Phil Fontaine, chef national de l'Assemblée des Premières Nations, célèbre la Journée des Nations Unies



    OTTAWA, le 24 oct. /CNW Telbec/ - "Aujourd'hui est une journée pour
célébrer les réalisations des Nations Unies depuis la création de
l'organisation, en 1945", a déclaré le chef national Phil Fontaine. "L'ONU met
de l'avant le respect des droits de la personne, la protection de
l'environnement ainsi que la lutte contre les maladies et la pauvreté. Elle a
travaillé à de nombreuses initiatives d'importance, dont l'adoption récente de
la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones."
    La Déclaration a été adoptée le mois dernier par l'Assemblée générale de
l'ONU à l'issue d'un vote de 144 contre 4, avec 11 abstentions. Seuls le
Canada, les Etats-Unis, l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont voté contre
celle-ci. La Déclaration confirme des droits dans de nombreux domaines,
notamment l'éducation, la santé et l'emploi. Elle établit des normes minimales
en matière de survie, de dignité et de bien-être global des peuples
autochtones.
    Selon un nouveau rapport de Miloon Kothari, rapporteur spécial de la
Commission des droits de l'homme de l'ONU sur le droit à un logement adéquat,
certaines des normes établies par la Déclaration ne sont pas respectées au
Canada. Plus tôt cette semaine, il a publié les résultats préliminaires de son
rapport sur le logement abordable et les droits de la personne au Canada.
M. Kothari a constaté des violations des droits de la personne dans des
collectivités des Premières nations.
    "Ce dont ont besoin les peuples des Premières nations, c'est du droit à
l'autodétermination", a affirmé M. Kothari. "Si ce droit ne leur est pas
donné, cela mènera à la fin des droits des peuples autochtones. Le
gouvernement fédéral doit respecter ses droits de responsabilité fiduciaire
ainsi que ceux issus des traités."
    "La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones
stipule que les Premières nations ont le droit à l'autodétermination et à
l'autonomie gouvernementale, ce qui signifie qu'elle reconnaît et confirme
notre droit de continuer à mettre en place nos propres institutions, à nos
conditions", a ajouté le chef national Phil Fontaine. "Ce processus est
essentiel au succès soutenu de nos efforts en vue de renforcer nos nations et
de bâtir des collectivités saines et heureuses."
    En outre, le Canada fait l'objet de critiques de la part de la communauté
internationale en raison de son vote contre la reconnaissance des droits des
peuples autochtones, alors qu'il est membre du Conseil des droits de l'homme
de l'ONU. Louise Arbour, Haut commissaire des Nations Unies aux droits de
l'homme, a récemment été citée par la Presse Canadienne; elle a exprimé sa
"profonde déception" face à la position du Canada à l'égard de la Déclaration.
Elle a ajouté qu'il s'agit d'un geste étonnant de la part d'un pays qui aime
être perçu comme un modèle de tolérance et de respect des droits de tous.

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Joan McEwen, directrice des communications, (613)
241-6789, poste 242, (613) 324-3329 (cell.), jmcewen@afn.ca; Nancy Pine,
conseillère en communications, bureau du chef national, (613) 241-6789, poste
243, (613) 298-6382 (cell.), npine@afn.ca; Josée Bellemare, agente de
communications bilingue, (613) 241-6789, poste 336, (613) 327-6331 (cell.),
jbellemare@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.