Pêche et Océans Canada permet le retour des chaluts dans le Golfe Saint-Laurent - Est-ce la fin des stocks de turbot?



    MATANE, QC, le 23 avr. /CNW Telbec/ - L'Office des pêcheurs de flétan du
Groenland du Québec (O.P.F.G.Q.) demande une fois de plus au gouvernement
canadien de s'engager formellement à maintenir le moratoire sur la pêche
chalutière au turbot dans le Golfe du Saint-Laurent. Selon les commentaires
des représentants du ministère, la table est mise pour le retour de ces
bateaux à engin mobile, reconnus pour leur action destructrice et leur
capacité de surpêche de la ressource.
    Ni la ministre de Pêche et Océans Canada, Gael Shea, ni le premier
ministre Stephen Harper ne daignent répondre aux demandes de l'O.P.F.G.Q.,
mais démontrent une extrême complaisance envers les chalutiers hauturiers,
dénonce le secrétaire de l'Office, André Boucher, et ce malgré des données
scientifiques irréfutables sur les méfaits de ce genre de pêche.
    Dénoncée depuis des années par de nombreux de scientifiques dans le
monde, cette pêche représente pour certains une des plus grandes menaces à la
santé des écosystèmes marins et ne devrait tout simplement pas exister.
    Un rapport de recherche échelonnée sur 25 ans, financée par le Natural
Environment Research Council(1) et publiée le 10 mars dernier, démontre en
effet que les dommages de la pêche commerciale au chalut sont encore plus
graves que prévu, affectant des bancs poissons de fond que l'on pensait hors
de portée des engins.
    "Comment se fait-il qu'en 2009, les ressources marines - qui
appartiennent à tous les Canadiens - soient administrées selon un ordre du
jour exclusivement politique? Ce sont les lobbyistes des organisations bien
nanties qui commandent les décisions de gestion au ministère de Pêche et
Océan, sans tenir compte des conséquences environnementales et financières
catastrophiques. La ministre a pourtant le devoir et le pouvoir de protéger la
ressource et d'en faire un partage équitable. Qu'elle ne le fasse pas est tout
à fait inacceptable!" déplore monsieur Boucher.

    L'O.P.F.G.Q. continuera de faire des pressions auprès du gouvernement
afin de conscientiser la population et en appelle à tous les politiciens et à
toutes les organisations qui ont à coeur la défense des ressources maritimes.

    
    ----------------
    (1) Etude financée par le NERC, l'Environment Research Council, la
        Commission Européenne et le Marine Conservation Biology Institute.
        http://www.nerc.ac.uk/press/releases/2009/05-fish.asp
    




Renseignements :

Renseignements: André Boucher, secrétaire, Office des pêcheurs de flétan
du Groenland du Québec, (418) 566-6659, Boucherand@Cgocable.ca

Profil de l'entreprise

Office des Pêcheurs de Flétan du Groenland du Québec (OPFGQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.