Plan de relance de la MRC d'Antoine-Labelle - Les représentants de la région de Mont-Laurier, Ferme-Neuve et Rivière-Rouge demandent une rencontre d'urgence avec la vice-première ministre, Nathalie Normandeau



    BEAUPRE, QC, le 16 nov. /CNW Telbec/ - Présents au Colloque sur les
municipalités dévitalisées organisé par la Fédération québécoise des
municipalités, les dirigeants du Comité d'appui au Plan de relance de la MRC
d'Antoine-Labelle ont lancé un vibrant appel à la vice-première ministre et
ministre des Affaires municipales et des Régions, Mme Nathalie Normandeau. Le
Comité souhaite pour que la vice-première ministre pose un geste concret en
faveur des 29 millions $ nécessaires pour le démarrage immédiat de projets
créateurs d'emplois, qui permettront de diversifier l'économie régionale et de
relancer l'industrie forestière.
    "Lors de nos rencontres de la fin d'octobre, nous avons obtenu
l'assurance d'une réponse à la fin du mois de novembre. Ce délai arrive à
échéance et nous n'avons toujours pas eu de nouvelle", a lancé le président du
Comité d'appui au Plan de relance, Serge Brisebois. Celui-ci s'est dit
d'autant plus inquiet que le cabinet de la vice-première ministre avait promis
une décision rapide concernant le remboursement accéléré des crédits d'impôt
pour la construction de chemins forestiers, une simple mesure administrative
qui mettrait immédiatement à l'ouvrage près de 600 personnes. "On nous avait
promis une décision dans la semaine suivant notre rencontre et trois semaines
plus tard, nous attendons toujours. Dans quelque temps, en raison du gel, il
sera trop tard pour prendre cette décision et tout le monde passera l'hiver
sans travail", a souligné Serge Brisebois.
    Le préfet de la MRC d'Antoine-Labelle, Roger Lapointe, s'est dit
convaincu de la nécessité de l'intervention du premier ministre Jean Charest
pour aider la région. "Nous avons rencontré le ministre responsable de la
région des Laurentides, le cabinet du ministre du Développement économique, du
ministre des Ressources naturelles et de la ministre des Affaires municipales
et des Régions. Pendant que tout le monde se renvoie la balle, notre économie
s'écroule et nous sommes à deux doigts de la rupture sociale avec
17 municipalités dévitalisées sur les 17 qui forment la MRC", a-t-il affirmé.
Les maires de 11 municipalités sur 17 se sont d'ailleurs déplacés pour
assister au colloque de la FQM. Afin d'illustrer son propos, le préfet a
souligné que 80 % du PIB de la MRC d'Antoine-Labelle repose sur l'industrie
forestière et que près de 2000 emplois ont été perdus dans ce secteur au cours
de la dernière année, le taux d'innocuppation atteignant maintenant près de
32 %.
    Présent lors de l'événement, le maire de Mont-Laurier, Michel Adrien, a
rappelé que d'autres régions vivant des situations économiques uniques, comme
la région Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine (entre 1999 et 2004) et la région
d'Asbestos, ont déjà reçu un soutien exceptionnel du gouvernement. "Les
programmes en place comme le Fonds conjoncturel de développement et le
Programme de soutien à l'industrie forestière ne répondent pas adéquatement
aux besoins de notre région. Ce dont nous avons besoin, c'est un appui
exceptionnel pour soutenir les projets qui sont déjà prêts à démarrer dans le
milieu", a-t-il indiqué. "Si on demandait la même chose que la Gaspésie, notre
Plan de relance coûterait 63 millions $, a-t-il indiqué. Mais ce n'est pas ce
qu'on demande : les 29 millions $ du Plan de relance vont mettre immédiatement
au travail les gens de chez nous, avec des projets réalistes élaborés par les
gens de chez nous", a ajouté le maire Adrien.

    Mobilisation régionale

    Munis d'une camionnette comportant l'inscription "Notre Plan de relance,
ça prend un OUI de toute urgence", la délégation des Hautes-Laurentides a
distribué un document d'information à tous les participants au colloque de la
FQM. Le Comité d'appui au Plan de relance a ainsi voulu démontrer la forte
mobilisation en cours dans la région. "L'information circule, les pétitions
circulent et tout le milieu est mobilisé. Les gens d'affaires de tous les
secteurs travaillent main dans la main pour la diversification de notre
économie et la relance de l'industrie forestière. La commission scolaire, les
services de santé, la Chambre de commerce, les administrations municipales,
les députés, les travailleurs, tout le monde est avec nous. Tout ce qui
manque, c'est un geste du gouvernement", a conclu Serge Brisebois, président
du Comité d'appui au Plan de relance.




Renseignements :

Renseignements: M. Louis Aucoin Cell.: (514) 571-6033; Source: M.
Stéphane Lapointe, directeur adjoint CLD de la MRC d'Antoine-Labelle, Cell.:
(819) 440-7044

Profil de l'entreprise

CLD DE LA MRC D'ANTOINE-LABELLE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.