Pendant que le fédéral engrange des surplus de plus en plus importants, les infrastructures des villes canadiennes sont en situation de crise, déclarent les maires des grandes villes



    OTTAWA, le 11 oct. /CNW Telbec/ - Réuni aujourd'hui à Ottawa pour
discuter du prochain discours du Trône, le Caucus des maires des grandes
villes (CMGV) de la FCM a réitéré sa demande pour que l'équivalent d'un cent
de la TPS soit alloué aux villes et aux collectivités du Canada. Cette mesure
procurerait environ 5 milliards de dollars par année en fonds additionnels
pour les villes et collectivités canadiennes.
    "Le surplus fédéral de 13,8 milliards de dollars annoncé il y a deux
semaines montre que le gouvernement fédéral a les fonds nécessaires pour
investir dans nos villes et nos collectivités", a déclaré le président du CMGV
et maire de Regina, Pat Fiacco. "Il ne prévoit simplement rien dans son budget
pour les villes."
    "Nous sommes conscients que la loi prévoit que le surplus actuel doit
servir à réduire la dette nationale, mais l'ampleur du surplus démontre qu'il
est évident que le gouvernement fédéral perçoit plus d'argent qu'il n'en a
besoin, alors que les villes et les collectivités du Canada doivent mendier
pour obtenir des fonds."
    Les maires ont souligné que les infrastructures municipales du Canada
vieillissent - la plupart ayant atteint 80 pour cent de leur durée de vie
utile - et cette situation menace maintenant notre croissance économique et,
par ricochet, notre qualité de vie. Les estimations précédentes situaient le
déficit des infrastructures municipales à 60 milliards de dollars, mais les
recherches réalisées jusqu'à maintenant indiquent qu'il est beaucoup plus
élevé que nous ne le pensions. La FCM rendra public une étude sur ce déficit
plus tard à l'automne.
    Le CMGV se réjouit que le gouvernement fédéral ait maintenu le
remboursement complet de la TPS pour les achats des municipalités et qu'il ait
prolongé le fonds de la taxe sur l'essence jusqu'à 2014. Ce sont des mesures
importantes, mais tant que les municipalités ne recevront pas l'équivalent
d'un cent de la TPS, les impôts fonciers continueront d'augmenter, le déficit
des infrastructures se creusera davantage et les villes prendront du recul.
    "Les villes doivent se contenter de seulement 8 cents de chaque dollar
perçu en taxes au Canada, alors que les gouvernements fédéral et
provinciaux/territoriaux se partagent 92 cents", a déclaré le maire de Toronto
David Miller. "Le surplus fédéral témoigne du refus du gouvernement fédéral de
reconnaître que nous éprouvons d'énormes et pressants problèmes et de partager
une part de cet énorme surplus avec nous."
    Les maires ont demandé au gouvernement fédéral de prendre l'initiative en
relevant ces défis, parce que le gouvernement fédéral a un rôle clé à jouer
pour bâtir la prospérité nationale et que ces défis menacent notre survie en
tant que pays fort, concurrentiel et prospère, en plus de nuire à la qualité
de vie de tous les Canadiens.
    "Les gouvernements municipaux du Canada offrent beaucoup plus que des
services de base", a déclaré le maire de Montréal Gérald Tremblay. "Ils créent
de la richesse et doivent assumer un éventail croissant de nouvelles
responsabilités, comme l'environnement, le logement abordable et
l'établissement des immigrants. Or, ces responsabilités leur ont été
transférées sans ressources suffisantes, ni d'outils fiscaux. Cette situation
crée un étau financier qui est aggravé par la nécessité d'effectuer des
investissements grandement nécessaires dans les infrastructures. Si nous
voulons assurer la compétitivité du Canada et protéger notre qualité de vie,
les villes doivent avoir accès à des revenus suffisants, fiables et qui
augmentent au rythme de l'économie."
    Le président de la FCM Gord Steeves a pour sa part déclaré : "La FCM
lancera une campagne nationale cet automne en vue de mobiliser les Canadiens
dans un effort coordonné pour attirer l'attention du gouvernement sur les
villes et les collectivités. Et lorsque nous aurons des élections fédérales,
nous en ferons un enjeu pour tous les partis et pour tous les candidats."




Renseignements :

Renseignements: Maurice Gingues, (613) 907-6395

Profil de l'entreprise

Fédération canadienne des municipalités

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.