Plus de la moitié des cas d'hypertension demeurent hors de contrôle et font courir un risque élevé de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral aux patients



    MILAN, Italie, le 18 juin /CNW/ -

    
    -   Pour les médias médicaux non américains uniquement

    -   Résultats de deux vastes études multinationales d'observation
        reposant sur la pratique dans le traitement de la pression artérielle
    

    Les nouvelles données annoncées aujourd'hui à l'occasion du congrès
annuel de l'European Society of Hypertension révèlent que la simple prise de
la pression artérielle au cabinet du médecin ne permet pas de déterminer avec
exactitude si la pression artérielle du patient est sous contrôle. Les
traitements qui ne reposent que sur cette base sont susceptibles de laisser de
nombreuses personnes à risque accru de crise cardiaque, d'accident vasculaire
cérébral ou même de mort d'origine cardiovasculaire. Selon une autre étude
également présentée aujourd'hui, ce risque additionnel "inutile" est évitable
grâce à un traitement par le telmisartan, qui permet un contrôle en douceur de
la pression artérielle durant plus de 24 heures, y compris pendant les heures
matinales, qui sont plus à risque.

    Les résultats de l'étude sur l'hypertension SURGE, étude d'observation du
contrôle de la pression artérielle hors clinique, ont révélé que :(1,2)

    
    -   La prise de la pression artérielle au moyen d'un appareil
        d'automesure de la pression artérielle révèle que, le matin, chez
        plus de 60 % des patients, la pression n'est pas sous contrôle
        (moins que 135/85mmHg, ESH/ESC).
    -   De même, la mesure ambulatoire de la pression artérielle, qui prend
        la pression à intervalles réguliers durant 24 heures, révèle que plus
        de 60 % des patients ne peuvent contrôler les pics de pression
        artérielle sur une période de 24 heures.
    

    Le professeur Gianfranco Parati, Université de Milano-Bicocca, en Italie,
président du comité directeur de l'étude SURGE, a déclaré : "L'étude SURGE est
remarquable, car elle illustre que, dans le quotidien, malgré les traitements,
une large proportion des patients affichent encore une hypertension non
contrôlée, particulièrement le matin. Elle met également en relief les
difficultés auxquelles font face les médecins pour obtenir un tableau exact de
la pression artérielle de leurs patients étant donné qu'il est impossible de
pourvoir chacun de ceux-ci d'un appareil d'automesure de la pression
artérielle et encore moins d'une mesure ambulatoire de la pression artérielle.
Ce dont nous avons réellement besoin, ce sont des traitements fiables qui
procurent un contrôle constant sur une période de 24 heures."
    SURGE-2, étude pratique prospective et ouverte d'une durée de huit
semaines, visait à évaluer l'action du telmisartan, inhibiteur du récepteur de
l'angiotensine II, chez plus de 26 000 patients souffrant d'hypertension
(pression artérielle en clinique supérieure à 140/90 mmHg). Le contrôle de la
pression artérielle a été évalué au moyen d'un appareil d'automesure (n = 25
882) ou d'une mesure ambulatoire de la pression artérielle (n = 863).

    Les résultats(3,4) de cette étude d'observation, la plus vaste étude
pratique jamais réalisée dans le domaine de l'hypertension avec cette
méthodologie, ont révélé que le telmisartan permet un contrôle important de la
pression artérielle sur une période de 24 heures, y compris la période à
risque qu'est le matin(3,4) :

    
    -   La pression artérielle matinale moyenne a été considérablement
        réduite par le telmisartan seul et en combinaison avec le HCTZ de -
        8,2/-4,9 mmHg (p moins que 0,001), doublant presque le nombre de
        patients, soit de 36,5 % à 64,4 % (moins que 135/85 mmHg, ESH/ESC),
        dont la pression artérielle est sous contrôle après huit semaines de
        traitement.

    -   La pression artérielle sur une période de 24 heures a été réduite de
        -7,85/-4,7 mmHg (p moins que 0,001) avec le telmisartan seul ou en
        combinaison avec le HCTZ.
    

