Plus de la moitié des personnes atteintes d'un cancer de la prostate ou du sein ignorent qu'elles sont exposées à un risque de complications osseuses

Résultats de l'enquête nationale sur les complications osseuses chez les personnes cancéreuses

TORONTO, le 12 mai /CNW/ - Une enquête nationale dont les résultats ont été publiés aujourd'hui par le Réseau canadien du cancer du sein (RCCS) et Cancer de la Prostate Canada (CPC) révèle d'importantes lacunes dans les connaissances des Canadiens atteints d'un cancer de la prostate et des Canadiennes atteintes d'un cancer du sein quant aux complications qui peuvent survenir lorsque le cancer s'est propagé jusqu'aux os (cancer métastatique)1. L'enquête nationale sur les complications osseuses chez les personnes cancéreuses du RCCS et de CPC a démontré que seulement 39 % des personnes atteintes d'un cancer du sein ou de la prostate non métastatique connaissaient les complications associées aux métastases osseuses.

« Nous estimons que la santé osseuse est un enjeu important à souligner », explique Lorna Marshall, membre du conseil d'administration du RCCS et survivante du cancer du sein. « Un grand nombre de femmes atteintes d'un cancer du sein sont exposées à un risque de propagation de la maladie vers les os. »

Tandis que 5 % des personnes atteints d'un cancer du sein ou de la prostate verront la maladie se propager jusqu'aux os, 65 à 75 % de ces personnes pourraient développer des métastases osseuses.2. Lorsque celles-ci apparaissent, des complications graves, regroupées sous le nom complications osseuses, peuvent se produire - notamment des fractures osseuses et une compression de la moelle épinière - et entraîner une douleur intense, l'invalidité, l'hospitalisation et même le décès.

« La santé osseuse est un problème qui survient dès les premiers stades du cancer de la prostate », dit Steve Jones, Président et directeur général de Cancer de la Prostate Canada. « Nous encourageons toujours les hommes atteints d'un cancer de la prostate à avoir un dialogue ouvert et continu avec leurs docteurs à propos de leur expérience. »

Selon les résultats de l'enquête, les personnes aux prises avec un cancer du sein ou de la prostate s'accordent pour dire qu'elles devraient parler de leur santé osseuse avec leur médecin plus tôt dans l'évolution de la maladie. La moitié des femmes atteintes de cancer du sein et 4 hommes sur 10 atteints de cancer de la prostate  auraient aimé en savoir davantage à propos de la santé de leurs os, et ce plus tôt1. De plus, près des trois quarts des aidants des personnes atteintes d'un cancer du sein ou de la prostate (72 %) estimaient que le sujet de la santé osseuse devrait être abordé avant même que le traitement anticancéreux soit amorcé1.

« L'objectif principal du traitement des métastases osseuses est de prévenir l'apparition de complications osseuses invalidantes et coûteuses, affirme le DFred Saad, urologue à l'Hôpital Notre-Dame du Centre hospitalier de l'Université de Montréal. Les complications des métastases comprennent les fractures osseuses, la compression de la moelle épinière et le recours à la chirurgie ou à la radiothérapie. Elles peuvent perturber la vie du patient et entraîner une invalidité, de la douleur et l'hospitalisation. »

La douleur osseuse est le premier signe de l'évolution du cancer vers la métastase osseuse3.

En 1995, Derek Lawrence a reçu un diagnostic de cancer de la prostate qui, deux ans plus tard, s'était propagé jusqu'à la colonne vertébrale. « On a découvert lors d'un examen par tomodensitométrie que le cancer s'était propagé dans mes os, raconte Derek Lawrence. L'examen a découvert des métastases qui avaient enveloppé ma colonne vertébrale. J'ai donc dû me faire enlever deux vertèbres, qui ont été remplacées par greffe osseuse. Les vertèbres greffées sont maintenues en place par deux plaques de métal retenues par compression à l'aide de boulons et d'écrous en titane. »

Comme pour Derek, le cancer de Lorna a migré vers ses os. Le diagnostic de cancer du sein est tombé en 2005, et les métastases osseuses sont apparues en 2008. « J'aimerais inciter les personnes qui, comme moi, présentent un cancer à un stade avancé, à demander à leur médecin de subir une scintigraphie osseuse si elles ressentent des douleurs inexpliquées. La scintigraphie aidera à déterminer si le cancer s'est propagé dans leurs os et si c'est le cas, des mesures pourront être prises pour prévenir l'apparition de complications osseuses. »

Autres résultats de l'enquête

Hommes atteints d'un cancer de la prostate
Les patients atteints d'un cancer de la prostate avaient tendance à être moins préoccupés par les complications osseuses (53 %) que par la propagation de la maladie jusqu'aux os (63 %).

Lorsqu'on a demandé aux hommes quelles étaient, au moment de leur diagnostic, les complications qu'ils s'attendaient à avoir, la majorité a répondu la dysfonction érectile (75 %), suivie de la dysfonction urinaire (66 %) et de la propagation de la maladie (52 %).

