Pérennité des emplois dans l'industrie du papier et de la forêt - « Il nous faut travailler tous ensembles », Renaud Gagné, vice-président du SCEP-Québec

JONQUIÈRE, QC, le 26 nov. 2011 /CNW Telbec/ - C'est un appel au ralliement que le dirigeant syndical a lancé lors de la manifestation en faveur du maintien en activité de la machine # 6 de l'usine de Kénogami. « Il faut qu'on trouve des solutions qui nous permettent de maintenir les emplois à long terme. Les projets à court terme ne nous avancent à rien d'autre qu'à se déchirer entre villes et régions », a commenté M. Gagné

En effet, pour le SCEP, l'un des meilleurs moyens d'assurer la pérennité des emplois, c'est le développement des nouveaux produits fabriqués à partir de la fibre de bois comme la rayonne, la nanotechnologie et bien d'autres, puisque les possibilités sont nombreuses. « Mais pour ça, il faut que les compagnies se mettent en mode long terme et arrêtent de gérer seulement en fonction des rendements à la bourse et à court terme », a indiqué le dirigeant syndical.

Le SCEP croît aussi que l'implication des gouvernements doit être sollicitée afin qu'ils mettent en place des mesures incitatives au développement de ces nouvelles applications. Mais par-dessus tout, pour le syndicat, les réussites passent par une réelle concertation entre tous les intervenants des régions, y compris les structures syndicales, les travailleurs, en passant par les différents paliers d'élus et les organismes de développement économique. Pour le dirigeant syndical, il est impératif que  « nous allions tous dans la même direction. Je suis ici aujourd'hui parce que je tiens à passer ce message. Le plus important c'est de sauver des emplois. Et pour le faire, il n'y a pas de solution miracle, ça nous prend une industrie qui innove et qui se réinvente afin qu'elle recouvre enfin la vitalité et la rentabilité », a déclaré M. Gagné.

Le SCEP souligne que les équipements dans les papeteries doivent être entretenus adéquatement, malgré les fermetures, car ils représentent déjà un investissement majeur. En effet, très peu d'investissement seraient requis pour adapter les équipements déjà en place afin de produire d'autre chose que du papier journal dont le marché est en décroissance.

Pour le SCEP, la seule manière de se sortir de cette spirale sans fin de déchirements entre régions alors qu'on ferme une usine au détriment d'une autre, c'est de penser autrement. « Nous devons mettre en place des solutions durables pour le maintien des emplois. La forêt sera toujours là. On a cette ressource à notre disponibilité. La différence se fera dans notre capacité à innover dans de nouveaux créneaux et à créer de nouvelles manières de faire pour assurer l'avenir des emplois et de l'industrie ».

Le SCEP-FTQ est le plus important syndicat dans l'industrie de la forêt et de la transformation du bois au Québec. Il est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale, la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec.

SOURCE SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER

Renseignements :

Source : Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP-FTQ)
www.scepquebec.qc.ca
Pour information : Marie-Andrée L'Heureux, représentante nationale, (514) 916-7373

Profil de l'entreprise

SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.