Persévérance scolaire - "Notre premier devoir, écouter nos élèves" - Josée Bouchard



    QUEBEC, le 24 août /CNW Telbec/ - En cette rentrée scolaire 2009-2010, la
présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), Josée
Bouchard, considère qu'il est important de faire le point sur la persévérance
scolaire, un enjeu de société majeur et prioritaire.
    La présidente de la FCSQ croit que le dossier doit être abordé sous un
nouvel angle : plutôt que de se demander pourquoi les jeunes décrochent, il
est temps de se demander quelles sont les "conditions gagnantes" qui motivent
un jeune à rester à l'école. Et les mieux placés pour répondre à cette
question sont les jeunes eux-mêmes. En effet, beaucoup de travaux, discussions
et réflexions ont porté sur la question, mais les consultations sur la
persévérance scolaire réunissent souvent des adultes qui se parlent entre eux,
alors que les élèves, qui sont directement concernés, sont plutôt absents du
débat. C'est pourquoi la Fédération des commissions scolaires du Québec a
invité des élèves à participer à son dernier congrès. Plus de cinquante jeunes
délégués de toutes les régions du Québec ont participé au forum Place aux
élèves durant lequel ils ont expliqué, dans leurs mots, pourquoi les jeunes
décrochent, ce qu'il faut faire pour les retenir et surtout les intéresser à
l'école. Un premier constat : il faut les écouter, c'est notre devoir.

    Les jeunes et la persévérance scolaire

    Les jeunes estiment que l'école réunit déjà plusieurs conditions
gagnantes pour la persévérance scolaire, notamment les activités
parascolaires, les services spécialisés, les programmes particuliers, la
valorisation de la formation professionnelle et les activités de valorisation
comme les galas. Mais, ils souhaiteraient qu'elle en fasse davantage au niveau
de la relation adulte-élève, de l'approche pédagogique et du suivi
personnalisé de l'élève.
    Les jeunes ont aussi beaucoup insisté sur l'importance de développer un
sentiment d'appartenance à l'école et sur la qualité de leur relation avec les
enseignants. Ils disent souhaiter un bon encadrement mais qu'il soit assez
souple pour valoriser leurs différences. Les outils pour y parvenir existent
mais il faut les améliorer, selon eux. Ils donnent en exemple une meilleure
adaptation de la grille-horaire et de l'enseignement, le soutien aux élèves en
difficulté et le respect des rythmes d'apprentissage.
    "A la lumière de ces commentaires des jeunes, il m'apparaît évident que
le personnel de l'école est le pivot sur lequel doit reposer toute stratégie
gagnante pour enrayer le décrochage scolaire", déclare Josée Bouchard.
Lorsqu'un jeune éprouve une difficulté, c'est d'abord vers un enseignant ou un
autre intervenant de l'école qu'il se tourne et il ne faut surtout pas que ce
réflexe se perde, ajoute-t-elle. Il faut donc encourager cette relation qui a
un effet direct sur le climat de l'école et la motivation des jeunes à y
demeurer, ce qui nécessite que les commissions scolaires aient tous les outils
nécessaires afin d'épauler le personnel lorsqu'un jeune a besoin d'appui.

    Un enjeu de société

    "Bref, ne faudrait-il pas, comme individu, comme parent, comme employeur,
comme politicien, valoriser davantage l'éducation au Québec et en faire la
priorité des priorités?" demande la présidente de la FCSQ. La réussite des
jeunes est la principale raison de l'engagement politique des élus scolaires
et c'est pourquoi Josée Bouchard s'engage à travailler d'arrache-pied avec
tous les partenaires du milieu de l'éducation et de la communauté afin que la
persévérance scolaire ne soit plus un objectif à atteindre au Québec mais
plutôt une réalisation quotidienne.
    La persévérance scolaire est devenue un enjeu majeur en éducation au
Québec. La Fédération des commissions scolaires du Québec reconnaît non
seulement l'importance de ce défi, mais est au coeur de la réflexion et
surtout de l'action en cette matière. C'est ce qui l'a motivée à tenir des
assises régionales sur la persévérance et la réussite scolaires aux quatre
coins du Québec l'an dernier. Cet exercice a permis de constater que les
écoles font preuve de beaucoup d'initiative et de créativité pour favoriser la
réussite scolaire de leurs élèves. Afin de partager cette expertise, la FCSQ
vient de publier le Répertoire de projets visant la persévérance scolaire qui
regroupe 131 projets novateurs.
    De plus, un groupe de travail présidé par le banquier Jacques Ménard,
auquel la Fédération a participé, s'est penché sur la question l'hiver dernier
et a proposé le lancement d'un vaste chantier national pour contrer le
décrochage scolaire au Québec, et nous attendons sous peu le plan d'action de
la ministre de l'Education, du Loisir et du Sport, Michelle Courchesne.

    Fortes de cet engagement collectif, les commissions scolaires comptent
bien assurer leur leadership politique et démontrer à la population que le
système public d'éducation au Québec peut mettre la barre haute en matière de
réussite tout en répondant le mieux possible au besoin de chaque élève et de
leurs parents.
    La présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec, Josée
Bouchard, souhaite une bonne rentrée scolaire à toutes et à tous!




Renseignements :

Renseignements: Caroline Lemieux, Attachée de presse, Fédération des
commissions scolaires du Québec, (418) 651-3220, Cell.: (418) 570-9716


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.