Payer plus pour avoir moins ! La triste réalité des étudiantes et des étudiants en éducation à l'UQAM



    MONTREAL, le 28 juin /CNW Telbec/ - L'Association des étudiantes et des
étudiants de la Faculté des sciences de l'éducation de l'UQAM (ADEESE-UQAM) ne
peut que décrier la décision de la Ministre de l'Education, du Loisir et du
Sport d'imposer un dégel des droits de scolarité qui représentera à terme
500 $ de plus par année pour les étudiants.
    A l'Université du Québec à Montréal, la gifle est particulièrement
cinglante. La mauvaise gestion des dernières années sur le dossier des
immobilisations affectera durement les étudiantes et les étudiants qui auront
à payer en plus du dégel libéral, une augmentation des frais afférents de 80$
par session. Tout ça en ayant à subir des compressions de 6 millions de
dollars cette année. Cela veut dire moins d'argent dans les départements pour
du matériel didactique, moins d'auxiliaires d'enseignement, moins
d'ordinateurs, des heures d'ouverture des bibliothèques restreintes, etc. "On
nous répète ad nauseam depuis des mois que ce n'est pas aux étudiantes et aux
étudiants de l'UQAM à payer pour la mauvaise gestion de l'université.
Paradoxalement, depuis la fin de la session, on n'arrête pas d'augmenter leur
facture et on diminue la qualité de leur formation, s'indigne Marilyn Houle
Péloquin, présidente de l'ADEESE-UQAM. On est pas les vaches à lait du sous
financement des universités !"
    La situation des étudiantes et des étudiants en éducation à l'UQAM est
encore plus particulière. Au début des années 90, on a augmenté la durée de
formation des futurs enseignants d'une année pour y inclure des stages de
formation pratique qui sont payés par les étudiants. Ces stages représentent
de 18 à 25 crédits (une année à temps complet représente 30 crédit) selon les
programmes et le décret s'appliquera aussi sur ces crédits. "On se bat déjà
pour avoir la rémunération des stages et là, les étudiantes et les étudiants
doivent subir une augmentation du coût de ceux-ci, rajoute Marilyn Houle
Péloquin. On a des formations de 120 crédits en sciences de l'éducation au
lieu des 90 crédits habituelles. Une étudiante qui entre aujourd'hui payera
1000$ de plus sa formation de 4 ans et la dernière année lui coûtera à elle
seule 400$ de plus, précise-t-elle. A partir de 2008-2009 ce sera 500$ de plus
que les autres programmes à cause des stages de formation pratique !"

    L'Association des étudiantes et des étudiants de la Faculté des sciences
de l'éducation de l'UQAM représente plus 4500 membres. Depuis plus de 20 ans,
l'ADEESE-UQAM s'évertue à promouvoir l'éducation tant au niveau de la
formation des futurs enseignants que dans le projet de société qu'elle
représente.




Renseignements :

Renseignements: Marylin Houle Péloquin, présidente, cellulaire: (514)
991-3627; Mathieu Le Blanc, attaché à l'exécutif, (514) 987-3000, poste 7620,
cellulaire: (514) 804-5167

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES ETUDIANTES ET DES ETUDIANTS DE LA FACULTE DES SCIENCES DE L'EDUCATION (ADEESE-UQAM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.