Plus de 2000 emplois menacés au Québec - "Il faut à tout prix renverser la vapeur!" - Sylvie Boulanger, directrice générale - ICCA-Québec



    MONTREAL, le 18 févr. /CNW Telbec/ - Pour Sylvie Boulanger, directrice
générale de l'Institut canadien de la construction en acier (ICCA), section
Québec, il faut à tout prix renverser la vapeur avant qu'il ne soit trop tard.
C'est en ces termes qu'elle s'est exprimée à l'aube de la visite du président
Obama jeudi à Ottawa à propos du plan de relance américain. Pour l'ICCA, il
est essentiel et primordial que le gouvernement canadien convainc le président
américain d'utiliser son pouvoir décisionnel pour émettre un "executive order"
afin de modifier rapidement le texte de la législation de son plan de relance
de 819 milliards $ US. Il faut agir avant que la réglementation interdise non
seulement l'achat de fer ou d'acier à l'étranger, mais tout produit
manufacturé hors des Etats-Unis pour la construction de nouveaux projets
d'infrastructures américains.
    Pour l'ICCA, l'application de la clause protectionniste "Buy American"
tel que le mentionne l'article 1604 du plan de relance adopté par le
"Conference committee" le 11 février dernier serait catastrophique pour
l'industrie de la construction en acier(1). "Avec l'ajout à la clause des mots
produits manufacturés, en plus des mots fer et acier, c'est plus d'une
industrie qui est touchée, et plus de 2000 emplois qui sont désormais menacés
de disparaître. Il n'y a pas de doute qu'une telle clause causerait des
dommages irréversibles pour un très grand nombre d'entreprises québécoises si
elle était appliquée tel quel. Dans notre industrie, c'est 50 % de la
fabrication de structures en acier qui est exportée aux Etats-Unis", affirme
Mme Boulanger.
    "Nous comptons sur le premier ministre canadien pour en discuter cette
semaine avec le président des Etats-Unis afin de sauver notre industrie et les
autres industries qui exportent des produits manufacturés", a conclu Sylvie
Boulanger.

    A propos de l'industrie et de l'ICCA (www.quebec.cisc-icca.ca)

    L'industrie de la construction en acier du Québec regroupe près de 100
entreprises qui emploient 6 000 personnes et dont les expéditions s'élèvent à
1,7 milliard de dollars. Près de la moitié de la production est expédiée à
l'extérieur du Québec, principalement vers les Etats-Unis et en Alberta. Les
membres de l'Institut canadien de la construction en acier (ICCA) sont
responsables des trois quarts de l'activité économique du secteur. Fondée en
1930, l'ICCA représente les fabricants, les dessinateurs et les fournisseurs
d'acier de charpente, de poutrelles à treillis et de chaudronnerie. La mission
de l'ICCA est de promouvoir l'utilisation durable, efficace et économique de
l'acier de charpente.

    --------------------------------------
    (1) Citation intégrale : "None of the funds appropriated or otherwise
    made available by this Act may be used for a project for the
    construction, alteration, maintenance, or repair OF A PUBLIC BUILDING OR
    PUBLIC WORKS unless all of the iron, steel and manufactured goods used in
    the project are produced in the United States."




Renseignements :

Renseignements: Caroline Couillard, Morin Relations Publiques, (514)
289-8688, poste 233, C. (514) 755-5729, caroline@morinrp.com; Source: Sylvie
Boulanger, ing. Ph.D., Directrice générale, ICCA-Québec

Profil de l'entreprise

CANADIAN INSTITUTE OF STEEL CONSTRUCTION (CISC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.