    Le professeur Parati a émis le commentaire suivant : "Les résultats de
l'étude SURGE-2 sont particulièrement encourageants. Ils révèlent que,
contrairement à de nombreux autres traitements antihypertenseurs, le
telmisartan représente une solution qui procure un contrôle de la pression
artérielle en douceur, et ce, d'un matin à l'autre. Ainsi, les crises
cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et même les morts d'origine
cardiovasculaire pourraient être évités."
    Les études SURGE (SURGE et SURGE-2) font partie d'un vaste programme
d'essais cliniques en cours qui consiste en études d'observation et en études
cliniques visant à évaluer les effets extraordinaires du telmisartan
comparativement à ceux des autres traitements contre l'hypertension, y compris
les autres inhibiteurs du récepteur de l'angiotensine. Ces essais visent à
étudier l'efficacité du telmisartan pour réduire la pression artérielle d'un
matin à l'autre, son action potentiellement protectrice des organes ainsi que
ses propriétés protectrices du cardiométabolisme.
    L'action du telmisartan dure plus longtemps que celle de tout autre
inhibiteur du récepteur de l'angiotensine. En effet, la demi-vie du
telmisartan dans l'organisme est d'environ 24 heures contre de 5 à 15 heures
pour les autres inhibiteurs du récepteur de l'angiotensine(5,6). Les essais
cliniques ont déjà démontré que le telmisartan permet une réduction de la
pression artérielle considérable et constante sur une période de 24
heures(5-8).
    Les résultats des études SURGE dans l'environnement de tous les jours
appuient l'hypothèse que, en raison de son profil pharmacologique unique, le
telmisartan pourrait représenter une solution au problème constant que
représentent les pics de pression artérielle à risque du matin. En définitive,
le telmisartan pourrait procurer aux médecins un traitement efficace pour
protéger, 24 heures par jour, leurs patients hypertendus contre les incidents
cardiovasculaires et vasculaires cérébraux.

    Remarques à l'intention des rédacteurs

    A propos des lésions aux organes

    Les complications découlant d'une hypertension non contrôlée peuvent
    entraîner des lésions aux organes.

    
    ENCEPHALE    Une personne dont l'hypertension demeure non contrôlée à
                 long terme court un risque accru d'accident vasculaire
                 cérébral.

    COEUR         L'hypertension surcharge le coeur. A long terme, une
                 surcharge sur le coeur fait grossir ce dernier,
augmentant le
                 risque d'insuffisance cardiaque et de crise cardiaque.

    REINS        Une hypertension prolongée peut entraîner une insuffisance
                 rénale qui, au stade avancé, peut nécessiter des traitements
                 d'hémodialyse.

    YEUX         L'hypertension peut endommager les vaisseaux sanguins de la
                 rétine et entraîner un affaiblissement de la vue ou la
                 cécité.
    

    Etudes SURGE

    SURGE - Etude avec appareils d'automesure de la pression artérielle et
mesure ambulatoire de la pression artérielle dans de réelles conditions
cliniques en pratique générale visant à évaluer le contrôle de la pression
artérielle au petit matin.
    Une étude d'observation visant à évaluer le contrôle de la pression
artérielle matinale chez les patients hypertendus
    SURGE-2 - Etude d'une population d'hypertendus suivant un traitement par
le telmisartan dans des conditions cliniques réelles avec objectif de
contrôler la hausse de pression artérielle matinale. Une étude de surveillance
de l'efficacité du telmisartan (MICARDIS(MD)) pour réduire la pression
artérielle matinale dans des conditions cliniques réelles.

