Pêches et aquaculture - Un plan pour permettre à l'industrie de se démarquer dans un contexte de mondialisation et de forte concurrence



    HAVRE AUX MAISONS, QC, le 16 mars /CNW Telbec/ - De passage aux
Iles-de-la-Madeleine, le chef du Parti Québécois, André Boisclair, a réitéré
l'engagement de sa formation à investir 15 millions $ pour assurer l'avenir du
secteur des pêches et de l'aquaculture.
    "Un gouvernement du Parti Québécois veut faire plus que répondre aux
crises ponctuelles comme l'a fait le gouvernement de Jean Charest. Nous
voulons appuyer concrètement l'industrie, lui donner une nouvelle impulsion.
Nous voulons lui permettre de se démarquer dans ce contexte de mondialisation
où elle est confrontée à la forte concurrence asiatique", a déclaré André
Boisclair.

    Stabiliser et relancer le secteur des pêches

    Accompagné du candidat des Iles-de-la-Madeleine, Maxime Arseneau, le chef
du Parti Québécois a rappelé les éléments clés du plan présenté par sa
formation pour stabiliser et relancer le secteur des pêches et les emplois qui
s'y rattachent.
    "Outre la tenue d'un sommet qui permettra d'examiner les questions
fondamentales liées à l'industrie, un gouvernement du Parti Québécois veut
investir 1 million $ pour mettre de l'avant une stratégie de commercialisation
ambitieuse, dont l'objectif sera de rendre l'industrie moins dépendante des
marchés traditionnels", a expliqué André Boisclair.
    Un gouvernement du Parti Québécois s'engage également à évaluer les coûts
et la faisabilité d'un nouveau programme de garanties de prêts et de prise en
charge d'intérêts qui s'adressera aux transformateurs de produits marins. Ce
programme sera complémentaire à la stratégie de commercialisation.

    Répondre aux nouvelles réalités du secteur des pêches

    "Notre objectif, c'est de développer toute une gamme d'outils pour
répondre aux nouvelles réalités du secteur des pêches, que ce soit en offrant
aux pêcheurs un programme de prêts maritimes plus souple, en mettant de
l'avant un projet-pilote de stabilisation des revenus ou encore en
reconnaissant légalement les entreprises maricoles", a souligné André
Boisclair.
    Dans ce dernier cas, un gouvernement du Parti Québécois éviterait
notamment des désagréments fiscaux aux mariculteurs.
    Finalement, le chef du Parti Québécois a souligné les avantages de créer
une Financière maritime du Québec pour gérer les programmes financiers
s'adressant aux entreprises de pêche et le nouveau programme
d'assurance-stabilisation.
    "Cette Financière sera une division de la Financière agricole du Québec
entièrement dédiée au secteur des pêches. Elle viendra enrichir le bel
héritage que tous les gouvernements du Parti Québécois ont laissé à
l'industrie de la pêche. Ce n'est pas avec le laisser-faire libéral qu'il sera
possible de relancer les pêcheries, mais avec la vision d'avenir que le Parti
Québécois offre à la population des Iles-de-la-Madeleine", a conclu André
Boisclair.

    Payé et autorisé par Pierre-Luc Paquette, agent officiel du Parti
    Québécois.




Renseignements :

Renseignements: Bureau de presse du Parti Québécois, Permanence
nationale du Parti Québécois, (514) 526-0020

Profil de l'entreprise

Parti Québécois

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.