Sept patients sur dix atteints d'un cancer de la prostate non métastatique veulent s'informer sur les métastases et les complications osseuses. Malgré cela, la majorité d'entre eux (91 %) n'ont pas cherché à s'informer davantage sur les complications osseuses causées par les métastases ou sur leur traitement.

Beaucoup de patients se tournent vers Internet pour trouver de l'information sur la santé osseuse. Les autres sources de renseignements utilisées comprennent les brochures destinées aux patients et les périodiques médicaux.

Femmes atteintes d'un cancer du sein
Les femmes atteintes d'un cancer du sein étaient tout aussi préoccupées par les métastases osseuses que par leurs complications.

Lorsqu'on a demandé aux femmes atteintes d'un cancer du sein quelles étaient, au moment de leur diagnostic, les complications qu'elles s'attendaient à présenter, elles ont dit s'attendre à l'apparition de métastases (67 %), à la fatigue (62 %) et, enfin, à l'absence du travail (46 %) parmi les complications possibles de la maladie.

Près de 8 personnes sur 10 atteintes d'un cancer du sein non métastatique veulent s'informer sur les métastases et les complications osseuses. Malgré cela, la majorité d'entre elles (82 %) n'a pas cherché à s'informer davantage sur les complications osseuses causées par les métastases ou sur leur traitement.

Seulement 3 personnes sur 10 disent avoir été orientées vers des ressources particulières sur les complications de leur cancer. Les brochures destinées aux patients et les groupes de soutien étaient les exemples le plus fréquemment cités.

Aidants des personnes atteintes d'un cancer du sein ou de la prostate
La majorité des aidants sont inquiets que l'être cher présente des métastases osseuses (73 %), même si seulement 28 % ont fait part de leurs préoccupations au médecin traitant.

À propos des complications osseuses
La douleur aux os exerce son emprise sur la vie quotidienne des personnes qui présentent des métastases et peut réduire de façon importante leur qualité de vie4. Dans les faits, jusqu'aux deux tiers des personnes atteintes de métastases osseuses souffrent d'une douleur aux os invalidante5.

Une fois que le cancer s'est propagé jusqu'aux os, c'est-à-dire lorsque des métastases osseuses sont apparues, des complications peuvent survenir, notamment des fractures, une compression de la moelle épinière et le recours à la radiothérapie ou à la chirurgie - on regroupe ces événements sous un même terme, complications osseuses. Chez les personnes qui présentent un cancer à un stade avancé, les complications osseuses peuvent fortement altérer la mobilité et sont associées à une morbidité importante et au décès6,7.

À propos du RCCS
Le Réseau canadien du cancer du sein (RCCS) est un réseau national d'organismes et de personnes dont le travail est guidé par des survivantes du cancer du sein. Le RCCS sert de lien national entre tous les organismes et personnes que préoccupe le cancer du sein et il fait valoir les préoccupations de l'ensemble des Canadiennes et des Canadiens affectés par le cancer du sein ou à risque de le contracter.

À propos de CPC
Cancer de la Prostate Canada (CPC) est la seule fondation nationale vouée à l'éradication de la maladie par la recherche, l'éducation, le soutien et la sensibilisation. Cancer de la Prostate Canada recueille des fonds pour élaborer des programmes de sensibilisation et d'éducation du public, de défense des droits, de soutien des hommes atteints du cancer de la prostate et pour appuyer la recherche sur la prévention, la détection, le traitement et la guérison de la maladie.

_____________________________________________

1  Enquête de Léger Marketing, février 2011.

2  Coleman RE. Skeletal complications of malignancy. Cancer. 1997;80(suppl):1588-1594.

3  Ripamonti C, Fulfaro F. Malignant bone pain: pathophysiology and treatments. Curr Rev Pain. 2000;4:187-196.

4  Ripamonti C, Fulfaro F. Malignant bone pain: pathophysiology and treatments. Curr Rev Pain. 2000;4:187-196.

5  Gralow J, Tripathy, D. Managing metastatic bone pain: the role of bisphosphonates. J Pain Symptom Manage. 2007;33:462-472.

6  Coleman RE. Skeletal complications of malignancy. Cancer. 1997;80(suppl):1588-1594.

7  Costa L, Badia X, Chow E, Lipton A, Wardley A. Impact of skeletal complications on patients' quality of life, mobility, and functional independence. Support Care Cancer. 2008;16:879-889.


SOURCE Réseau canadien du cancer du sein

Renseignements :

Ashley MacIsaac-Butler                                                           Rebecca von Goetz
Directrice des liens avec le gouvernement                                  Vice-présidente exécutive
Réseau canadien du cancer du sein                                          Cancer de la Prostate Canada
Tél: (613) 230-3044 ext 221                                                        Tél: (416) 441-2131 ext 258           

Pour plus d'information, veuillez consulter le site Internet suivant : http://www.newscanada.com/communiques-un-risque-de-complications-osseuses-68086

 

Profil de l'entreprise

Réseau canadien du cancer du sein

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.