Plan de transformation du CSPQ - « Une série de bonnes intentions, mais toujours pas de moyens » - Éric Caire

QUÉBEC, le 17 avril 2015 /CNW Telbec/ - Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec pour le Conseil du trésor et député de La Peltrie, Éric Caire, réagit au dévoilement par le président du Conseil du trésor d'un plan de transformation pour le Centre de services partagés du Québec (CSPQ). Il constate que le gouvernement libéral dresse une série de bonnes intentions, mais ne propose toujours pas de moyens concrets pour améliorer la gestion.

Pour Éric Caire, la construction et la conservation d'une certaine expertise au CSPQ sont primordiales pour assurer une bonne gestion des technologies de l'information du gouvernement. « Le président du Conseil du trésor ne cesse de dire qu'il désire que les ministères soient moins dépendants des consultants externes et qu'il faut acquérir des ressources plus compétentes à l'interne. Cependant, en analysant le plan de transformation présenté hier, on voit qu'il n'y a toujours pas de moyens proposés pour y parvenir. On se contente encore de vœux pieux », se désole-t-il.

Le député de La Peltrie soutient que les changements proposés au CSPQ ne sont que très minimes et que les économies prévues par le président du Conseil du trésor sont quelque peu trompeuses. « Le ministre tente de gonfler artificiellement les économies que fera le CSPQ pour avoir l'air d'améliorer la gestion de l'organisme. Cependant, en regardant de plus près, on constate que Martin Coiteux force les ministères à faire affaire avec le CSPQ pour les services les plus rentables et les plus utilisés et qu'il délègue les services les plus coûteux et problématiques aux ministères. Par exemple, les forfaits cellulaires sont déjà gérés par le CSPQ dans 90% des cas et l'on s'entendra pour dire que les problèmes ne sont pas dans ce service. D'un autre côté, on délègue des services propres à chacun des ministères et ces services, en raison de leur nature unique, permettent difficilement des économies », explique-t-il.

Finalement, le porte-parole caquiste affirme que le CSPQ doit encore prouver son efficacité et sa rentabilité avant de pouvoir imposer l'utilisation de ses services aux différents ministères. « Le CSPQ présente beaucoup de lacunes à améliorer. Avant de pouvoir rendre sa clientèle aussi captive de ses services, il doit d'abord prouver qu'il est le meilleur pour les rendre », conclut-il.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.