Plus d'exportateurs que jamais ont recours aux services d'EDC en 2007



    OTTAWA, le 27 mars /CNW Telbec/ - Exportation et développement Canada
(EDC) a annoncé aujourd'hui que ses volumes d'assurance et de financement
combinés ont atteint le chiffre record de 77,7 milliards de dollars en 2007,
soit une augmentation de 17,5 % par rapport à 2006.
    Le commerce facilité par EDC sur les marchés émergents a atteint
20,8 milliards de dollars, soit 37 % de plus qu'en 2006. EDC a aussi appuyé
l'investissement direct canadien à l'étranger à hauteur de 9,6 milliards, soit
39 % de plus qu'en 2006. Plus de 84 % des clients d'EDC sont des petites et
moyennes entreprises, et la part des activités qu'elles mènent avec l'appui
d'EDC a augmenté de 25 %, pour atteindre 18,8 milliards de dollars.
    "Le modèle d'affaires d'EDC est conçu pour soutenir une plus grande
volonté de prendre des risques. Cela nous permet de produire des résultats
pour les exportateurs canadiens à tout moment du cycle de crédit, mais plus
particulièrement lorsque le resserrement du crédit et le ralentissement de la
croissance mondiale menacent leur capacité concurrentielle", a déclaré le
président et chef de la direction, Eric Siegel. "Les entreprises canadiennes
s'adressent à nous quand elles s'efforcent de rester compétitives malgré un
dollar beaucoup plus fort et des économies qui ralentissent. Leurs besoins en
matière d'atténuation des risques ont contribué à nos solides résultats."
    La performance d'EDC est un élément important dans la Stratégie
commerciale mondiale du gouvernement du Canada. En 2007, EDC a soutenu près de
15 % des exportations canadiennes globales de biens, de services et
d'investissements. Ce chiffre monte à 38 % dans le commerce et
l'investissement canadiens sur les marchés émergents. Nous estimons que les
transactions facilitées par EDC en 2007 ont généré quelque 55,6 milliards de
dollars, soit 4,5 % du PIB canadien. Cette activité d'exportation et
d'investissement a également contribué à faire vivre plus de 624 000 emplois,
ce qui représente environ 3,7 % de l'emploi national.
    Le Brésil, la Russie et la Communauté des Etats indépendants, l'Inde, la
Chine et le Mexique restent les marchés émergents prioritaires pour les
entreprises canadiennes en raison de leurs taux de croissance, de leur place
dans les chaînes d'approvisionnement mondiales et de leur correspondance avec
des atouts canadiens. En tout, les volumes d'activités d'EDC sur ces marchés
se chiffraient à plus de 8 milliards de dollars en 2007, contre 6,8 milliards
en 2006, avec une croissance notable en Chine, où le volume a atteint
1,7 milliard de dollars (+75 %), en Russie et dans la CEI, où il a atteint
1,6 milliard (+28 %) et en Inde, où il a atteint 1,2 milliard (+ 62 %).
    "La croissance enregistrée par EDC sur les marchés émergents reflète les
efforts que déploient les entreprises canadiennes pour prendre de l'expansion
dans des économies en plein essor et réduire leurs frais d'exploitation en
investissant à l'étranger, a poursuivi M. Siegel. En 2007, EDC a annoncé
l'ajout de quatre représentants à l'étranger sur des marchés émergents clés,
ce qui porte le nombre total à 13 dans le monde. Par leur travail, ils
renforcent nos relations avec les acheteurs étrangers et ils aident à créer de
nouvelles possibilités pour les exportateurs canadiens."
    Les activités commerciales d'EDC étaient vigoureuses dans la plupart des
régions du Canada. Avec 37 % du volume d'activités total d'EDC, l'Ouest
canadien se classait en tête du pays, suivi par l'Ontario (33 %), le Québec
(28 %) et les provinces de l'Atlantique (2 %).
    Le volume d'activités record d'EDC en 2007 a donné lieu à un engagement
accru et, en conséquence, à des exigences plus importantes en ce qui a trait
aux provisions qui ont entraîné une réduction du bénéfice net. En 2007, le
bénéfice net d'EDC s'élevait à 473 millions de dollars, contre 1,2 milliard en
2006. En 2007, EDC a enregistré une provision pour pertes sur créances de 328
millions, alors qu'en 2006, il y avait eu une réduction de 376 millions des
provisions. La baisse importante du montant reçu au titre de l'allègement de
la dette (1 million de dollars en 2007, contre 260 millions en 2006) a
également contribué à la diminution du bénéfice net. Les revenus reçus au
titre de l'allègement de la dette correspondent aux sommes versées à EDC par
le gouvernement du Canada lorsqu'il efface la dette souveraine de pays en
développement très endettés souscrite au cours d'années antérieures.
    En 2007, le bénéfice d'exploitation d'EDC s'élevait à 801 millions de
dollars, ce qui est inférieur aux 880 millions annoncés en 2006 en raison d'un
revenu moindre au titre de l'allègement de la dette. Si l'on exclut l'effet de
l'allègement de la dette, le bénéfice d'exploitation a en fait augmenté de
29 %. L'augmentation résulte principalement de la croissance du portefeuille,
d'une restructuration réussie des transporteurs aériens et du plus petit
nombre de prêts douteux.
    En raison des résultats d'EDC en 2007, le Conseil d'administration d'EDC
a approuvé le versement au gouvernement du Canada d'un dividende de
250 millions de dollars. Ce versement a été effectué en application de la
Politique sur la suffisance du capital d'EDC qui permet au Conseil
d'administration d'envisager un paiement de dividende quand le capital de la
Société dépasse ses besoins prévisionnels. Depuis 1993, EDC a versé en tout à
l'actionnaire 720 millions de dollars en dividende.

