Plan de redressement à l'UQAM : "Quand le gouvernement fera-t-il sa part ?", se demandent les étudiants de la Faculté des sciences de l'éducation



    MONTREAL, le 5 mars /CNW Telbec/ - Le plan de redressement, version
"améliorée" a été déposé au Conseil d'administration aujourd'hui. Comme mesure
proposée par la firme comptable PricewaterhouseCooper (PwC), il y a
l'augmentation des frais afférents de 30$ par année, voire même le maximum
autorisé par le ministère de l'Education, du Loisir et du Sport (MELS) dans
son projet de règlement sur les frais afférents, soit 50$ par année. Cumulée
avec le dégel du gouvernement, ce serait, en 2008-2009, de 130$ à 150$ de plus
que les étudiants auraient à payer, soit près de 6,9% d'augmentation. Pour
l'année 2007-2008, les étudiants de l'UQAM ont déjà absorbé une hausse de 14%
à 21% de leur facture, tout dépendamment de leur cycle d'études. Pendant ce
temps, la ministre Michèle Courchesne retarde la prise en charge par le
gouvernement de l'Ilot Voyageur ainsi que de l'impact financier du Complexe
des sciences Pierre-Dansereau.
    "La ministre a toujours dit que ce n'était pas aux étudiants à payer pour
les erreurs administratives de l'UQAM, et pourtant, on augmente encore les
frais afférents, on gèle l'embauche de professeurs, on diminue par attrition
le nombre d'employés soutien et de cadres et, par ricochet, la qualité des
services aux étudiants. Si ce n'est pas refiler une partie de la facture aux
étudiants, je me demande ce que c'est !", s'indigne Marilyn Houle Péloquin,
présidente de l'Association des étudiantes et des étudiants de la Faculté des
sciences de l'éducation (ADEESE).
    "Ce qui est déplorable, c'est que les étudiants n'ont pas été consultés
lors de la préparation de ce plan de redressement. On a toujours été exclu du
processus", constate Maxime Tassé, vice-président aux affaires
institutionnelles.
    Comme autres mesures préconisées cette fois-ci par l'UQAM, l'augmentation
du nombre d'étudiants par classe et l'ajout d'une quatrième plage-horaire
auront sûrement des impacts négatifs sur la qualité de la formation offerte.
"Encore une fois, les étudiants subiront les effets du sous-financement
gouvernemental. La situation de l'UQAM ne peut se régler qu'avec un
réinvestissement massif en éducation postsecondaire. On va bien voir au
prochain budget l'importance qu'à l'éducation pour le gouvernement de Jean
Charest", réplique Marilyn Houle Péloquin. La hausse de la facture étudiante
de 6,9% par année est de beaucoup supérieure à l'augmentation du financement
provenant du MELS qui se situe à 1,9% pour l'UQAM dans les dernières années.

    Représentant plus de 4800 membres, l'Association des étudiantes et des
étudiants de la Faculté des sciences de l'éducation de l'UQAM est la plus
importante association étudiante des facultés d'éducation du Québec. Elle a à
coeur, depuis plus de 20 ans, de défendre et de promouvoir l'éducation, et ce,
à tous les niveaux d'enseignement.




Renseignements :

Renseignements: Marylin Houle Péloquin, présidente, cellulaire: (514)
991-3627; Mathieu Le Blanc, attaché à l'exécutif, (514) 987-3000 poste 7620,
cellulaire: (514) 804-5167

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES ETUDIANTES ET DES ETUDIANTS DE LA FACULTE DES SCIENCES DE L'EDUCATION (ADEESE-UQAM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.