service de bus rapide (SRB) serait en circulation sur Pie-IX en 2014 (au mieux, un tronçon pour 2017).
  • En 2008, l'obtention du pouvoir, réclamé par le maire Tremblay, d'installer des péages pour financer le nouveau Plan de transport (tabletté).
  • En 2006, l'annonce de la fin de l'installation des compteurs d'eau pour 2011 (pas encore débuté).

« La perte de confiance de la population et l'augmentation du cynisme ambiant s'expliquent en bonne partie par ces engagements non tenus », a-t-elle indiqué.

Des enquêtes policières toujours en cours

« Plutôt que de faire le grand ménage et d'assainir les pratiques en vigueur à la Ville, tout ce que l'administration Tremblay a réussi à faire, c'est de poursuivre une guerre ouverte avec le vérificateur général qui a donné lieu à de l'espionnage en règle et à de nouvelles enquêtes policières », a déclaré madame Harel.

Rappelons qu'en 2009, devant la multiplication des enquêtes policières toujours en cours sur cette administration, la Sûreté du Québec avait décidé de créer un groupe d'intervention qui deviendra en octobre 2009 l'escouade Marteau et sera intégré par l'UPAC en février 2010.

Pour se sortir de ce troisième mandat accablant, madame Harel et l'équipe de Vision Montréal entendent proposer aux Montréalais un changement en profondeur pour Gouverner Montréal, Développer Montréal et Rêver Montréal.

Rappelons qu'après la résiliation du contrat, le consortium GÉNIeau a déposé une demande de compensation financière de 34 M$ qui porte essentiellement sur des travaux d'optimisation jugés non prioritaires.

En juillet 2010, l'Opposition officielle (Vision Montréal) a fait une demande, en vertu de la loi sur l'accès à l'information, pour obtenir le contenu de la réclamation, demande refusée par GÉNIeau. Ce refus fait présentement l'objet d'une demande de révision à la Commission d'accès à l'information.

Le 9 septembre, la chef de l'Opposition officielle et chef de Vision Montréal écrivait au président de la Commission d'accès à l'information pour faire valoir l'importance d'entendre cette cause dans les meilleurs délais, vu les sommes en jeu et la nécessité pour les élus d'avoir toute l'information pour bien défendre les intérêts des Montréalais. « Bien que nous connaissions le montant total de la réclamation du consortium GÉNIeau, la ventilation comptable de la somme réclamée et les travaux qui ont été réalisés pour la justifier demeurent à ce jour inconnus », a soutenu Louise Harel.

Pour consulter la lettre envoyée par Louise Harel au président de la Commission d'accès à l'information, cliquez sur le lien suivant : http://www.visionmtl.com/userImgs/documents/Lettre_Commaccslinfo_RclamationGnieau_120911.pdf

« D'autre part, bien que la réfection du réseau d'eau soit nécessaire, dans le contexte des allégations de collusion et de corruption qui touchent le milieu de la construction, nous devons avoir l'assurance que cet investissement majeur soit à l'abri de la collusion et de la corruption », a conclu la mairesse de Rivière-des-Prairie-Pointe-aux-Trembles, vice-présidente de la Commission sur l'eau, l'environnement, le développement durable et les grands parcs et porte-parole de Vision Montréal sur les dossiers de l'eau, Chantal Rouleau.

 

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements :

Renseignements :
Marie-Hélène d'Entremont
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
Bureau : 514-872-2934
Cell. : 514-247-0446
Courriel : mh.dentremont-sauve@ville.montreal.qc.ca

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements sur cet organisme

COMMUNIQUES MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.