    Voici d'autres résultats clés :

    
    - L'actif d'EDC a augmenté de 1,2 % depuis le 31 décembre 2006, pour
      atteindre 23,1 milliards de dollars;
    - Au 31 décembre 2007, la provision totale pour pertes sur prêts et les
      sinistres sur assurance était de 2,3 milliards de dollars;
    - Le total du capital versé, des bénéfices non répartis (autre revenu
      global cumulé compris) et des provisions s'élevait à 8,3 milliards de
      dollars au 31 décembre 2007;
    - Les prêts douteux exprimés en pourcentage de prêts bruts ont diminué,
      passant de 8,2 % à la fin de 2006 à 3,1 % au 31 décembre 2007,
      reflétant ainsi le reclassement de prêts douteux en prêts productifs,
      surtout dans le secteur aéronautique;
    - EDC n'a aucun investissement dans du papier commercial titrisé, ni dans
      des contrats hypothécaires de seconde catégorie;
    - Au cours des trois dernières années, à cause de la faillite de
      transporteurs aériens, un certain nombre d'aéronefs ont été rendus à
      EDC quand les transporteurs en question ont choisi de rendre la
      totalité ou une partie de leurs aéronefs. Quatre aéronefs ont été
      vendus en 2007 et les 54 autres aéronefs rendus ont tous été repris en
      location-vente par divers transporteurs aériens;
    - Le nombre d'indemnités d'assurance versées s'élevait à 1 341, soit une
      augmentation de 4 % par rapport à 2006. La valeur monétaire de ces
      indemnités était de 57 millions de dollars, contre 61 millions de
      dollars en 2006;
    - Les frais d'administration ont augmenté de 8 %, pour passer à
      219 millions de dollars, par rapport à 203 millions de dollars en 2006;
      et
    - Au 31 décembre 2007, EDC comptait 1 068 employés, contre 1 056 employés
      en 2006.
    

    EDC, organisme de crédit à l'exportation du Canada, offre des solutions
commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs
canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, quelque 7 000
entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses
connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200
marchés. Société financièrement autonome, EDC est un chef de file reconnu dans
l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique. Elle figure
parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada depuis sept ans.




Renseignements :

Renseignements: Philippe Taylor, Communications, Exportation et
développement Canada, (613 598-2904, ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.