Plus de 40 millions de dollars pour les services de santé aériens d'urgence - LE MINISTRE PHILIPPE COUILLARD ANNONCE LE REMPLACEMENT DE L'AVION-HOPITAL ACTUEL PAR DEUX APPAREILS NEUFS EN VUE DE TRANSPORTER PLUS DE PATIENTS



    QUEBEC, le 24 janv. /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des
Services sociaux et ministre responsable de la région de la
Capitale-Nationale, monsieur Philippe Couillard, a annoncé aujourd'hui que les
services de santé aériens d'urgence destinés aux patients des régions
éloignées du Québec seront considérablement améliorés, à la faveur du
remplacement de l'avion-hôpital par deux appareils neufs. Les coûts de
l'opération sont évalués à quelque 40 millions de dollars. Le tout favorisera
un service aérien plus flexible et un important accroissement de la capacité
de transport de patients.
    Le ministre a rappelé que la coordination du transport de patients par
avion est assurée par l'Hôpital de l'Enfant-Jésus (Centre hospitalier
universitaire de Québec) pour le volet médical, et par le Service aérien
gouvernemental pour le volet aérien. "Ce service est indispensable, compte
tenu de la configuration de notre réseau et la concentration des services
ultraspécialisés dans les grands centres. Depuis 1981, les Evacuations
aéromédicales du Québec ont desservi plus de 30 000 patients. De plus, nous
remarquons une forte progression de leur utilisation alors que cette dernière
croît de 10 % annuellement. Des centaines, voire des milliers de vies ont
jusqu'ici été sauvées. Je suis donc heureux de confirmer que le gouvernement
du Québec poursuit ses efforts afin d'offrir aux Québécois de l'ensemble des
régions du Québec des services d'urgence modernes, sécuritaires et
accessibles", a expliqué monsieur Couillard.

    Des appareils répondant aux besoins

    Le ministre a indiqué qu'en plus d'être surutilisé, l'avion-hôpital
actuel, un Challenger CL-601, prend de l'âge, d'où des coûts d'entretien en
forte croissance et une disponibilité réduite. L'achat de deux nouveaux
appareils permettra des économies quant aux coûts d'exploitation. Le
gouvernement compte lancer rapidement un appel d'offres pour l'achat des
nouveaux appareils.
    Les deux appareils serviront pour l'un d'avion-hôpital et
d'avion-ambulance pour l'autre. Dans le premier cas, on transportera des
patients dont la situation est critique, avec un médecin à bord. Dans le
second cas, on répondra davantage aux urgences non critiques alors que l'état
du patient s'est stabilisé. On préconisera alors un accompagnement infirmier.
De même, l'avion-ambulance pourra accueillir les cas de néonatologie, avec une
équipe spécialisée dans ce domaine. Chaque année, environ 150 bébés
bénéficient d'un transport aérien.

    Des partenariats avec le secteur privé

    Egalement, le ministre a précisé que le gouvernement compte recourir
davantage aux transporteurs privés pour effectuer des navettes médicales
courantes. Dans ces cas précis, le transporteur permet au patient d'effectuer
un transfert interétablissements afin de recevoir des soins ou des examens non
disponibles dans sa région et de revenir, une fois ces soins ou examens
terminés. Actuellement, un appareil Dash-8 est utilisé dans certaines régions
du nord et de l'est du Québec, mais on doit aussi recourir à l'occasion à
l'avion-hôpital, qui est trop spécialisé pour cette fin, ou encore à
l'appareil du Conseil exécutif. Monsieur Couillard a fait remarquer que la
formule du contrat avec l'entreprise privée a déjà fait ses preuves en
Abitibi-Témiscamingue et qu'il serait tout indiqué de poursuivre dans cette
voie dans d'autres régions. Ainsi, un appel d'intérêt auprès de l'industrie du
transport aérien interégional, pour l'organisation des transferts non-urgents
programmables sera effectué.
    La ministre des Finances et des Services gouvernementaux, ministre
responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du
trésor, madame Monique Jérôme-Forget, s'est pour sa part réjouie du nouveau
déploiement des services aériens. "Ces services sont une composante
essentielle de notre offre de service en santé. Les décisions prises par notre
gouvernement permettront de répondre à la demande croissante et de le faire de
façon efficace et efficiente. Cette reconfiguration du service permettra à la
fois un recours optimal à des technologies de pointe, une meilleure
utilisation de ressources professionnelles très spécialisées, un rapport
qualité prix plus favorable, ainsi qu'une couverture territoriale améliorée au
profit des patients des régions éloignées", a-t-elle conclu.
    -%SU: SAN,TRN
    -%RE: 37,1




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Merizzi, Attachée de presse du ministre de la
Santé et des Services sociaux, (418) 266-7171; Jacques Duval, Direction des
affaires publiques et des Communications, Ministère des Services
gouvernementaux, (418) 643-8383; Source: Direction des communications,
Ministère de la Santé et des Services sociaux

Profil de l'entreprise

CABINET DU MINISTRE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX, PRESIDENT DU COMITE DES PRIORITES, MINISTRE RESPONSABLE DE LA REGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.