    A propos du telmisartan (Micardis(MD)/Kinzal(MD)/Pritor(MD))

    Le telmisartan est un membre de la catégorie des inhibiteurs du récepteur
de l'angiotensine II et fait l'objet d'une étude dans le cadre du programme de
recherche le plus ambitieux et le plus vaste jamais réalisé avec un médicament
de cette catégorie. Dans le cadre des programmes d'essais actuels ONTARGET,
PROTECTION et PRoFESS, plus de 58 000 patients participent à l'étude sur
l'action protectrice du telmisartan sur l'appareil cardiovasculaire.
    Le telmisartan a été découvert et mis au point par Boehringer Ingelheim.
Sous les marques de commerce MICARDIS(MD) et MICARDISPLUS(MD) (en combinaison
avec le HCTZ), la société commercialise le telmisartan dans 84 pays, dont les
Etats-Unis, le Japon et des pays européens. Elle le commercialise en
collaboration avec Astellas Pharma Inc. au Japon, avec Bayer HealthCare en
Europe et avec GlaxoSmithKline sur certains autres marchés. Bayer HealthCare
fait la promotion du telmisartan sous les noms commerciaux de Kinzalmono(MD),
Kinzalkomb(MD) (combinaison avec le HCTZ) ainsi que Pritor(MD) et
PritorPlus(MD) sur les marchés européens. Pritor(MD) et PritorPlus(MD) sont
également commercialisés par GlaxoSmithKline sur certains marchés.

    Boehringer Ingelheim

    Le groupe Boehringer Ingelheim fait partie des 20 plus importantes
sociétés pharmaceutiques dans le monde. Etabli à Ingelheim, en Allemagne, il
exerce ses activités dans le monde en collaboration avec 137 sociétés
affiliées réparties dans 47 pays et employant 38 400 personnes. Depuis sa
fondation en 1885, cette société familiale s'est consacrée à la recherche, à
la mise au point, à la fabrication et à la commercialisation de produits
novateurs ayant un pouvoir thérapeutique élevé pour la médecine humaine et
animale.
    En 2006, Boehringer Ingelheim a déclaré un chiffre d'affaires net de
10,6 milliards d'euros, tout en dépensant le cinquième de ce chiffre
d'affaires en recherche et en développement dans son segment commercial le
plus important que représentent les médicaments sur ordonnance.

    Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site
Web de la société à l'adresse www.boehringer-ingelheim.com.

    Veuillez prendre note

    Le présent communiqué provient du siège social de Boehringer Ingelheim et
est destiné à tous les marchés internationaux. Ainsi, soyez avisé qu'il peut
exister certaines différences d'un pays à un autre en ce qui touche certains
renseignements médicaux, dont l'utilisation sous licence. Veuillez tenir
compte de ce fait lorsque vous consultez les documents.

    
    Références

    1.  Parati G et al. Morning and smooth 24 hour ambulatory blood pressure
        control is not achieved in high risk patients with hypertension:
        results from the SURGE observational study. Présentée au congrès
        annuel de l'European Society of Hypertension. Juin 2007, Milan,
        Italie.

    2.  Redon J et al. Home blood pressure control is low during the critical
        morning hours in patients with hypertension and even worse in high-
        risk patients with diabetes and left ventricular hypertrophy: results
        from the SURGE observational study. Présentée au congrès annuel de
        l'European Society of Hypertension. Juin 2007, Milan, Italie.

    3.  Parati G et al. Telmisartan improves and maintains smooth ambulatory
        blood pressure control over 24 hours in the morning: Results from a
        practice based study (SURGE-2). Présentée au congrès annuel de
        l'European Society of Hypertension. Juin 2007, Milan, Italie.

    4.  Redon J et al. Telmisartan procudes smooth home blood pressure
        reduction, even during the critical early morning hours: results from
        a post-marketing study (SURGE-2). Présentée au congrès annuel de
        l'European Society of Hypertension. Juin 2007, Milan, Italie.

    5.  Burnier M, Brunner HR. Lancet 2000; 355:637-45.

    6.  Brunner HR. J Hum Hypertens 2002;16(suppl 2):S13-S16.

    7.  Neutel JM, Smith HG. J Clin Hypertens 2003;5(1):58-63.

    8.  Millar-Craig MW et al. Lancet 1978; 1:795-97.
    





Renseignements :

Renseignements: Ute Schmidt, Communications d'entreprise, Boehringer
Ingelheim GmbH, 55216 Ingelheim/Allemagne, +49-6132-77-97296, téléc.
+49-6132-72-6601, press@boehringer-ingelheim.com

Profil de l'entreprise

Boehringer Ingelheim

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.