PLAN D'ACTION GOUVERNEMENTAL POUR CONTRER LA MALTRAITANCE ENVERS LES AÎNÉS : LE RÉSEAU FADOQ SATISFAIT DE L'AN UN ET ENCOURAGE L'INTENSIFICATION DES ACTIONS POUR L'AVENIR

MONTRÉAL, le 14 juin 2011 /CNW Telbec/ - Le Réseau FADOQ salue les actions concrètes que le Ministère de la Famille et des Aînés a accomplies au cours de la première année du Plan d'Action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les aînés. Il encourage également le Ministère à poursuivre les différentes initiatives mises en place et à intensifier les efforts pour déployer de nouvelles actions pour l'avenir. Des projets porteurs et significatifs, tels que la Ligne Aide Abus Aînés et la campagne de sensibilisation mettant en vedette Yvon Deschamps ont permis une première prise de conscience sur l'importance de contrer la maltraitance envers les aînés et ont été des leviers pour de plus amples initiatives en ce sens.

D'ailleurs, le Réseau FADOQ a mis sur pied le Programme Aîné-Avisé afin de répondre à la demande croissante d'information à ce sujet de la part du public répondant ainsi au premier volet du Plan gouvernemental, soit celui de la prévention des abus et des fraudes. Fort de son expertise et de ses partenariats, avec la Sûreté du Québec et le Centre de Santé et de Services sociaux (CSSS) Cavendish, le Réseau FADOQ sensibilise les aînés de toutes les régions du Québec  en les amenant à identifier les signes d'abus et en les outillant de bons conseils pour éviter les fraudes financières. Par le fait même, le Réseau FADOQ, par le biais entre autres de ses seize regroupements régionaux, souhaite qu'une complicité s'installe entre les nouveaux coordonnateurs du Plan d'action de chacune des régions pour multiplier les efforts communs afin de favoriser la qualité de vie des aînés sur l'ensemble de la province.

Des initiatives parallèles au Plan d'action gouvernemental, tel que le projet de loi 12 modifiant la loi sur les résidences privées, constituent des avancées pour protéger l'intégrité physique et financière des aînés en hébergement. Une meilleure formation du personnel et l'obligation de dénoncer tout accident pouvant mettre en cause la sécurité ou le bien-être des aînés sont des mesures qui permettront certainement de réduire le nombre d'abus et de fraudes. « Toutefois, les règlements qui encadreront ce projet de loi ne sont encore qu'à l'état d'ébauche. Ceux-ci devront être réalistes et contraignants afin d'assurer leur application et leur respect par toutes les résidences », souligne Jean-Claude Grondin, président du Réseau FADOQ. « Notre Réseau travaille sur cette question depuis plus de douze ans. Aujourd'hui, nous sommes à mettre en place un programme d'appréciation de la qualité de vie et de la satisfaction de la clientèle en résidences », poursuit M. Grondin. Malgré cette avancée considérable en matière de résidences privées, il ne faut pas occulter les besoins et les droits des aînés qui demeurent en ressources intermédiaires et en CHLSD. La maltraitance, qu'elle soit physique ou verbale ou encore tacite, y est malheureusement encore trop souvent présente.

D'autres formes de maltraitance moins visibles, mais dont les effets sont tout aussi dévastateurs existent également. Par exemple, les abus commis à l'endroit de retraités de certaines compagnies qui n'ont aucun scrupule à sabrer dans les régimes complémentaires de retraite afin de redresser leur bilan financier. En effet, même si la pension est un salaire que l'employé accepte de différer en vue de sa retraite, certaines entreprises font fi de cet engagement niant ainsi un droit fondamental. Il s'agit d'une maltraitance déloyale qui a de graves répercussions psychologiques et même physiques sur plusieurs aînés. Pourtant, il est reconnu que la sécurité économique constitue un préalable pour un vieillissement actif et sain.

Le président, M. Jean-Claude Grondin ne pouvant être présent aujourd'hui à la conférence de presse du MFA, en raison de la tenue de l'Assemblée générale annuelle du Réseau FADOQ, réitère son appui au gouvernement pour ses efforts en vue d'améliorer les conditions de vie des aînés. D'ailleurs, les délégués des quatre coins du Québec, réunis lors de ses assises annuelles aborderont cette thématique dans le cadre d'ateliers visant à mettre en évidence les préoccupations de ses membres.

Le Réseau FADOQ est composé d'organismes affiliés. Il a pour mission de regrouper les personnes de 50 ans et plus et de les représenter devant les instances nécessitant la reconnaissance de leurs droits et de leurs besoins. Il a également comme mission d'organiser des activités et d'offrir des programmes ainsi que des services répondant à leurs besoins. Le Réseau FADOQ compte à ce jour plus de 265 000 membres.

SOURCE FADOQ

Renseignements :

Audrey Castonguay
Conseillère - Communications
438 863-5496 (cellulaire)
audrey.castonguay@fadoq.ca
www.fadoq.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.