Philippines - Une équipe de télévision kidnappée à Sulu



    MONTREAL, le 10 juin /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières appelle à
la libération de l'équipe de télévision de la chaîne ABS-CBN dirigée par la
célèbre présentatrice Ces Drilon, dont on est sans nouvelles depuis le 8 juin
2008. Ils pourraient être détenus dans la province de Sulu (Sud) par des
militants du groupe radical Abu Sayyaf qui a déjà kidnappé près de trente
journalistes dans le passé.
    "Les ravisseurs des trois journalistes et de leur guide doivent écouter
les appels lancés par de nombreuses personnalités philippines. Il n'est pas
acceptable que des professionnels des médias soient de nouveau victimes de
prises d'otages. Nous demandons à tous ceux qui peuvent avoir de l'influence
sur les preneurs d'otages d'en user pour obtenir la libération de Ces Drilon
et de ses collègues", a déclaré l'organisation.
    La chaîne privée ABS-CBN a confirmé le 10 juin 2008 avoir perdu le
contact avec l'une de ses équipes composée de la présentatrice Ces Drilon, des
reporters Jimmy Encarnacion et Angelo Valderama et de leur guide, Octavio
Dinampo, professeur de l'Université de Mindanao. Ils auraient été kidnappés le
8 juin au soir alors qu'ils se trouvaient en reportage à Maimbung, à-sur l'île
de Sulu, au sud-ouest de l'île de Mindanao. La chaîne a demandé aux autres
médias de couvrir cet événement en prenant en considération la sécurité de ses
employés.
    Ces Drilon travaille pour ABS-CBN depuis 1989 où elle présente et produit
l'émission Business News.
    Elle a gagné plusieurs prix pour ses reportages. Selon l'agence
Mindanews, Octavio Dinampo a déjà guidé plusieurs fois des journalistes sur
l'île de Sulu et publié des articles suite à des entretiens avec des militants
d'Abu Sayyaf. "Les ravisseurs doivent le libérer car c'est un homme de paix",
a affirmé Roberto Layson, un militant de Mindanao.
    La présidente Gloria Arroyo a ordonné aux forces de sécurité de tout
mettre en oeuvre pour retrouver l'équipe d'ABS-CBN.
    Depuis 2001, le groupe Abu Sayyaf a pris en otages plus de 30 reporters.
En 2000, les journalistes européens Andreas Lorenz, Maryse Burgot,
Jean-Jacques Le Garrec et Roland Madura avaient été kidnappés à Jolo. En
avril 2002, Arlyn de la Cruz, du quotidien Inquirer et de la chaîne de
télévision privée Net25, avait été libérée après cent jours de détention sur
l'île de Jolo.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.