Pénalité financière imposée au parc éolien Pierre-De-Saurel - La CAQ demande au gouvernement de mettre un frein au développement de l'éolien

QUÉBEC, le 29 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Lors de la période des questions à l'Assemblée nationale, mardi, la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'énergie et députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, a demandé au ministre Pierre Arcand de mettre un frein au développement de la filière éolienne, après qu'une pénalité financière de près de 500 000 $ ait été imposée au promoteur du parc éolien Pierre-De-Saurel en raison du retard de livraison des éoliennes.

« Pourquoi, pour le Parti libéral, le développement des régions passe nécessairement par des projets déficitaires? Les gestionnaires du parc éolien sont dans le flou le plus total depuis un an, puisque le gouvernement refuse de leur livrer un certificat d'autorisation. Résultat : une amende de 492 000 $, faisant grimper le coût total du projet à 70,6 millions de dollars, soit 1,7 million de plus que prévu initialement. Qu'est-ce que le gouvernement attend pour mettre un frein à l'éolien? Le parc éolien Pierre-De-Saurel n'est qu'un pâle reflet de la mauvaise gestion libéral dans le secteur énergétique. On sait que la filière éolienne ne rapporte absolument rien aux Québécois dans un contexte de surplus d'électricité, seulement des augmentations de tarifs d'électricité! Les Québécois se verront une fois de plus refiler une facture plus salée que prévu », a dénoncé Chantal Soucy.

La députée caquiste a rappelé au ministre de l'Énergie, Pierre Arcand, que le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a déposé en novembre dernier un rapport fortement négatif sur ce projet de parc, qui imposera la construction d'éoliennes à Yamaska, à Saint-Aimé et à Saint-Robert. En plus de remettre en question la rentabilité du projet, le BAPE a clairement souligné que le site était mal choisi dû à la faiblesse des vents dans la région et que l'acceptabilité sociale n'était pas acquise.

« Le BAPE avait explicitement prévenu le gouvernement des risques, mais le gouvernement n'a pas pris ses responsabilités.On le sait que le Parti libéral entretient une histoire d'amour avec les éoliennes, mais il y a des limites quand un projet comme celui-ci ne tient tout simplement pas la route. Même le vent n'est pas au rendez-vous pour faire tourner les éoliennes!Jusqu'à quand le ministre de l'Énergie va-t-il se fermer volontairement les yeux? » a lancé Chantal Soucy.

Mme Soucy a également indiqué que le coût de l'énergie éolienne n'est clairement pas avantageux. Dans le cas du parc éolien Pierre-De-Saurel, Hydro-Québec paiera 14,1 sous du kilowattheure, en tenant compte de l'inflation. « Je tente de voir les avantages liés à ce projet, mais la vérité est qu'il n'y en a pas. En plus d'être inutile, il a été mal ficelé et mal conduit. Le ministre de l'Énergie doit mettre fin au suspense et reconnaître que la filière éolienne nécessite un coup d'arrêt », a conclu la députée de Saint-Hyacinthe.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.