Plus de 330 000 $ en aide pour les femmes - LE MINISTRE DAVID WHISSELL CONFIRME UN REHAUSSEMENT DES BUDGETS ACCORDES AUX ORGANISMES VENANT EN AIDE AUX FEMMES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE ET D'AGRESSION SEXUELLE



    VAL-D'OR, QC, le 5 déc. /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, ministre
responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, monsieur David Whissell
est fier de confirmer que les organismes communautaires qui viennent en aide
aux femmes victimes de violence conjugale et d'agression sexuelle de la région
de l'Abitibi-Témiscamingue se voient bénéficier d'un rehaussement des budgets
de plus de 330 000 $. Monsieur Whissell a fait cette annonce au nom du
ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard.

    Aide aux femmes victimes de violence conjugale

    Pour l'année 2007-2008, quatre maisons d'hébergement pour femmes victimes
de violence conjugale et trois centres de femmes se partagent un montant
supplémentaire de 275 799 $. L'annualisation du budget de développement de
2007-2008 portera cette somme à 457 870 $ à partir de l'année financière
2008-2009. Au niveau national, le financement total qui leur est accordé
atteindra 3 millions de dollars dès 2008-2009. Ces budgets récurrents
découlent des annonces faites au printemps dernier lors de l'étude des crédits
accordés au secteur de la santé et des services sociaux.
    Les maisons d'hébergement accueillent des femmes victimes de violence
conjugale ainsi que leurs enfants, pour leur offrir un gîte sécuritaire et des
services 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Les maisons d'hébergement
offrent aussi des services à l'externe aux femmes qui en ont besoin. "Nous
sommes fiers de contribuer, en collaboration avec les maisons d'hébergement et
les centres de femmes, à l'amélioration de qualité des services et au soutien
qui sont offerts aux femmes en détresse, en leur accordant un financement en
fonction du plan de développement de ce secteur", a indiqué monsieur Whissell.
    L'expertise diversifiée des centres de femmes leur permet d'intervenir de
multiples façons auprès de toutes les femmes, peu importe le problème qui les
préoccupe. Entre autres, les centres sont des lieux d'accueil et de détection
pour des femmes victimes de violence conjugale qui vivent leur situation dans
l'isolement. Ils effectuent, auprès des femmes victimes de violence de la
prévention, de l'information, du soutien et de l'accompagnement.
    Selon la présidente-directrice générale de l'Agence de la santé et des
services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue, "le rehaussement du financement
est une belle marque de reconnaissance pour le travail colossal accompli par
les intervenantes qui se dévouent, jour après jour, auprès des femmes
violentées".

    Soutien aux victimes d'agression sexuelle

    Les organismes venant en aide aux femmes victimes d'agressions sexuelles
de la région se voient, pour leur part, confirmer un budget additionnel de
56 086 $ pour l'année financière 2007-2008, qui sera annualisé à 96 152 $ à
partir de 2008-2009.
    En juin 2007, lors de l'étude des crédits, le ministre de la Santé et des
Services sociaux avait annoncé l'octroi de montants additionnels afin de
consolider le financement des organismes venant en aide aux personnes victimes
d'agression sexuelle. Dans la foulée de cette annonce, une somme de 580 000 $
a été distribuée à différentes ressources de ce secteur, selon les besoins
régionaux exprimés par les agences de la santé et des services sociaux et les
recommandations en lien avec le plan de développement du Réseau québécois des
CALACS. Ce nouveau budget sera annualisé à 1 million de dollars dès 2008-2009.
    Les CALACS sont des organismes communautaires qui interviennent auprès
des femmes de 14 ans et plus, victimes d'agression sexuelle, afin de leur
offrir un soutien psychosocial et de les soutenir tout au long des démarches
juridiques et légales qu'elles décident d'entreprendre. Les agressions
sexuelles font partie des crimes les moins rapportés à la police. En effet,
Statistique Canada (1999) estime que seulement 20 % d'entre eux seraient
déclarés aux services policiers. L'enquête de Statistique Canada menée en 1993
a indiqué qu'environ 34 % des Québécoises ont été victimes d'au moins une
agression sexuelle depuis l'âge de 16 ans.
    "Les CALACS sont des ressources essentielles pour les femmes victimes
d'agression sexuelle, qui les aide à retrouver leur intégrité physique et
psychologique. En rehaussant leur financement, notre gouvernement reconnaît
l'importance de leur contribution à la lutte aux agressions sexuelles et au
mieux-être des personnes qui en sont victimes. Avec les investissements
annoncés aujourd'hui, nous concrétisons notre engagement de soutenir le
déploiement des services envers les personnes les plus vulnérables de notre
société et nous poursuivrons nos efforts dans ce sens", a conclu le ministre
Whissell.
    -%SU: SOC
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Merizzi, Attachée de presse du ministre de la
Santé et des Services sociaux, (418) 266-7171; Yvon Frenette, Attaché
politique régional responsable de l'Abitibi-Témiscamingue, (819) 316-1867,
yvon.frenette@cablevision.qc.ca

Profil de l'entreprise

CABINET DU MINISTRE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX, PRESIDENT DU COMITE DES PRIORITES, MINISTRE RESPONSABLE DE LA REGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.