Placement de la main-d'oeuvre - L'industrie de la construction oublie vite



    MONTREAL, le 29 mars /CNW Telbec/ - Quand la Commission Cliche a
recommandé de mettre fin au monopole syndical dans le domaine du placement des
travailleurs, c'était pour empêcher l'intimidation et la discrimination. En
occupant hier les bureaux de la Commission de la construction du Québec (CCQ),
la FTQ-Construction démontre une fois de plus qu'elle veut retourner à
l'époque où les syndicats de la construction bafouaient les lois.
    Le Règlement sur l'embauche et la mobilité des salariés dans l'industrie
de la construction est pourtant clair : il appartient à la CCQ d'offrir aux
employeurs un service de référence et de tenir à jour un recensement des
besoins de main-d'oeuvre et des salariés disponibles.
    Selon l'Association patronale des entreprises en construction du Québec
(APECQ), le retour au monopole syndical en matière de placement constituerait
une atteinte au traitement équitable des salariés - quelle que soit leur
allégeance syndicale - et entraînerait une érosion des droits de gérance des
employeurs.
    L'APECQ, qui regroupe des entrepreneurs de tous les secteurs d'activité
de l'industrie de la construction, s'étonne du silence des associations
patronales sectorielles face aux prétentions de la FTQ-Construction. "Il est
de notoriété publique que les associations patronales préfèrent confier le
placement de la main-d'oeuvre à la CCQ ou à un autre organisme indépendant,
indique Jean Ratté, directeur général de l'APECQ. Pourquoi ne réagissent-elles
pas? Peut-être à cause de leur position difficile dans les négociations en
cours : une nouvelle preuve de la nécessité de réunifier toutes les forces de
la partie patronale en abolissant la négociation sectorielle."
    Malgré les nombreuses failles du système de placement institué par la
CCQ, l'APECQ demeure convaincue que cet organisme a les ressources et la
crédibilité nécessaires pour assurer une gestion équitable et harmonieuse des
mouvements de main-d'oeuvre dans l'industrie de la construction.




Renseignements :

Renseignements: Jean Ratté, Directeur général, APECQ, (514) 739-2381

Profil de l'entreprise

APECQ - Association patronale des entreprises en construction du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.