Peu de Canadiens et Canadiennes connaissent l'artériopathie oblitérante des membres inférieurs - obstruction des artères dans les jambes



    LAKEWOOD, CO, le 16 janv. /CNW/ - Selon une étude publiée dans le Journal
canadien de cardiologie, deux Canadiens sur trois n'ont pas connaissance de
l'artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI), une maladie
vasculaire fréquente qui touche non moins de 800 000 Canadiens.
    Plus communément qualifiée de "durcissement des artères", l'AOMI se
manifeste lorsque les artères des jambes se rétrécissent ou sont obstruées par
un amas de graisse qui gêne la circulation du sang dans les jambes. Cette
mauvaise circulation peut entraîner des douleurs musculaires à la marche et
mener à un handicap, une amputation et une qualité de vie médiocre.
L'obstruction des artères que l'on décèle chez les personnes atteintes d'AOMI
est un signe indicateur que les autres artères, notamment celles du coeur et
du cerveau, peuvent aussi être obstruées, augmentant, en conséquence, le
risque d'accident cardiaque ou cérébrovasculaire.
    Dans le cadre d'une étude transversale menée par téléphone auprès de 501
adultes de plus de 50 ans, les chercheurs ont découvert que le pourcentage de
la population sensibilisée à l'AOMI (36 pour cent) est considérablement
inférieur au pourcentage de personnes sensibilisées à d'autres maladies
cardiovasculaires comme l'accident cérébrovasculaire (72 pour cent), les
maladies coronariennes (51 pour cent) et l'insuffisance cardiaque (48 pour
cent). Pourtant, le risque de développer une AOMI est identique, voire
supérieur, au risque de développer ces autres maladies.
    Cette étude montre que peu de Canadiens sont conscients qu'avoir une AOMI
augmente considérablement le risque d'accident cardiaque, d'accident
cérébrovasculaire, d'amputation et de décès. Seul un adulte sur cinq ayant
connaissance de l'AOMI associe cette maladie à un risque accru d'attaque
cardiaque, d'accident cérébrovasculaire ou de décès. Seuls 12 pour cent savent
que l'AOMI peut mener à une amputation.
    L'AOMI touche aussi bien les femmes que les hommes et peut se déclarer,
chez un sujet adulte, à tout âge. Le risque d'AOMI augmente chez les personnes
âgées de plus de 50 ans, en particulier chez les fumeurs ou anciens fumeurs,
chez les diabétiques, les personnes sujettes à l'hypertension, qui ont un taux
de cholestérol anormal ou des antécédents de maladies cardiovasculaires ou
cérébrales.
    "Les résultats de l'étude confirment qu'il y a un réel besoin d'informer
les Canadiens et Canadiennes sur l'artériopathie oblitérante des membres
inférieurs", a déclaré Marge Lovell, inf. aut., principale auteure et
infirmière des essais cliniques menés au London Health Sciences and Centre, à
London, Ontario. "Si les Canadiens ne sont pas informés sur l'AOMI et sur ses
conséquences dévastatrices, il est peu probable qu'ils entreprennent les
démarches nécessaires à la prévention de cette maladie."
    L'étude montre qu'une grande majorité des Canadiens ne connaissent pas
les causes ou les facteurs de risque associés à l'AOMI. La cigarette et le
diabète, par exemple, contribuent à l'apparition et à la progression de
l'AOMI, une information méconnue même pour un grand nombre de personnes
informées sur cette maladie. En outre, la moitié des personnes interrogées et
connaissant l'AOMI ne savent pas que l'hypertension et un fort taux de
cholestérol sont également des facteurs de risque.
    Outre Mme Lovell, d'autres auteurs ont contribué à cette étude : Kenneth
Harris, MD, Thomas Forbes, MD, Beth Abramson, MD, Gwen Twillman, Paul
Schroeder, MA, Emile R. Mohler, III, MD, Michael H. Criqui, MD, MPH, et Alan
T. Hirsch, MD. Le Journal canadien de cardiologie est le journal officiel de
la Société canadienne de cardiologie, membre de la P.A.D. Coalition (Alliance
contre l'AOMI).
    La P.A.D. Coalition a financé cette étude grâce aux contributions reçues
de Sanofi-Aventis Canada, Bristol-Myers Squibb et Cordis Endovascular, une
division de Cordis Corporation.
    Pour en savoir plus sur l'AOMI et connaître les ressources disponibles,
visitez www.PADcoalition.org.

    A propos de la P.A.D. Coalition

    La Peripheral Arterial Disease (P.A.D.) Coalition est une alliance
regroupant plus de 75 organismes de santé, sociétés professionnelles, agences
gouvernementales et corporations en Amérique du Nord dont la mission est
d'informer le public et les professionnels de la santé sur l'artériopathie
oblitérante des membres inférieurs. Fondée en 2004, la P.A.D. Coalition est
une division de la Vascular Disease Foundation (www.vdf.org), une organisation
nationale à but non lucratif sous la section 501(c)(3). La P.A.D. Coalition a
pour but d'améliorer la prévention, le dépistage précoce, le traitement et la
réadaptation des personnes atteintes d'AOMI ou à risque.





Renseignements :

Renseignements: Christa Saracco de la P.A.D. Coalition, (303) 989-0500,
csaracco@padcoalition.org

Profil de l'entreprise

PERIPHERAL ARTERIAL DISEASE (P.A.D.) COALITION

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.