Plan de modernisation des infrastructures: L'Ordre des ingénieurs du Québec, en accord avec la ministre des Transports, rappelle l'importance de mettre en place les conditions nécessaires à sa réalisation



    MONTREAL, le 19 oct. /CNW Telbec/ - M. Zaki Ghavitian, ing., président de
l'Ordre des ingénieurs du Québec, déclare que l'Ordre est globalement
satisfait du plan de modernisation annoncé aujourd'hui par la ministre des
Transports Madame Julie Boulet. "Ce plan de redressement permet d'espérer des
lendemains meilleurs, en autant que les conditions suivantes soient remplies :

    
    1. Il faut assurer la pérennité du financement sur 15 ans, période au
       cours de laquelle on peut présumer que plusieurs gouvernements se
       succéderont.
    2. Il faut s'assurer de la relève en génie, particulièrement en génie
       civil, de manière à ce que les ressources professionnelles nécessaires
       soient disponibles pour réaliser cet ambitieux plan, sans oublier les
       autres priorités auxquelles la collectivité doit faire face, notamment
       les infrastructures des municipalités.
    3. Il faut s'assurer de la capacité entrepreneuriale du Québec en termes
       de main-d'oeuvre et de compétences, afin d'éviter une surchauffe
       économique.
    4. Tous les travaux doivent être basés sur une connaissance approfondie
       de l'état de chaque ouvrage d'art, et être conformes à un plan
       d'intervention préalablement établi."
    

    Comme le mentionne M. Ghavitian, "Nos ressources, particulièrement en
génie civil, sont limitées et nous devons les utiliser au mieux en fonction de
priorités établies." Il ajoute par ailleurs : "Il est essentiel que cet
ambitieux plan ne nous fasse pas perdre de vue nos responsabilités à l'égard
des autres infrastructures - routes, réseaux souterrains d'aqueduc et d'égout
- dont l'état général est également très préoccupant. C'est pour cette raison
que l'Ordre prône une gestion intégrée des infrastructures, car il ne faudrait
pas être obligé de rouvrir une route pour réparer ce qui aurait été oublié
en-dessous !"
    En ce qui a trait à la nouvelle agence annoncée, l'Ordre considère qu'il
est intéressant de concentrer sous un même toit les compétences en inspection
et en intervention sur les ouvrages d'art. "Pour restaurer la confiance du
public et le rassurer, il est essentiel de prévoir des mécanismes de
vérification indépendante qui pourraient être instaurés au sein même de
l'agence à créer. Il faut également miser sur la transparence à l'égard des
citoyens quant à l'état des infrastructures et les travaux en cours", insiste
M. Ghavitian.
    "Evidemment l'Ordre des ingénieurs suivra de près ce dossier et
contribuera de toutes ses forces à sa pleine réalisation", conclut le
président de l'Ordre.

    A propos de l'Ordre

    Fondé en 1920, l'Ordre des ingénieurs du Québec regroupe plus de
55 000 professionnels du génie de toutes disciplines. Le terme ingénieur
désigne tout membre de l'Ordre détenteur d'un permis d'exercice lui conférant
le droit d'effectuer des actes professionnels à titre exclusif. Le rôle de
l'Ordre consiste à encadrer la pratique du génie, afin de s'assurer de la
qualité des services rendus par ses membres et de veiller ainsi à la
protection du public.




Renseignements :

Renseignements: Danielle Frank, ARP, Conseiller en communications, Ordre
des ingénieurs du Québec, (514) 845-6141, 1 800 461-6141, poste 3111; Source:
Daniel Boismenu, Directeur des Communications et des Affaires publiques, Ordre
des ingénieurs du Québec, (514) 845-6141, 1 800 461-6141, poste 3106


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.