Plan d'action ministériel pour l'amélioration du français - Les profs restent sur leur appétit



    MONTREAL, le 28 oct. /CNW Telbec/ - La ministre de l'Education, du Loisir
et du Sport vient de rendre public un document intitulé Progression des
apprentissages dans le but de répondre au plan d'action ministériel pour
l'amélioration du français. Pour le président de la Fédération autonome de
l'enseignement, monsieur Pierre St-Germain : "Le message de la ministre, qui
dit souhaiter réhabiliter les connaissances, est encourageant et en ce sens,
le document ministériel est un pas dans la bonne direction. Cependant, dans sa
forme même et sa portée, ce document ne permettra pas, comme disait le
souhaiter la ministre, de procéder à l'évaluation des connaissances, ni de
rendre compte de ce que sait un élève à un moment précis" ajoute le président.

    On sent toujours l'odeur de la réforme

    On sent toujours l'odeur de la réforme profondément incrustée au sein du
ministère. Le président de la FAE persiste et signe : un bon coup de balai
serait nécessaire au MELS.
    "Dans le plan d'action, on ne vise pas à savoir ce qu'un élève sait, mais
comment il le fait" fait valoir le président de la FAE. "On est toujours dans
un modèle centré sur l'élève et les stratégies utilisées par les enfants. Par
exemple, l'élève doit distinguer, dans les mots, des lettres muettes ou
observer dans des mots l'emploi du ç. Dans le programme de 1994, les objectifs
poursuivis étaient de respecter l'orthographe d'usage ou d'accorder les
pronoms avec les noms qu'ils remplacent. La différence entre les deux est
importante, l'observation n'est pas la maîtrise ni la mémorisation", souligne
monsieur St-Germain.

    L'évaluation des connaissances : un objectif à atteindre

    Il est difficile d'évaluer actuellement le plan d'action ministériel à sa
juste mesure. Les enseignantes et enseignants n'ont pas eu accès aux outils
sur l'évaluation des connaissances qui devront nécessairement accompagner le
plan d'action. Le signal envoyé aux enseignantes et enseignants ainsi qu'aux
parents devra être clair : des connaissances devront être acquises et
...évaluées! Au-delà de la stratégie on devra se donner les moyens de la
rigueur.

    Revenir aux connaissances dans d'autres matières aussi

    "La Fédération souhaite que le processus amorcé avec le français se
réalise aussi avec les autres matières.  Le personnel enseignant attend avec
impatience que cet exercice soit réalisé et il est urgent de le faire dans
l'intérêt des élèves et du système d'éducation lui-même", de conclure Pierre
St-Germain.

    La FAE regroupe neuf syndicats de l'enseignement qui représentent quelque
27 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire,
du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l'éducation des
adultes, ainsi que le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre
académique Fournier.




Renseignements :

Renseignements: Marie Pelchat, conseillère à la vie politique et aux
communications, cellulaire: (514) 952-3559


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.