Pavillon des Pins: entente entre la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse et le Douglas



    MONTREAL, le 21 juin /CNW Telbec/ - La Commission des droits de la
personne et des droits de la jeunesse et l'Institut universitaire en santé
mentale Douglas ont signé aujourd'hui une entente qui met fin à une enquête
menée par la Commission. Cette enquête portait sur les conditions de vie
inadéquates de quinze ex-résidents, aux prises avec des troubles mentaux ou
atteints de déficience intellectuelle. Le Pavillon des Pins était une
ressource intermédiaire sous contrat avec le Douglas. L'entente a été signée à
la satisfaction du Curateur public du Québec et des représentants des
patients.
    A l'automne 2003, par suite d'une visite effectuée par des représentants
du Curateur public, le Douglas a relogé d'urgence les résidents du Pavillon
des Pins dont plusieurs étaient représentés par le Curateur public. La
résidence a été fermée et le Douglas a mis en place un plan d'intervention.
    "Il s'agit là d'une conclusion qui assurera des soins de qualité à long
terme à ces personnes vulnérables et préviendra la répétition de telles
situations" considère Me Pierre Marois, président de la Commission des droits
de la personne et des droits de la jeunesse. "C'est un bon exemple de
l'utilité de l'article 48 de la Charte québécoise, qui protège toute personne
âgée ou handicapée contre toute forme d'exploitation."

    Une compensation financière et des services professionnels personnalisés

    L'entente prévoit que le Douglas accorde aux ex-résidents du Pavillon des
Pins une compensation financière et des services professionnels personnalisés
afin de leur offrir une meilleure qualité de vie. Le montant de la
compensation demeurera confidentiel. "Les modalités de l'entente illustrent
que la direction du Douglas et ses intervenants professionnels considèrent que
ce type de situation est absolument inacceptable et que des actions ont été et
seront posées afin d'assurer la qualité présente et future de leur milieu de
vie selon des normes exigeantes visant l'intégrité, la dignité et le confort"
explique Hélène Racine, directrice de la qualité et directrice des soins
infirmiers de l'Institut Douglas.
    Le Douglas a mis en place, ces dernières années, des mesures correctives
et préventives telles que :

    
      - Un renforcement des normes de qualité dans les résidences;
      - Une tolérance zéro vis-à-vis du non-respect de ces normes qui a
        d'ailleurs mené à la rupture de 14 contrats avec des résidences;
      - La mise en place d'un comité d'assurance qualité veillant à
        l'application de ces normes;
      - Un meilleur dialogue entre les patients, les résidences, les
        familles, les organismes communautaires et les prestataires de soins.

    La curatrice publique est satisfaite de l'entente

    Pour la curatrice publique, Diane Lavallée, le règlement répond à
l'objectif de trouver une solution correspondant au meilleur intérêt des
personnes qu'elle représente. Rappelons que huit des quinze personnes visées
par l'entente sont des personnes représentées par le Curateur public. "Il n'y
a pas de doute que le Douglas fait preuve d'une collaboration dynamique et
rigoureuse dans le suivi des quelque 250 personnes que je représente et qui
sont hébergées par cette institution, constate Diane Lavallée. Les mesures
mises en place sont autant de réponses concrètes aux objectifs communs au
Curateur public et au Douglas de s'assurer de la protection et du bien-être
des personnes inaptes, dans le plus grand respect de leurs droits et de leur
dignité."

    A propos de la Commission des droits de la personne et des droits de la
    jeunesse

    La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse est
constituée par la Charte des droits et libertés de la personne. Elle a pour
mission de veiller au respect des principes énoncés dans la Charte des droits
et libertés de la personne et de veiller à la protection de l'intérêt de
l'enfant et au respect des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la
protection de la jeunesse et par la Loi sur le système de justice pénale pour
les adolescents.

    A propos du Douglas

    Le Douglas est un institut de classe mondiale, affilié à l'Université
McGill, qui soigne les personnes souffrant de maladies mentales et leur offre
espoir et guérison. Ses équipes de spécialistes et de chercheurs font
constamment évoluer les connaissances scientifiques, les intègrent aux soins
offerts à leurs patients et les partagent avec la communauté pour la
sensibiliser et éliminer les préjugés entourant la maladie mentale.
www.douglas.qc.ca

    A propos du Curateur public du Québec

    Le Curateur public représente quelque 11 000 personnes inaptes qui n'ont
aucun membre de la famille ou proche qui puissent le faire pour elles. Le
Curateur public voit à protéger et à défendre leurs intérêts et à assurer leur
sécurité et le respect de leurs droits, dont le droit de recevoir des soins et
des services adéquats, dans des milieux qui répondent à leurs besoins. La
responsabilité de fournir des services adaptés aux personnes qui le requièrent
- dont celui d'être hébergé adéquatement - incombe aux établissements du
réseau de la santé et des services sociaux. Quelque 250 personnes représentées
par le Curateur public sont hébergées actuellement par l'Hôpital Douglas et
son réseau de ressources résidentielles.

    Contact Institut Douglas:

    Marie-France Coutu
    Communications et affaires publiques
    514 761-6131, ext. 2769
    Cell.: 514 835-3236
    marie-france.coutu@douglas.mcgill.ca
    www.douglas.qc.ca

    Contact Commission des droits de la personne et des droits de la
    jeunesse:

    Robert Sylvestre
    514 873-5146 ou 1 800 361 6477, poste 253

    Contact Curateur public du Québec:

    Jacqueline Racicot
    514 864-7523
    -%SU: SAN
    -%RE: 40
    




Renseignements :

Renseignements: Contact Institut Douglas: Marie-France Coutu,
Communications et affaires publiques, (514) 761-6131, ext. 2769, Cell.: (514)
835-3236, marie-france.coutu@douglas.mcgill.ca; www.douglas.qc.ca; Contact
Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse: Robert
Sylvestre, (514) 873-5146, 1 800 361 6477, poste 253; Contact Curateur public
du Québec: Jacqueline Racicot, (514) 864-7523


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.