Plan de lutte au décrochage scolaire - ENFIN, MAIS CE N'EST PAS LE COUP DE BARRE ATTENDU



    QUEBEC, le 9 sept. /CNW Telbec/ - Réagissant au plan de lutte au
décrochage scolaire au Québec, dévoilé aujourd'hui par la ministre Michelle
Courchesne, le député de Borduas et porte-parole de l'opposition officielle en
matière d'éducation primaire et secondaire, Pierre Curzi, note avec déception
et scepticisme le peu d'envergure des mesures annoncées.
    Le député a souligné qu'il aura fallu le rapport issu d'une initiative
d'un groupe d'individus ayant à coeur l'avenir de nos jeunes pour que le
gouvernement libéral s'active enfin. "Avec six ans de retard, on s'attendait à
plus. Nous avions besoin d'un plan nettement plus ambitieux que ce qui nous
est proposé. L'impression qui est laissée, c'est que la ministre Courchesne
n'a pas su intéresser son gouvernement à l'urgence d'agir avec force et
vigueur. Le coup de barre attendu n'a pas eu lieu, a déclaré Pierre Curzi.
L'objectif d'atteindre un taux de diplomation de 80 % d'ici 11 ans me semble
faible et trop loin dans le temps. Le Québec a pris un retard considérable.
Voilà pourquoi un coup de barre majeur s'imposait", a-t-il poursuivi.
    Le député de Borduas constate que la majorité des actions à caractère
budgétaire n'obtient pas de fonds supplémentaires; ils devront être puisés
dans le budget actuel du ministère de l'Education ou seront pris en charge par
la Famille Chagnon. "Pire encore, bien qu'il y ait une diminution plus marquée
de la taille des classes dans les milieux défavorisés au primaire, la ministre
vient de renier son engagement électoral de diminuer la taille des classes au
secondaire. C'est très inquiétant", a-t-il ajouté.
    M. Curzi estime que l'investissement que le gouvernement entend consacrer
pour accroître les activités parascolaires est insuffisant, voire insignifiant
alors qu'il s'agit là d'un facteur très important dans la réussite scolaire
des garçons.

    ABSENCE DU PREMIER MINISTRE

    "En 2003, Jean Charest disait qu'il ferait du décrochage scolaire un
ennemi personnel. Or, où était-il aujourd'hui? M. Charest ne se gêne pas pour
dérouler les milliards de dollars pour nos infrastructures, s'occupe du pavage
de nos routes avec David Whissell, inaugure des Canadian Tire, mais n'est pas
là pour souligner l'importance qu'accorde son gouvernement à l'avenir de nos
jeunes. Cela en dit long sur son sens des valeurs", a conclu Pierre Curzi.
    -%SU: EDU
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.