Plan d'action d'urgence pour le transport en commun - LA SITUATION EST PLUS QUE JAMAIS URGENTE



    MONTREAL, le 22 sept. /CNW Telbec/ - Le député de Verchères et
porte-parole du Parti Québécois en matière de transport, Stéphane Bergeron,
dénonce la lenteur que prend la ministre des Transports, Julie Boulet, à
dévoiler son plan d'action d'urgence pour le transport en commun, attendu
depuis un mois.
    "Avec le nombre de chantiers en cours, la densité de la circulation sur
les routes a pris des proportions colossales dans plusieurs des agglomérations
urbaines et particulièrement dans la région de Montréal. Le problème déborde
largement les heures de pointe, qui se sont d'ailleurs étendues bien au-delà
des périodes régulières. Combinée à une hausse sensible des pannes d'essence,
attribuable à la hausse des prix du carburant, cette situation devient
intenable et le retard de la ministre est inacceptable et injustifié", a
souligné Stéphane Bergeron.
    Le député condamne les paroles en l'air de la ministre Boulet qui
affirmait préparer un plan d'urgence pour le début septembre. "Aujourd'hui, à
l'occasion de la journée En ville, sans ma voiture, la ministre avait une
belle occasion de passer de la parole aux actes. Or, son plan est toujours
inexistant et la situation demeure préoccupante, puisque le ministère des
Transports envisage de ne terminer les travaux qu'à la mi-décembre. Si la
situation est déjà difficile en ce moment, on a peine à imaginer ce qu'il en
sera lorsque l'hiver arrivera", a signalé le porte-parole du Parti Québécois.
    Rappelons qu'en mai dernier, le Parti Québécois avait plaidé en faveur
d'un plan d'action visant à accroître l'utilisation du transport en commun
afin de donner un coup de pouce aux familles aux prises avec la flambée des
prix de l'essence.
    La ministre Boulet avait d'abord levé le nez sur cette proposition pour
finalement se réveiller quelques semaines plus tard en laissant savoir au
début juillet qu'elle croyait aux vertus d'un tel plan. Elle a prestement
demandé aux sociétés de transport de lui soumettre des idées pour des
solutions à court terme, indiquant même que l'argent serait au rendez-vous.
"Les sociétés de transport ont fait leur travail. Depuis la mi-juillet, les
dirigeants des sociétés de transport et les usagers s'impatientent. De quoi la
ministre a-t-elle besoin de plus pour se décider enfin à agir?", se demande
Stéphane Bergeron.
    -%SU: TRN
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.