Perversion d'un accord France-Québec: la SSJB demande à Québec d'agir immédiatement.



    MONTREAL, le 27 mars /CNW Telbec/ - Le président général de la Société
saint-Jean-Baptiste de Montréal, Jean Dorion, demande au Gouvernement du
Québec de reviser avant le début de la prochaine année scolaire l'accord
France-Québec, signé en 1978, et qui ouvre aux étudiants français les
universités québécoises moyennant les frais chargés aux étudiants québécois,
et vice-versa. La SSJB exige que seuls les Français qui s'inscrivent dans des
universités québécoises francophones puissent bénéficier de cet accord,
conformément à l'intention exprimée dans son texte même, soit "consolider le
fait français au Québec".
    "Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures" affirme Jean
Dorion, "cette situation scandaleuse dure depuis des années et s'amplifie.
Alors même que nos universités sont sous-financées et que nos étudiants voient
leurs frais de scolarité s'accroître, il est scandaleux que des dizaines de
millions de dollars de fonds publics québécois servent chaque année à
américaniser davantage une fraction des futures élites françaises, laquelle
risque même de rapporter en France les préjugés anti-québécois qui ont cours
sur les campus anglophones du Québec". Le président général réagissait à un
reportage présenté mardi soir dernier au Téléjournal de Radio-Canada.




Renseignements :

Renseignements: Sébastien L. Pageon, Communications, SSJB, (514)
830-5161; (514) 843-8851

Profil de l'entreprise

Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.